x

Alors qu’ils crient et qu’ils pleurent, des enseignants violentent et torturent des enfants autistes

Opinion

L’autisme autrement appelé trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un terme qui désigne un large spectre de symptômes et de comportements pouvant affecter la façon dont la personne comprend et réagit à son environnement. A savoir que l’autisme n’est pas une maladie, c’est un trouble qui signifie simplement que le cerveau fonctionne différemment des autres. Souvent stigmatisées, les personnes souffrant de cet handicap sont la plupart du temps incomprises et réprouvées. A l’instar de ces enfants autistes, maltraités par leur professeur. Une histoire déplorable relayée par nos confrères du site The Independent.

Nous sommes tous susceptibles d’être exposés à toutes sortes de violences. Néanmoins, les plus vulnérables d’entre nous auront plus de mal à faire face aux obstacles et défis que cela représente. Les enfants et personnes handicapées n’ayant pas les mêmes capacités pour se défendre ou demander un quelconque soutien. Pourtant, certaines personnes, en dépit de toute moralité, n’hésitent pas à nuire aux plus faibles sans une once d’empathie.

Des femmes sans foi ni loi

La Silver Sands School, une école du comté d’Okaloosa, met en place un programme spécialisé pour les élèves autistes. Ainsi, nous pouvons lire dans la brochure officielle de l’établissement que : « l’école accueille des élèves âgés de 3 à 22 ans ayant une déficience cognitive ».

A ce jour, la Silver Sands School est surtout connue pour avoir été le théâtre d’une histoire scandaleuse. En effet, une enseignante et deux surveillantes de cette école ont été inculpées pour avoir maltraité à plusieurs reprises trois enfants autistes. Ces dernières les enfermaient dans une salle de bain et les torturaient ensuite en leur sifflant à l’oreille.

enseignants violentent et torturent des enfants autistes

Margaret Wolthers, Diana Lacroix et Carolyn Madison sont toutes trois accusées d’avoir « délibérément et avec malveillance » affligé des supplices à des enfants âgés de 8 et 10 ans. A rappeler que les enfants présentant ce trouble ont un seuil auditif sensoriel plus faible que la normal et ont par conséquent du mal à supporter toutes sortes de nuisances sonores. Selon les témoins, les enfants criaient et pleuraient dans l’indifférence totale de leurs bourreaux.

enseignants violentent et torturent des enfants autistes

Largement relayée sur les réseaux sociaux, cette histoire tragique a provoqué l’émoi général. Plusieurs internautes se sont insurgés contre ces actes ignobles. Un twittos souffrant de TSA a déclaré dans un tweet : « Je souffre moi-même d’une hypersensibilité au son, je peux vous affirmer que cela constitue une véritable torture qui pourrait déclencher davantage de crises. Les personnes neurotypiques [qualificatif créé par les autistes pour nommer les personnes qui ne le sont pas, NDLR] n’ont aucune idée à quel point c’est horrible ».

L’arrestation des femmes a été annoncée par le shérif du comté et la surintendante de l’école lors d’une conférence de presse. Conformément aux lois qui régissent l’état de Floride, les trois femmes sont passibles d’une peine d’emprisonnement maximale de 30 ans et d’une amende pouvant aller jusqu’à 10.000 dollars, soit un peu plus de 9000 euros.

enseignants violentent et torturent des enfants autistes

Autisme : causes, facteurs de risques et symptômes

Apparu dans les années 1900, le terme “autisme”, qui vient du grec « autos » signifiant « soi » fait référence à un large spectre de troubles neuro-psychologiques. On ne sait pas ce qui cause réellement l’autisme. Nous savons qu’il est quatre fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles, mais ce trouble ne connaît pas de frontières raciales, ethniques ou sociales. Toutefois, l’âge avancé des parents peut augmenter le risque d’avoir un enfant autiste. Les symptômes apparaissent généralement au cours des trois premières années de la vie, un enfant autiste pouvant présenter des réactions particulières, notamment en :

  • Ne répondant pas à son nom après son premier anniversaire
  • Ne montrant aucun intérêt à jouer, parler et partager avec d’autres personnes
  • Préférant rester seul
  • Évitant et refusant le contact physique
  • Refusant d’être réconforté lorsqu’il est contrarié
  • Ayant du mal à comprendre ses propres émotions et/ou celles des autres
  • Ne sollicitant jamais l’aide d’une autre personne lorsqu’il est pourtant évident qu’il en a besoin
Contenus sponsorisés
Loading...