Ce qui arrive à votre corps lorsque vous buvez du Redbull

Ce qui arrive à votre corps lorsque vous buvez du Redbull


Ce qui arrive à votre corps lorsque vous buvez du Redbul

Ils sont entre 30 à 50%, d’enfants, d’adolescents et d’adultes à consommer assez régulièrement des boissons énergisantes. Un phénomène de mode qui n’est pas sans danger pour les consommateurs. Plusieurs études ont mis en évidence les effets secondaires de ces boissons énergisantes qui n’ont d’énergisant que l’appellation commerciale. Assimilés à l’effort, elles ne se réfèrent le plus souvent à aucune définition réglementaire. 

De quoi sont composées les boissons énergisantes ? 

Les boissons énergisantes vantent leurs prétendues vertus sur la stimulation du cerveau et du corps, en rehaussant la vigilance intellectuelle, boostant le tonus et donnant un coup de fouet à l’endurance physique. Elles sont réputées selon leur fabricants puiser leurs bienfaits des sources naturelles des ingrédients qui les composent et posséder des propriétés stimulantes tant au niveau physique qu’intellectuel. Ces supposées potions magiques contiennent en fait un mélange de différents composés, allant de la caféine, à la taurine, jusqu’au sucre sous forme de glucuronolactone, ce sucre dérivé du glucose, en passant par les vitamines du groupe B et des extraits de certaines plantes comme le guarana et le ginseng.

La question de la sécurité de la consommation de ces boissons a été relevée à plusieurs reprises par la Société française de nutrition du sport. Ces boissons énergisantes sont souvent assimilées à des boissons de l’effort. Or, caféine et activité physique ne s’accordent pas, notamment en présence de troubles du rythme cardiaque. En outre, la composition des boissons énergisantes n’est pas appropriée à la pratique sportive. Les marques entretiennent bon gré mal gré cette confusion en sponsorisant des événements sportifs. 

Les composantes des boissons énergisantes passées au crible

  • Une canette de 250 ml contient une forte dose de sucre, à raison de 7 à 9 cuillères à thé, soit l’équivalent de  110 à 140 calories.
  • On impute à la taurine des effets secondaires telle que l’hyperactivité et autres anomalies du comportement comme des crises psychotiques, en plus de perturber le fonctionnement de la glande thyroïde.

Le taux important de glucoronolactone s’avère toxique pour les reins.

On retrouve dans ces boissons des doses excessives de vitamines du complexe B, qui dépassent l’apport quotidien recommandé
La surconsommation de caféine est doublée avec l’ajout de guarana, un grain qui renferme deux fois plus de caféine que le café. La caféine peut exacerber la tension artérielle et entrainer des tremblements et des palpitations. Au même titre que les drogues, la cigarette et l’alcool, la caféine contenue dans ces boissons entraîne une dépendance. Gorgées de glucides, elles peuvent occasionner chez les sportifs, des troubles gastriques et une importante déshydratation pendant l’effort physique. 

Les effets secondaires des boissons énergisantes sur la santé

Les médecins tirent la sonnette d’alarme, suite au nombre croissant de patients qu’ils reçoivent, ayant abusé de ce type de boissons qui affectent l’humeur, le sommeil, la fonction cardiaque et la capacité de concentration. 
De nombreux effets secondaires ont été mis en évidence sur les principaux centres névralgiques
Système nerveux central : Troubles du sommeil, irritabilité, anxiété, maux de tête, conduite agressive, violence, hallucinations
Système cardiovasculaire : Tachycardie, convulsions, hypertension artérielle, accélération de la fréquence cardiaque, risques d’arythmie.
Système digestif : surproduction d’acides, apparition de brûlures d’estomac et de troubles gastro-intestinaux.
Système rénal : diabète, déshydratation et production abondante de sodium, potassium, etc.

Les boissons énergisantes peuvent également avoir des interactions avec certains médicaments. De plus, la combinaison d’alcool et de boissons énergisantes provoque une importante intoxication ou conduit à une plus grande consommation d’alcool, étant donné que les effets de l’ivresse sont masqués par la consommation de ces boissons énergisantes. Il est important de ne pas les associer à la prise de boissons alcoolisées ou à un traitement médicamenteux ayant des effets neurologiques.

Quelques substituts naturels pour doper l’énergie 

La façon la plus naturelle de recouvrer de l’énergie, c’est de boire de l’eau citronnée, un gorgé d’électrolytes, essentiels pour que les cellules produisent de l’énergie. Tout comme les jus de fruits naturels, ceux à pelure surtout, qui en plus de maintenir votre glycémie à un taux constant, vous fournissent une source d’énergie quand vous vous sentez raplapla. Commencez votre journée avec du pain de grain entier, riche en fibres pour rester calé jusqu’à l’heure du déjeuner.

  En cas de petite fringale, préparez-vous une collation de fruits secs, ces stimulants naturels qui regorgent de protéines et de fibres, dans lesquels vous puiserez dès que vous manquerez de tonus. Grignoter un carré de chocolat noir est tout aussi bon pour la santé. Une tasse de thé chai à la cardamone a la faculté de fluidifier la circulation sanguine.