« Adieu petit ange » Une fillette de 13 ans enceinte se suicide après avoir été victime d’un viol collectif

Les violences à l’encontre des femmes constituent encore aujourd’hui une triste réalité, faisant des millions victimes qui se retrouvent marquées à jamais. Le viol fait partie de ces violences qui laissent de nombreux hommes et femmes changés à vie. Parmi ces victimes, on retrouve une jeune fille de 13 ans qui a été retenue en captivité et violée par un groupe de six hommes. Lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte, elle met fin à sa vie en sautant du haut d’un toit. Cette triste histoire nous est rapportée par nos confrères du DailyMail.

Sommaire

En Thaïlande, 6 hommes ont commis un crime sans nom et condamné le sort d’une jeune fille de 13 ans en la kidnappant avant de la violer de manière collective. La pauvre jeune fille n’a pas pu supporter le calvaire qui s’en est suivi et a fini par mettre fin à ses jours lorsqu’elle a découvert qu’elle était enceinte.Elle a été victime d’un viol collectif.

La victime en question, qui a uniquement été identifiée par son surnom “Pinkie” a vécu un vrai cauchemar lorsqu’elle a été retenue en captivité dans un appartement et violée par 6 hommes à Bangkok, en Thaïlande.

La mère de la victime a alerté la policeLa mère de la jeune fille, âgée de 45 ans, a fait appel à la police afin de signaler le viol, en leur précisant que sa fille a été retenue en otage par 6 hommes dans un appartement à Bangkok avant de se faire violer le 11 novembre 2019.

policethailande

dailymail

Elle a notamment raconté que sa fille n’arrivait pas à se remettre de cette agression qui lui a causé une dépression sévère.La jeune fille était enceinteEn sus du traumatisme et de la dépression survenus à la suite du viol dont elle a été victime, Pinkie a dû faire face à l’idée qu’elle était enceinte et qu’elle allait peut-être devoir devenir mère d’un enfant issu d’un viol à l’âge de tout juste 13 ans.

Ne supportant plus la pression ni la pléthore d’émotions négatives qu’elle a ressenties, Pinkie a décidé de mettre fin à sa vie en sautant du haut d’un toit, laissant une maman bouleversée derrière elle.Les derniers mots de Pinkie. Avant de se suicider, la jeune fille a envoyé une photo de ses jambes pendant du haut du toit à une amie accompagnée du message “Je suis sur le point de partir, je t’aime”.

Selon le New Zealand Herald, Pinkie aurait également publié des messages sur Facebook tels que : “Je suis sur le point de partir” et “Si je n’avais pas été enceinte, je serais partie il y a longtemps”. Deux suspects ont été identifiésLa police thaïlandaise aurait confirmé au site local Coconuts Bangkok qu’ils avaient identifié deux suspects, et qu’ils avaient réussi à en arrêter un suite à l’inspection de son appartement où ils avaient découvert une arme à feu non enregistrée.

La police a déclaré que “Les deux suspects sont accusés d’avoir comploté pour violer la jeune fille”. Les séquelles dévastatrices du viol

Toute agression, dont celles de nature sexuelle, peut entraîner des conséquences dévastatrices comme la dépression, l’anxiété, l’isolement social, la peur ou encore une faible estime de soi. Lorsque celle-ci se produit pendant l’adolescence, les séquelles peuvent également conduire à des tentatives de suicide ou à des idées suicidaires.

Pour cette raison, il est primordial que toute personne ayant été victime de violences sexuelles bénéficie d’une aide extérieure, idéalement de la part d’un professionnel de la santé, afin de l’aider à réapprivoiser sa vie. Il peut être possible de s’extirper de la tourmente qui suit un viol en dénonçant les faits et en demandant justice, mais également à travers la parole thérapeutique.

Lire aussi Une fille de 13 ans se suicide après avoir été violée par six hommes

Contenus sponsorisés