Aidez votre corps à régénérer le cartilage de la hanche et des genoux grâce à ce mélange de plantes

Les douleurs aux hanches, aux genoux, aux épaules touchent en moyenne un Français sur trois. Que signifie avoir mal aux articulations ? Comment y remédier ? Tour d’horizon sur la phytothérapie et ses bienfaits sur les articulations.

Pièces fragiles de notre squelette, les articulations sont des structures osseuses ayant pour fonction de relier les os entre eux. Elles facilitent le mouvement grâce au cartilage, une couche de protection servant de rempart naturel contre les chocs. L’usure du cartilage peut causer une inflammation locale responsable de la douleur au niveau des articulations. 

Comment se manifeste la douleur articulaire ?

Constamment sollicitées, nous portons peu voire aucune attention aux articulations, jusqu’au moment où apparaissent les premières douleurs : sensations de raideurs, articulations bloquées, difficultés à se baisser ou à monter les escaliers… Un cartilage affaiblit mène généralement à une série de maladies appelées « rhumatismes » pouvant affecter différentes parties du corps. Celles-ci peuvent être dues au vieillissement de l’organisme ou tout simplement à des changements climatiques, un effort physique inadapté ou encore au surpoids. Si les anti-inflammatoires calment généralement les douleurs articulaires, il est fortement déconseillé d’en faire un usage permanent. Dans ce cas, le meilleur remède reste la phytothérapie, c’est-à-dire la thérapie par les plantes.

Les vertus salvatrices des plantes

Certaines plantes peuvent réduire les douleurs, d’autres soignent le cartilage.

Le romarin

Souvent utilisée dans la cuisine méditerranéenne, cette plante aromatique et médicinale a la capacité d’agir comme un anti-inflammatoire naturel. Cela est dû à sa composition en acide ursolique, qui lutte efficacement contre les infections au niveau du cartilage, et ce sans provoquer d’effet secondaire. Attention toutefois, l’huile essentielle de romarin est interdite aux femmes enceintes ou qui allaitent et aux enfants de moins de 8 ans.

Le thym

Cette plante est très souvent utilisée dans la cuisine méditerranéenne, elle relève les plats et leur donne un goût et un arôme puissants. Le thym est connu pour ses vertus digestives et antiseptiques, pourtant il a un autre pouvoir ; celui de fortifier les articulations grâce à sa teneur en calcium. D’ailleurs 100g de thym séché, il y a 1890 mg de calcium. 

Le curcuma

Originaire du Sud de l’Asie, cette épice est réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antioxydantes. Elle répare efficacement les régions de notre corps endommagées par les infections et désintoxique les tissus. Autres bienfaits : le curcuma tend à réduire le cholestérol et stimule la digestion en favorisant la sécrétion biliaire.

Le gingembre

Utilisé depuis l’Antiquité, le gingembre est l’une des plantes médicinales les plus réputées pour ses propriétés digestives et sa capacité à réduire les douleurs causées par les rhumatismes. En 2007, l’Université d’Arizona a démontré que le gingérol, principal composant du gingembre, aide à combattre la production de substances chimiques inflammatoires.

Recette d’une infusion à base de plantes pour soigner le cartilage de la hanche et des genoux

Ingrédients :

– 1 cuillère à café de sauge
– 1 cuillère à café de thym
– 1 cuillère à café de romarin
– 1 cuillère à café de menthe
– 1 litre d’eau

Préparation :

Faîtes bouillir de l’eau puis ajoutez les herbes mentionnées ci-dessus. Laissez infuser le tout pendant environ cinq minutes sur feu doux. Ensuite, retirez le mélange du feu et laissez reposer quelques minutes avant de le placer au frigo. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel à votre infusion pour adoucir le goût.
Nous recommandons de boire une tasse à jeun le matin et une autre avant de vous mettre au lit le soir. Rapidement, vous serez en mesure de constater l’atténuation des douleurs.

Mises en garde

La sauge

La sauge est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante car elle fait tarir la lactation. Son usage est à proscrire pour les personnes atteintes d’épilepsie et d’insuffisance rénale. 

Le thym

L’usage médicinal du thym ne doit généralement pas dépasser 3 semaines. L’huile essentielle est déconseillée pendant la grossesse ou l’allaitement et chez les enfants de moins de 3 ans.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close