Après avoir vu son échographie, les médecins lui demandent d’avorter

La grossesse est une période qui provoque parfois de véritables montagnes russes émotionnelles. Excitée à l’idée d’accueillir son futur enfant, la femme peut également être soumise au stress, à la peur et à l’irritabilité. À l’approche de la date de l’accouchement, anxiété, joie et appréhension peuvent se conjuguer et déstabiliser la femme enceinte. Et même si grâce aux progrès médicaux, la majorité des accouchements se déroulent sans complication, il arrive parfois que des imprévus viennent altérer ce moment de pur bonheur. À l’âge de 28 ans, Susan Thompson a fait l’expérience d’une grossesse complexe. Les médecins lui ont conseillé d’avorter.

Chaque femme traverse sa grossesse de manière singulière. Mais dans certains cas, cette expérience unique s’accompagne de changements d’humeur et une panoplie d’émotions difficiles à contrôler. Même si la mère est souvent excitée à l’idée de rencontrer enfin son nouveau-né, certaines nouvelles peuvent sembler glaçantes et engendrer un trop-plein d’émotions négatives. Dans une publication sur Facebook qui a été supprimée entre-temps, Susan Thompson, 28 ans, raconte son expérience déchirante, comme le rapporte le Chicago Tribune.

Une grossesse jugée à risques

À seulement 28 ans, Susan Thompson a fait face à une des expériences les plus émouvantes de sa vie. La femme, qui était enceinte de quelques mois, a appris qu’elle portait des quintuplés. La future maman, qui semblait heureuse de cette grossesse, était loin de s’imaginer que son médecin allait prononcer des termes d’une violence rare. En effet, après avoir vu son échographie, le professionnel de la santé lui a proposé une “réduction sélective”. Choquée, Susan a assuré qu’elle n’allait pas procéder à un avortement et qu’elle allait poursuivre sa grossesse. Mais le médecin, convaincu de ses recommandations, lui a conseillé de prendre l’avis d’un autre spécialiste. Ce dernier a encore une fois affirmé qu’il valait mieux interrompre cette grossesse. Malgré sa volonté d’accueillir cinq bébés, il lui a recommandé d’envisager l’avortement de deux, voire trois foetus. Pour lui, accueillir deux ou trois bébés serait plus raisonnable et moins risqué. Seulement, la femme a décidé d’aller à l’encontre des avis médicaux. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, Susan et son époux ne regrettent pas d’avoir pris cette lourde décision. Ils ont pu accueillir cinq enfants, qui sont devenus une source de fierté pour la mère. Trois d’entre eux se sont engagés dans l’armée et deux ont poursuivi des études de médecine. “Ce sont tous des adultes responsables qui aiment Dieu et font de ce monde un monde meilleur. J’ai choisi de sauver leur vie et maintenant ils sauvent la vie des autres”, a écrit Susan.

Les risques d’une grossesse multiple

Dans la plupart des cas, une grossesse multiple survient quand les parents optent pour des traitements médicaux spécifiques afin de concevoir. Présentant des difficultés à accueillir un bébé de façon naturelle, ils peuvent être heureux à l’idée d’avoir deux, trois, quatre ou encore cinq enfants. Seulement, la femme enceinte peut se heurter à divers problèmes lors d’une grossesse multiple. Comme l’indique Doctissimo, le principal risque est la prématurité du bébé. En effet, la moitié des grossesses gémellaires n’arrivent pas à terme. En sus, ce taux s’élève à 100% lorsqu’il s’agit d’une grossesse de plus de deux fœtus. Les bébés peuvent rapidement manquer de place dans l’utérus de la mère et naître bien avant le terme.  Ainsi, ils peuvent rester à l’hôpital quelques mois après l’accouchement avec un risque élevé de mortalité néonatale. Par ailleurs, les fœtus peuvent rencontrer des problèmes de développement et être atteints d’une anomalie congénitale. Pour la femme qui porte plusieurs bébés, elle est également susceptible de présenter des complications. En effet, elle peut souffrir d’une anémie, d’une hypertension artérielle ou d’une pré éclampsie. En sus, elle a plus de risques de présenter un diabète gestationnel, des troubles rénaux, abdominaux ou encore pulmonaires. Dans ce sens, il est vivement conseillé de respecter un suivi médical régulier lorsqu’on traverse une grossesse multiple.

Lire aussi Cette maman refuse d’avorter son bébé né avec 2 % de son cerveau – Regardez de quoi il est capable aujourd’hui

Contenus sponsorisés