Ce qui arrive à votre corps quand vous arrêtez de fumer

La cigarette cause près de 6 millions de décès chaque année dans le monde, dont 1 sur 9 est imputable au cancer des poumons, tout comme l'espérance de vie réduite de 20 ans. Malgré ce constat alarmant, les dégâts dramatiques de la cigarette sont minimisés par les fumeurs aussi bien que les bienfaits que procure le fait d’arrêter de fumer. Outre tout l’argent que vous pourrez économiser, vous retrouverez une nouvelle santé. Si vous êtes fumeur, sachez que dès l’instant où vous arrêtez de fumer, votre organisme se bat pour s’auto-purifier des substances chimiques ingérées.

Vous qui tenez cette cigarette entre vos doigts, sachez qu’une seule par jour suffit à vous tuer prématurément. La cigarette a des effets incroyablement nocifs sur l’oxygénation et la tension artérielle, en passant par le risque de développer des pathologies graves comme le cancer du poumon ou de la bouche et 6 fois plus de maladies cardiovasculaires et respiratoires. Vous rendez-vous compte que celle que vous consumez vous consume à son tour ?

60% des fumeurs, soit 10 millions d’entre eux, disent envisager de renoncer à la cigarette. Réussir à s’y tenir reste un objectif souvent difficile à atteindre.

Ceux qui ont passé ce cap, surmontable toutefois avec beaucoup de volonté, ont commencé à remarquer des changements étonnants seulement 20 minutes après s’être résolus à arrêter la cigarette. De quelques minutes à des années entières, voici comment le corps renaît de ses cendres.

Un fumeur ne pourra espérer retrouver l’état de santé d’une personne n’ayant jamais grillé une cigarette qu’au bout de 15 ans de sevrage. L’arrêt du tabac diminuera progressivement les symptômes allergiques, la poussée de bronchites et l’intensité des crises d’asthme. L’haleine devient moins fétide, le teint vous en remercie, retrouvant petit à petit son élasticité et un aspect plus sain.

Les effets de l’arrêt de la cigarette sur le corps

– 20 minutes après la dernière cigarette, la fréquence cardiaque et la tension artérielle redeviennent normales. Rien de bien notoire diront les plus sceptiques, mais ce n’est que le début de gros chamboulements.

– 8 heures plus tard, le monoxyde de carbone et la nicotine sont réduits de moitié dans le sang, et l’oxygénation des cellules se rééquilibre.

– Au bout de 24 heures, le sang est épuré du monoxyde de carbone, les poumons ont évacué la fumée et le mucus qui s’y sont accumulés, et les risques d’infarctus du myocarde s’amenuisent.

– Après deux jours, l’ex-fumeur retrouve le sommeil, l’odorat et le goût. Son sang est purgé de la nicotine et ses terminaisons nerveuses ranimées.

– Après une durée d’abstinence s’étalant entre deux semaines et neuf mois, la respiration et la circulation sanguine s’améliorent. La fatigue, l’essoufflement et les quintes de toux sont un lointain souvenir. À noter que les femmes enceintes qui arrêtent de fumer ne courent plus le risque d’avoir un enfant souffrant d’hypotrophie (diminution du poids du bébé).

– Une année après, les risques de maladie cardiovasculaires, tout comme celui d’être sujet à une maladie coronarienne sont réduits de moitié.

– 5 ans après, l’époque de la fumette est révolue ! Le risque d’accident vasculaire et d’infarctus rejoignent le même niveau que celui d’un non-fumeur. La menace des cancers de l’œsophage, de la bouche et de la vessie diminue de 50%.

– Si vous tenez encore 10 à 15 ans, les risques de cancer lié au tabagisme sont faibles. Encore quelques années et plus personne ne se doutera que vous avez un jour fumé.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close