Advil, Nurofen et Ibuprofène peuvent provoquer une crise cardiaque avertit l’agence américaine de la santé

L’ibuprofène est un analgésique prescrit par les médecins pour soulager les douleurs de leurs patients. Ce médicament, qui permet de calmer les maux de tête, les rages de dents ou les douleurs articulaires d’intensité légères à modérées peut cependant, lorsqu’il est utilisé régulièrement, porter atteinte à la santé des personnes.

Le fait que l’ibuprofène puisse vous être délivré sans ordonnance à la pharmacie ne signifie pas que ce médicament soit inoffensif. Comme tous les autres médicaments que vous consommez, il a des effets secondaires dont il convient de prendre connaissance pour être informé de ses effets réels sur votre corps, surtout si vous en consommez souvent.

Les effets secondaires de l’ibuprofène

De nombreux chercheurs en témoignent, une consommation fréquente d’anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène augmente les risques d’être victime d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral, à tel point que la Food and Drug Administration (l’agence de la santé américaine) a publié plusieurs avertissements au sujet de ces substances. Par ailleurs cette mise en garde est valable pour tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sans aspirine.

En ce qui concerne l’ibuprofène précisément, les risques d’avoir une crise cardiaque augmentent même après une consommation à court terme et ne cessent d’augmenter au fil du temps, si l’utilisation se prolonge.

D’autre part, les risques pour les personnes de souffrir de troubles cardiaques en prenant de l’ibuprofène augmentent avec l’âge et commencent à être réellement préoccupant à partir de l’âge de 40 ans.

Ce médicament a aussi été lié à une augmentation des risques suivants sur la santé des patients :

— Hypertension
— Perte de l’audition
— Démence
— Fragilisation osseuse
— Dommages à l’ADN

Pour le professeur Patrice Queneau, membre de l’Académie nationale de médecine, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens dont fait partie l’ibuprofène « sont très utiles mais ils doivent être utilisés avec précaution, pour des durées courtes et à des posologies adaptées ».

En conséquence, il est important de limiter notre consommation d’ibuprofène au maximum et, pourquoi pas, nous en passer tout simplement.

Soulager les douleurs naturellement

Parce que les médicaments agressifs sont loin d’être la seule solution aux douleurs, voici des solutions naturelles pour soulager les vôtres :

— Le qigong

Le qigong est une pratique ancestrale chinoise qui consiste en certains mouvements et postures, en un travail de l’esprit et en une maitrise du souffle. Il a pour visée de faire circuler les énergies dans le corps et de prévenir de ce fait les maux et maladies. Les personnes qui pratiquent le qigong régulièrement ressentent de nettes améliorations de leur état de santé.

— L’arnica

L’arnica est une plante médicinale dont les qualités sont reconnues depuis bien longtemps. Elle permet de soulager toutes sortes de douleurs, des ecchymoses à l’arthrose en passant par les douleurs musculaires. Vous pouvez la consommer en infusion et en teinture ou l’appliquer directement sur votre peau sous forme de gel, d’huile ou de compresse.

— L’huile d’olive vierge

Les vertus de l’huile d’olive sont innombrables. Reconnue depuis des millénaires, elle est anti-inflammatoire et permet de diminuer les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires. D’ailleurs des études scientifiques ont prouvé que l’oléocanthal contenu dans l’huile d’olive a les mêmes effets anti-inflammatoires que l’ibuprofène.

— L’acupuncture

L’acupuncture a pendant bien longtemps fait partie intégrante de la médecine chinoise, et pour cause : elle est reconnue pour son efficacité à soulager les douleurs et pour prévenir de nombreuses maladies. La stimulation de certains points permet en effet de préserver et de maintenir l’équilibre énergétique du corps. Ses effets antidouleur sont ressentis immédiatement pour les douleurs passagères et sur le long terme lorsqu’il s’agit de douleurs chroniques.

— Les massages

Vous l’aurez certainement déjà remarqué : le massage calme et détend. Il apaise également les douleurs, dont les maux de tête. Que ce soit en institut spécialisé ou par vos proches, vous faire masser régulièrement est excellent pour évacuer les tensions et augmenter votre forme et votre bien-être.

Lire aussi L’ibuprofène pourrait augmenter le risque d’avoir une crise cardiaque

Contenus sponsorisés