Ce qui arrive lorsque vous passez plus de 15 minutes aux toilettes

À cause du rythme effréné de notre mode de vie actuel, plusieurs d’entre nous profitent de leur passage au petit coin pour lire, jouer sur leur téléphone ou même regarder une vidéo. Or ces habitudes qui prolongent le temps passé aux toilettes ont un effet néfaste sur notre santé, et peuvent conduire à l’apparition de certains problèmes tels que la constipation ou les hémorroïdes. Explications.

Selon une étude menée par la World Toilet Organisation, la durée moyenne à passer sur la cuvette des toilettes varie entre 2 et 3 minutes pour les femmes, et ne dépasse pas les 2 minutes chez les hommes. Mais parfois, cette durée peut être longuement prolongée si la personne a l’habitude de feuilleter un magazine, de lire son journal ou de surfer sur son téléphone, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur la santé.

Selon le Docteur Gregory Thorkelson, psychiatre, gastro-entérologue et spécialiste en nutrition à l’Université de Pittsburgh, le temps passé à la selle ne doit pas dépasser les 10 à 15 minutes, y compris le temps de nettoyage et de lavage des mains.

En réalité, l’envie d’aller au petit coin se fait ressentir suite à une multitude de contractions du gros intestin, appelées péristaltisme, qui ont pour objectif de diriger les matières fécales vers le rectum pour les évacuer.

Or en prenant le temps de lire ou de jouer sur son téléphone, il y a un ralentissement et un affaiblissement de ces contractions intestinales, ce qui provoque ce qu’on appelle le « péristaltisme inverse » et qui fait que les selles remontent dans le côlon. D’ailleurs, c’est ce même processus qui explique la disparition de l’envie d’aller aux toilettes quand on tarde à répondre à sa manifestation.

Quelles sont les conséquences de cette habitude ?

La constipation

Comme nous venons de le dire, le fait de rester assis trop longtemps sur la cuvette cause la remontée des selles dans le côlon, ce qui pousse ce dernier à en extraire une certaine quantité de fluides, provoquant ainsi leur fermentation excessive et leur durcissement.

À leur tour, ces deux phénomènes conduisent à l’apparition des ballonnements, des flatulences et de la constipation. Donc, en vous attardant aux toilettes, sans faire ce que vous avez à faire rapidement, les prochains passages aux toilettes ne seront que plus difficiles et plus douloureux.

Les hémorroïdes

Une autre conséquence d’un séjour prolongé aux toilettes : les hémorroïdes. En effet, en cas de constipation, vous avez besoin de plus de temps pour permettre à vos intestins de se vider, et vous avez tendance à pousser pour accélérer un peu le processus. Or cette pression que vous exercez modifie l’élasticité du canal anal et favorise l’apparition des hémorroïdes.

De plus, quand l’envie n’est pas vraiment au rendez-vous et que vous restez assis tranquillement à attendre que les selles arrivent, vous fatiguez les muscles qui soutiennent l’anus, ce qui provoque un glissement vers le bas de tout son canal, entraînant ainsi la sortie des hémorroïdes.

Pour éviter tous ces désagréments et préserver votre santé, il est conseillé de :

  • Attendre d’avoir envie d’aller à la selle
  • Se concentrer sur l’opération en cours pour ne pas la ralentir
  • Utiliser des toilettes turques qui facilitent l’évacuation des selles, ou à défaut, utiliser un relève-pieds d’une vingtaine de centimètres pour remonter vos genoux et exercer une petite pression sur l’abdomen
  • Boire beaucoup d’eau pour faciliter le transit

Adopter un régime alimentaire riche en fibres qui améliorent le transit intestinal

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close