x

Arrêtez d’accepter les excuses qui ne sont pas accompagnées par un changement de comportement

La beauté des sentiments est ancrée dans l’honnêteté qui en découle. Pourtant, Il n’est pas rare que certains comportements deviennent répétitifs, voire automatiques, privant ces émotions que l’on ressent de leur impact intrinsèque. Il suffit de prendre le mot “pardon” pour exemple. Lorsqu’il est prononcé ponctuellement pour exprimer un réel regret, l’impact est considérable. Mais utilisé à tort et à travers, il en perd tout son sens. Malheureusement, certaines personnes tombent dans ce piège et en font leur outil de prédilection pour se sortir d’affaire lorsqu’une faute est commise. Méfiez-vous en, car si elles ne sont accompagnées d’aucun changement, ces excuses ne valent souvent pas grand-chose.

Nombre d’entre nous sont ou ont été confrontés à des personnes qui usent de certains mots lourds de sens sans mesurer leur véritable portée. Elles multiplient les bévues, s’excusent, reproduisent la même erreur, puis demandent pardon à nouveau.

Ce schéma, si l’on y prête suffisamment attention, est un modèle récurrent lorsque la pensée ne suit pas la parole. Et pour cause, il est très simple de multiplier les excuses lorsque celui ou celle qui a été blessé les accepte sans y réfléchir à deux fois.

accepter les excuses

gyulmeetsworld

Utilisé avec parcimonie, le pardon détient une valeur inaliénable. Mais dès qu’il devient répétitif, voire excessif, ce dernier est considéré obsolète puisqu’il n’a plus de véritable sens aux yeux de celui ou celle qui le prononce. En effet, pour couper court à une discussion, pour mettre un terme à un conflit ou simplement pour faire plaisir à l’autre, certaines personnes auront tendance à s’excuser de manière machinale.

Malheureusement, si cela ne s’accompagne pas d’actions concrètes et d’un changement d’attitude, il y a de fortes chances que le même scénario se reproduise à nouveau, blessant encore une fois la personne qui en a été victime.

Dans une situation de conflit, il est donc essentiel de prêter attention au comportement de la personne qui présente ses excuses. Son “pardon” est-il machinal ou accompagné d’efforts pour que l’erreur ne se renouvelle plus ? L’attitude de cette personne a-t-elle changé pour prendre en considération vos sentiments ? Y a-t-il un réel regret de vous avoir blessé ?

Ce processus peut sembler fastidieux mais il n’en est pas moins indispensable pour établir des relations équilibrées avec les autres. En amour, au travail ou avec la famille, ce sont ces bases saines qui vous permettront d’avancer dans un climat propice au développement de sentiments honnêtes.

Dans le cas contraire, il est facile de se retrouver dans un cercle vicieux où la personne, manipulatrice, usera de son emprise pour tout se permettre, en sachant qu’un simple “pardon” suffira à vous faire tourner la page.

L’importance du pardon

Bien évidemment, il ne faut pas confondre la manière de s’excuser et l’importance du pardon en soi. En effet, s’il est essentiel que les excuses soient suivies par des actes qui les valident, il est tout aussi important d’apprendre à accepter le pardon lorsqu’il est sincère.

En proie à la rancoeur, de nombreuses personnes peuvent avoir du mal à franchir ce cap. Pourtant, il est salutaire à tout âge et ce, quelque soit nos relations avec les autres. Car si le pardon est souvent destiné à renouer les liens avec des proches, des amis ou un partenaire, c’est aussi une arme puissante pour réussir à aller de l’avant lorsqu’une relation s’achève.

En effet, si l’on a tendance à penser qu’il est difficile de présenter ses excuses, il peut s’avérer encore plus complexe de les accepter. Et souvent, c’est ce qui crée un sentiment de frustration, voire d’handicap émotionnel qui nous empêche d’avancer pour dépasser ce qui a pu nous blesser dans nos relations précédentes. De ce fait, pardonner est parfois un acte personnel, car en excusant l’autre de nous avoir fait du mal, c’est surtout notre paix intérieure que l’on oeuvre à retrouver.

Contenus sponsorisés
Loading...