Ne postez jamais CELA sur les réseaux sociaux

Ne postez jamais CELA sur les réseaux sociaux


ALERTE PARENTS

Les parents sont tellement fiers de leurs enfants que leur premier reflex est de les montrer aux proches. Époque de l’album révolue, les couples se dirigent alors vers les réseaux sociaux. Tellement heureux de leurs petits bouts de chou, ces parents ne cessent de partager d’innombrables photos de leur progéniture dans toutes les circonstances sur leur page Facebook, Instagram ou autre réseau social.

Les tous premiers pas de bébé, le premier tour en vélo, une fête d’anniversaire et plein d’autres occasions que les parents ne ratent pour rien au monde pour appuyer sur le déclencheur de leur appareil photo. Ils n’hésitent pas à partager des photos qui paraissent drôles ou insolites.

Mais partager les photos de nos enfants n’est pas une action anodine, en faisant cela les parents doivent s’attendre à une variété de conséquences.
Cette liste représente les 8 clichés qu’on ne doit en aucun cas partager et ce peu importe le degré de votre tentation :

1 – L’enfant dans son bain : ou autre photo dans laquelle l’enfant est dévêtu, Ce type d’images risque d’être une menace pour l’enfant si la photo de votre enfant tombe sous la main de gens malintentionnés tels que des  pédophiles.

2 – Enfant malade : aucune personne adulte ne s’amuse à prendre des photos étant malade, c’est le cas pour les enfants. Mis à part le fait qu’on ne respecte pas l’enfant malade on l’expose dans une situation dans laquelle il n’aimerait forcément pas qu’on le voit.

3 – Enfant puni : ce genre de cliché entraîne des conflits entre les deux parties (parents et enfant) et peut ainsi causer à l’âge adulte des traumatismes sur le plan psychique tels que le stress, l’anxiété et la dépression.

4 – Enfant aux toilettes : cela peut paraître amusant pour les parents, certes mais il est préférable de garder ce genre de photos dans la sphère privée. Aucun de nous ne souhaiterait que quelqu’un poste une photo de lui dans ce genre de situation pour le moins que l’on puisse dire, embarrassante.

5 – Les informations privées : celles que comporteraient une pièce d’identité ou un dossier médical. Ces informations d’ordre privé peuvent être utilisées dangereusement, cela peut même mener à des kidnappings.

6 – Les photos de groupe : Contrairement aux parents mordus des réseaux sociaux, certains restent très vigilants et ne souhaitent pas diffuser leur vie privée sur les réseaux sociaux. Il est donc primordial de prendre l’accord des parents de chaque enfant figurant dans la photo de groupe avant de la partager.

7 – Une photo qui expose l’enfant au harcèlement : Inutile de préciser qu’un enfant coincé dans la cuvette des toilettes deviendra la risée de ses camarades à l’école.

8 – Enfant dans une situation d’insécurité : Certains parents trouvent mignon que leur enfant escalade une échelle ou prenne un fer à repasser en imitant un adulte. Non seulement c’est irresponsable même partant d’une bonne intention mais cela peut aussi attirer les foudres des critiques négatives et les commentaires.

Les photos n’appartiennent plus aux parents dès lors qu’elles sont publiées mais bel et bien stockées dans les serveurs des réseaux sociaux. Cela entraine des risques majeurs, car les photos peuvent représenter une cible vulnérable de plusieurs parties malveillantes dont les réseaux sociaux qui puisent dans leurs bases de données et n’hésitent pas à communiquer les informations des abonnés et transmettre les photos (sans consentement) à des agences pour des fins publicitaires.

Également, en faisant cela les parents se font de futurs ennemis qui ne sont autres que leurs propres enfants. En effet, ces derniers en découvrant que leur intimité a été violée étant petits, se révoltent à l’adolescence.

Le troisième risque reste de loin le pire de tous, les photos peuvent tomber dans les mains d’un pédophile.

Il y a cependant des petites astuces pour atténuer l’impact du partage des photos, réduire la visibilité des albums postés en modifiant les paramètres, ou faire un tag uniquement sur les personnes concernées et avec lesquelles on souhaite partager les photos.