« Adieu petit ange » une baby-sitter tue un bébé en essayant de le faire dormir

Beaucoup de parents souhaitant reprendre leur travail après un congé de maternité ou de paternité sont amenés à laisser leur tout petit dans une garderie. Le choix est généralement réfléchi et la décision n’est prise qu’après mure réflexion et surtout de longues recherches. Mais tout ceci ne pourra jamais éviter les mauvaises surprises. Surtout que la bêtise n’a pas de limites et que certaines personnes ont perdu toute leur humanité. Comme pour le cas de cette gardienne qui a tué un bébé pour pouvoir se reposer. Une histoire tragique relayée par People.

bebe1 1 scaled

Marissa et Blake Briar sont de jeunes parents dont la vie a été illuminée par la venue d’une belle petite fille qu’ils ont appelée Harper Rose. Six mois après, le couple a opté pour une baby-sitter professionnelle et certifiée qui est en plus mère et grand-mère. Ce qui devait être rassurant et gage d’un certain savoir-faire. Mais le jeune couple n’aurait jamais pu se douter que certaines personnes étaient prêtes à l’impensable pour pouvoir faire une sieste.

Un comportement irresponsable

baby sitter 1 scaled

Stacey Vaillancourt fait partie de ces personnes qui ne méritent pas de porter le titre d’être humain. Agée de 53 ans, et grand-mère d’une petite fille, elle n’a été en charge du bébé que pendant 3 jours au bout desquels elle a péri d’une overdose de diphenhydramine. L’autopsie du médecin légiste a révélé une concentration excessivement élevée de ce sédatif qui a provoqué une intoxication. Ce médicament est un antihistaminique, en vente libre, traitant les allergies mais qui est toutefois déconseillé aux enfants de moins de 12 ans. La petite fille était tellement mal au point qu’elle ne pouvait pas lever sa petite tête. Le procureur de l’État du Vermont a décidé d’accuser la surveillante d’homicide involontaire et de cruauté envers les enfants pour le meurtre de la petite Harper Rose Briar.

Conseils pour faire garder son enfant

En essayant de trouver une bonne garderie pour votre bébé, il est important de ne pas céder à la panique et aux idées extrêmes. Tout au contraire, il faut bien se préparer afin d’avoir une idée claire de vos besoins, de votre budget et de vos critères pour bien mener votre tâche. Pour cela, il est conseillé de s’y prendre assez tôt, pour éviter la pression de l’urgence. Ensuite, il faut définir le type de garde qui convient aussi bien aux parents qu’à l’enfant. Après, il est impératif de visiter les garderies, de vérifier leurs certifications et leur programme, évaluer la qualité de service et du personnel, avoir les avis des autres parents et s’informer des critères propres à chaque garderie. Aussi, il serait judicieux de vérifier les consignes de sécurité et l’assurance. Et pour ne pas devoir chercher un établissement chaque année, il est important de choisir une garderie avec un programme jusqu’à la maternelle. Enfin, choisir une bonne garderie, ne signifie pas se reposer sur ses lauriers ! il faut assurer un suivi permanent tout en faisant attention au comportement de votre bambin.

Repérer les signes inquiétants

En plus de bien choisir l’établissement qui s’occupera de votre enfant, il est utile de suivre son évolution comportementale. Pour cela, il est impératif d’entretenir une communication continue et de lui consacrer une attention particulière.

Cependant, certains signes doivent être connus par les parents pour repérer toute maltraitance. En effet, cette dernière peut prendre la forme de :

Négligences lourdes : elles concernent souvent les jeunes enfants

Violences psychologiques graves : qui consistent en une exposition répétée d’un enfant à des situations dont l’impact émotionnel dépasse ses capacités d’intégration psychologique

Violences physiques comportent ecchymoses, hématomes, plaies…

Violences sexuelles (attouchement et viol) ;

Les signes de maltraitance ne sont généralement pas aisés à repérer d’autant plus qu’ils peuvent avoir d’autres explications ponctuelles comme des accidents, des difficultés scolaires ou des maladies psychologiques. Par contre, il est important d’être suspicieux et de s’informer devant des signes inexpliqués.

Lire aussi Les bébés nés en décembre sont les plus exceptionnels de tous !

Contenus sponsorisés