« Adieu petit ange » Un homme sans cœur arrache les dents de son fils avec une pince avant de le violer

La maltraitance infantile représente les violences physiques et/ ou psychologiques perpétrées à l’égard d’un enfant. Les coups, les abus sexuels, les négligences sont autant d’actes qui reflètent la maltraitance infantile. Selon un témoignage relayé par The Sun, un père a arraché les dents du garçon avec une pince puis l’a violé avec un bâton.

Vécus dans la honte, la peur ou encore le déni, les violences domestiques altèrent la qualité de vie des enfants. Ces derniers, souvent contraints à garder le silence, ont tendance à se renfermer sur eux-mêmes et à intérioriser leurs maux. Ces violences s’installent dans la routine de certains enfants, les confrontant à un quotidien empli d’angoisse. En outre, la maltraitance a de lourdes conséquences sur l’avenir d’un enfant. Dans l’État de l’Arkansas, deux parents ont battu leur fils âgé de six ans, jusqu’à la mort.

Des violences conséquentes

Mauricio Alejandro Torres et Cathy Torres, respectivement âgés de 50 et 48 ans, ont été impliqués dans un crime atroce, celui de leur propre fils, Isaïe.

isaie
thesun

Ce dernier, âgé de seulement six ans, est décédé après que son père l’ait violé à l’aide d’un bâton.

mauricio alejandro
thesun

En outre, le garçon aurait été battu avec des chaussures et des câbles. Selon le média, le pauvre enfant était en voyage avec ses parents lorsque son destin a basculé. La sœur de la victime, âgée de 12 ans, a témoigné lors du procès intenté contre ses parents. Elle a déclaré au tribunal que son père tentait de punir Isaïe en lui arrachant les dents à l’aide d’une pince.

isaie1
thesun

En outre, le témoin a confié que parfois, ses parents obligeaient son frère à dormir dans une cage pour chien. Elle a ensuite expliqué que parfois, ses géniteurs forçaient Isaïe à rester dans une poubelle pendant près d’un mois, le privant ainsi de nourriture. C’était à elle de monter la garde pour s’assurer que son frère ne mangeait pas.

cathy
thesun

Par ailleurs, la sœur a expliqué que ses parents l’avaient contrainte à battre son frère, sous peine d’être battue. Selon le Dr Stephen Erickson, l’enfant est décédé suite à des complications causées par la sodomie. Par ailleurs, le médecin a expliqué que la victime avait plusieurs blessures à la tête et que ses dents avaient été arrachées.

Dr Stephen Erickson
thesun

Lorsque Cathy, la mère de l’enfant, a appris que la peine de mort était abolie, elle a avoué son crime. En outre, le médecin qui s’occupait de la victime a indiqué qu’après l’annonce du décès, les parents ne manifestaient aucune douleur émotionnelle.

mauricio alejandro1
thesun

En réalité, l’enfant aurait été violé à l’aide d’un bâton après avoir mangé une part de gâteau sans demander l’autorisation. Nathan Smith, procureur du comté de Benton, a expliqué qu’il « souffrait du syndrome de maltraitance chronique des enfants ».

Le stress chez les enfants victimes de maltraitance

Selon l’OMS, la maltraitance infantile concerne les violences mais aussi la négligence envers un enfant. Ainsi, les mauvais traitements physiques, psychologiques, sexuelles ou encore l’exploitation à des fins commerciales représentent des formes de maltraitance infantile. Les enfants qui vivent des épisodes de maltraitance peuvent souffrir de divers problèmes de santé.

Confrontés à un stress plus ou moins important, ils peuvent subir une altération du système immunitaire et des troubles cérébraux. À l’âge adulte, les victimes de violences durant l’enfance ont plus de risques d’avoir certains comportements, étroitement corrélés au stress qu’ils ont subi :

–    Une tendance à l’agressivité ou à la soumission
–    Une dépression
–    Une addiction à la cigarette
–    Un surpoids ou une obésité morbide
–    Une grossesse non désirée pour les femmes
–    Une propension à l’alcoolisme et la toxicomanie
–    Des comportements sexuels à risque

Contenus sponsorisés
Loading...
Close