Aphtes sur la bouche : comment les soigner naturellement ?

La plupart d'entre nous associent la myrrhe avec l’histoire de Noël et des trois Rois mages qui apportent leurs cadeaux à l'enfant Jésus. En fait, elle est aussi utilisée pour traiter les aphtes et autres ulcérations buccales. Les aphtes sont des ulcères douloureux aux allures de minuscules cratères qui se forment dans la bouche ou à l’intérieur des lèvres. Aussi appelés ulcérations aphteuses, les aphtes disparaissent le plus souvent spontanément en une ou deux semaines. Ils ont tendance à réapparaître, parfois sous forme d’ulcérations multiples. Les évaluations varient, mais de 20 à 50 % des Français savent combien les aphtes sont douloureux.

Les plantes au secours des aphtes

myrrhe1

Myrrhe – Source : spm

Myrrhe (Commiphora, diverses espèces)

La myrrhe est davantage qu’un « remède de bonne femme » pour les aphtes. En raison des taux élevés de tanin, l’usage de cette plante a été ratifié par un comité de scientifiques pour traiter les inflammations bénignes de la bouche et de la gorge.

Le tanin, appellation courante de l’acide tannique, est un élément constitutif de nombreuses plantes. Il confère aux aliments un goût astringent. C’est un antiseptique à large spectre qui exerce une action antibactérienne et antivirale particulièrement utile pour traiter les ulcérations buccales causées par une bactérie, un champignon, un virus ou une allergie.

Pour utiliser la myrrhe en poudre, ouvrez tout simplement une gélule (en vente dans les magasins diététiques) et déposez un peu de poudre directement sur l’aphte.

thé-vert1

Thé vert – Source : spm

Thé vert (Camellia sinensis)

La myrrhe n’est pas la seule plante qui contient du tanin en abondance : le thé si cher aux Anglais est également très riche en cette substance. Vous pourriez par exemple utiliser une infusette refroidie en la posant sur l’aphte. Sinon, préparez une tisane à l’aide d’autres plantes contenant beaucoup d’acide tannique : la busserole, l’eucalyptus, le framboisier sauvage, la menthe poivrée, le millepertuis, la réglisse et la sauge.

geranium maculatum

Géranium maculatum – Source : spm

Géranium maculatum (Geranium maculatum)

La racine de cette plante était fréquemment utilisée à des fins médicinales par les Indiens et les premiers colons d’Amérique. Les Indiens Cherokee, par exemple, s’en servaient comme astringent pour stopper le saignement des plaies ouvertes et comme rinçage buccal pour soulager les aphtes. Étant donné son utilisation très répandue comme « remède de bonne femme », je suis d’avis qu’il vaut la peine d’essayer cette plante riche en tanin pour traiter les aphtes.

epine-vinette

L’épine-vinette – Source : spm

Hydrastis (Hydrastis canadensis)

Cette plante passe traditionnellement pour traiter toutes sortes de plaies. Lorsque les scientifiques ont commencé à l’examiner, ils ont découvert que l’hydrastis contient des substances chimiques astringentes et antiseptiques qui contribuent à guérir plaies et infections.

Vous obtiendrez un rinçage buccal capable de soulager les aphtes en versant de l’eau bouillante sur deux cuillerées à café d’hydrastis séché ; laissez ensuite refroidir. Rincez-vous la bouche trois ou quatre fois par jour à l’aide de cette préparation. L’épine-vinette possède des substances constitutives et des propriétés thérapeutiques très similaires.

reglisse1

Réglisse – Source : spm

Réglisse (Glycyrrhiza glabra)

Dans le cadre d’une étude conçue pour examiner l’aptitude de la réglisse à guérir les aphtes, on a pu constater qu’un rinçage buccal contenant cette plante apportait un soulagement à 75% des sujets. Ceux qui constataient un tel résultat précisaient qu’une amélioration très nette s’était produite dès le premier jour, avec guérison complète le troisième jour.

En dehors de sa richesse en tanin, la réglisse a deux autres avantages : elle contient les substances complexes appelées acide glycyrrhétinique et glycyrrhizine, qui accélèrent toutes deux la guérison des ulcérations. Pourquoi ne pas utiliser un peu de réglisse pour adoucir les tisanes mentionnées dans cette rubrique ?

le-sauge

Sauge – Source : spm

Sauge (Salvia officinalis)

Bien qu’il ne s’agisse pas de la plante la plus riche en tanin, beaucoup d’herboristes conseillent de préparer une tisane de sauge bien concentrée pour traiter les inflammations de la bouche et la gorge. Pour préparer cette tisane, utilisez deux cuillerées à café de sauge séchée par tasse d’eau bouillante. Laissez infuser jusqu’à refroidissement complet avant de vous en gargariser. Évitez toutefois de boire trop de cette tisane. La sauge contient une quantité relativement élevée de thuyone, une substance complexe qui peut provoquer des convulsions à très haute dose.

Quoique la sauge soit une excellente plante sur le plan thérapeutique et que des infusions faiblement concentrées soient recommandées ailleurs dans ces pages, cette plante est un de ces remèdes – tout comme l’aspirine – qui sont bénéfiques à petites doses et moins bénéfiques en plus grande quantité.

Lire aussi Abcès dentaire : Comment le traiter rapidement et le prévenir ?

Contenus sponsorisés