Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé, la réaction du propriétaire est magnifique

Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé, la réaction du propriétaire est magnifique


Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé

Vous marchez dans une rue calme et presque désertique quand soudain vous trouvez un portefeuille rempli d’argent. Que faites-vous ? Imaginons un instant que vous soyez un sans-abri et que vous trouvez ce portefeuille, garderez-vous cet argent qui vous tombe du ciel et dont vous avez grand besoin ou ferez-vous autre chose ?

L’histoire que nous allons relater dans cet article est justement celle d’un thaïlandais sans-abri qui a trouvé un portefeuille. Sa réaction qui atteste de sa grande honnêteté va complétement métamorphoser sa vie.

L’honnêteté est toujours possible même en cas de grande détresse. Les circonstances de la vie peuvent sembler être difficiles à surmonter, mais il est bienséant de garder de bonnes valeurs morales telles que le respect, le courage, l’amabilité ou encore l’honnêteté. Découvrons ensemble ce qu’est l’honnêteté et les avantages de cette qualité.

L’honnêteté, une valeur sûre

Nous ne le dirons jamais assez, être honnête, c’est simplement ne pas mentir, ne pas voler, ne pas tricher ni tromper d’aucune façon. L’honnêteté nous permet d’avoir la conscience tranquille face à nous-mêmes et face à nos concitoyens. Etre honnête c’est dire réellement ce que l’on pense quand on a la possibilité de s’exprimer. 

Il peut arriver parfois qu’on ne soit pas toujours compris lorsqu’on agit honnêtement, ou encore lorsqu’on se retrouve dans des situations difficiles à cause de notre caractère loyal. Cependant, il est préférable d’être en paix avec soi-même en étant dans la vérité plutôt que de recevoir des éloges des autres alors que l’on est conscient d’être dans le faux. 

L’honnêteté peut parfois nous mettre face à nous-mêmes surtout lorsque nous avons commis des erreurs et que les répercussions peuvent être très lourdes. Toutefois, il est toujours préférable de s’accepter soi-même et d’assumer ses responsabilités, même si cela peut parfois nous créer de petits soucis. Il se peut aussi d’être surpris par la réaction de son entourage après un acte de loyauté comme ce fut le cas de ce sans-abri.

  • Etre honnête malgré tout peut changer votre vie !

Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé

Mr Waralop est un sans-abri thaïlandais âgé de 44 ans. Pendant qu’il était à une station de métro, il découvre un portefeuille contenant la somme de 20 000 Baht (environ 515 euros). Il prend la décision de ne pas garder la somme et se rend immédiatement à la station de police la plus proche pour remettre le portefeuille. 

Le propriétaire du portefeuille, Nitty Pongkriangyos ne s’était pas rendu compte de la perte de son argent et ne l’avait donc pas signalé à la police. Il a été surpris lorsqu’il a reçu l’appel de la police lui indiquant qu’il pouvait venir récupérer son argent égaré ainsi que tous les autres documents que contenait le portefeuille. « J’ai été totalement surpris lorsque j’ai eu l’appel de la police puisque je ne m’étais même pas rendu compte que je l’avais égaré. Je pense que si j’étais dans la situation de ce sans-abri, je ne l’aurais certainement pas rendu. », a déclaré Nitty Pongkriangyos.

Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé

Afin d’exprimer sa gratitude à ce bon samaritain qui lui a rendu son portefeuille, Nitty lui a offert la somme de 2000 Baht (environ 51 euros), et lui a aussi offert du travail au sein de son entreprise. 

Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé

Waralop a accepté avec joie ce poste. En plus d’un salaire de 11000 Baht (environ 280 euros), il avait droit à un toit et un lit douillet et propre pour dormir.

Un sans-abri remet à la police un portefeuille retrouvé

L’histoire de ce thaïlandais illustre bien le proverbe du célèbre écrivain français Charles Perrault : « L’honnêteté coûte des soins, et veut un peu de complaisance, mais tôt ou tard elle a sa récompense, et souvent dans le temps qu’on y pense le moins. » 

N’hésitez pas à partager cette histoire si vous voulez prôner cette vertu.