« Adieu petit ange » un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère avant de « partir »

Les seules larmes auxquelles s’attendent des parents, le jour de la naissance de leurs enfants, sont des larmes de joies. Un bonheur incommensurable à l’idée de rencontrer finalement ce petit-être, pour lequel ils ont voué tant d’amour sans le voir pendant des mois. Mais dans certains cas, cela ne se passe pas comme prévu, et les larmes de joies laissent place à celles d’un cœur brisé. Une histoire émouvante reportée par nos confrères de Fox 5, décrit les 2 heures de bonheur qu’a vécu une mère, avant la mort de son bébé.

Octobre est connu pour être le mois de sensibilisation au cancer du sein, c’est la raison pour laquelle on l’appelle “Octobre rose”. Mais c’est aussi le mois de sensibilisation au syndrome de mort subite et autres formes de mort infantile. Cette triste histoire coïncide justement avec cette période pour sensibiliser les femmes et leur entourage, à ces différentes manifestations tragiques du destin.

Scarlett, l’histoire du bébé qui tenait à la vie

Alyssa et Justin se sont rencontrés assez jeunes, et étaient tout de suite conscients du grand amour qui allait les unir. Ils savaient également qu’ils voulaient être parents.  Justin avait mentionné qu’il ne cherchait pas à devenir pompier ou super-héros comme le reste des enfants, il voulait juste être père. Alyssa à son tour se rappelle de cette envie viscérale qu’elle a toujours eue, quand elle racontait à sa tante qu’elle était impatiente d’avoir des enfants. Elle voulait notamment fonder une famille nombreuse, tant son amour pour les enfants était grand.

Quand le test révéla une grossesse, le jeune couple ne pouvaient s’empêcher de partager l’heureuse nouvelle avec tous leurs proches. Ils savaient par contre que ça serait une phase délicate, et une grossesse à haut risque due aux différents problèmes de santé d’Alyssa. Cette dernière souffrait entre autres de : diabète de type 2, d’hypothyroïdie, de stéatose aiguë du foie et d’une tumeur bénigne au niveau du cerveau. Ils décidèrent d’appeler leur premier bébé : “Scarlett”.

un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère

Tout allait bien jusqu’au moment d’une échographie, après une sensation de gêne qu’éprouva Alyssa après le passage du doppler à ultrasons sur son ventre. Après le rendez-vous médical, la douleur ne cessa d’augmenter, elle crut d’abord à des douleurs au niveau du nerf sciatique et des mutations corporelles lors d’une grossesse. Quelques jours plus tard, elle fut admise au service d’urgence pour de faibles saignements, les médecins affirmèrent que la petite Scarlett se portait bien et que le couple pouvait rentrer.

Un jour plus tard, ils durent retourner à l’hôpital encore une fois. Après un examen, il s’avéra qu’ Alyssa souffrait d’une incompétence cervicale.

un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère

un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère

“On aurait dit que mon corps essayait d’avorter notre petite fille…”confia-t-elle.

Cette situation aurait pu être réglé avec des points de suture qui empêcherait la dilatation du col, mais dans le cas d’Alyssa cela l’aurait empêché de retomber enceinte. Ils lui administrèrent alors du magnésium pour empêcher la dilatation, mais tôt le matin, elle était déjà à 5 centimètres. La petite Scarlett n’allait pas tarder à naître, avec un âge gestationnel de 20 semaines.

un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère

Le couple appela ses proches pour la veiller, et l’entourer d’amour en attendant son départ. Le petit ange n’a vécu que 2 heures dans les bras de sa mère. Ce qui est sûr, est que l’amour était le seul sentiment qu’a expérimenté Scarlett durant ses brefs moments dans notre monde.

un petit bébé vit deux heures dans les bras de sa mère

L’insuffisance cervicale

L’insuffisance cervicale désigne une faiblesse du col utérin, qui engendre une dilatation cervicale non douloureuse. Ceci entraîne un accouchement prématuré d’un fœtus vivant pendant le 2ème  trimestre de grossesse. Une échographie à ce moment-là permet de détecter cette anomalie, le traitement consistant en un cerclage cervical. Il s’agit du renforcement de l’anneau cervical avec du matériel de suture.

Ce genre d’insuffisance est, pour la plupart du temps asymptomatique. Il n’y a aucune manifestation biologique jusqu’à l’accouchement prématuré. Certaines femmes peuvent présenter quelques symptômes comme des saignements vaginaux ou des douleurs abdominales non spécifiques. C’est la raison pour laquelle, il est important de faire un bon suivi de grossesse pour évaluer tous les risques.

Lire aussi Choisissez une pierre et découvrez ce qu’elle révèle de votre personnalité

Contenus sponsorisés