Après avoir violé une petite fille de 11 ans, le juge le laisse en liberté

Les violences sexuelles deviennent de plus en plus alarmantes ces dernières années. Femmes, hommes et enfants, tout le monde peut être en être victime. C’est le cas de cette petite fille qui a été violée, et dont l’agresseur purgera une peine avec sursis. Une histoire relayée par nos confrères du METRO.

Le viol est sévèrement puni par la loi. En règle général, le condamné pour viol peut encourir jusqu’à 15 ans de prison. Les chiffres concernant les victimes de ces agressions sont alarmants. En France, il y a eu environ 250 000 victimes de viol ou de tentatives de viol en 2017. En 2018, 93 000 cas ont été enregistrés dont 90% n’ont pas porté plainte.

Différence entre viol et agression sexuelle ?

Ce sont deux formes distinctes de violences sexuelles. On parle de viol quand nous sommes en présence d’un acte sexuelle avec pénétration qu’elle soit vaginale, anale ou orale. Dans l’absence de cette dernière, il s’agit d’agression sexuelle et non de viol. On peut donc dire que tout rapport sexuel imposé par violence, surprise ou menace et incluant une pénétration est un viol.

Le viol : une contravention, un délit ou un crime ?

La loi punit ces 3 types d’infractions allant de la moins grave qu’est la contravention, jusqu’au crime. Le viol fait partie de cette troisième catégorie selon le Code Pénal Français.

L’histoire d’une rencontre qui finit mal

Après avoir violé une petite fille de 11 ans

Joseph Meili a été accusé d’enlèvement d’enfant, de viol et de sodomie sur une fillette de 11 ans alors qu’il n’avait que 18 ans au moments des faits. Les deux individus se sont connus sur internet via une application de rencontre sur laquelle la petite fille affichait qu’elle était majeure. Après s’être donnés rendez-vous, Joseph emmena la fillette à son appartement à Springfield, et où il l’aurait déshabillée, puis violée.

Le présumé agresseur affirme ne pas avoir eu connaissance du véritable âge de la petite fille. Cette dernière a entre-temps été portée disparue avant que la police ne la retrouve dans sa chambre sur le point de quitter le domicile familial une seconde fois.

Après avoir violé une petite fille de 11 ans

Après investigations, du sperme a été prélevé sur ses vêtements ainsi qu’un test positif à la chlamydia, qui est une infection sexuellement transmissible. Inscrit dans le registre des délinquants sexuels, Joseph Meili a été condamné à 5 ans de prison avec sursis. Une décision qui a fortement déplu à la majorité.

Quelles conséquences sur la victime

Les conséquences d’une violence sexuelle ne doivent pas être prises à la légère. La victime a besoin d’aide physique et psychique en urgence. Ce genre d’expériences peut porter préjudice à la victime non seulement au moment de l’agression, mais tout au long de sa vie. Elle peut faire face à :

–         Un manque de confiance en soi, et vis-à-vis d’autrui

–         Des troubles du sommeil

–         Une peur quotidienne intense et souvent inexpliquée

Il est vrai que chaque personne interagira de manière différente face à un tel drame mais un suivi psychologique est indispensable sur le moyen et long terme afin qu’elle puisse se reconstruire. Si une personne est victime de violences sexuelles, elle doit en parler et ne pas garder l’information pour elle.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close