À quelle fréquence devriez-vous changer vos draps : 3 effets secondaires inquiétants d’une literie sale

os lits supportent nos corps pendant 8 heures en moyenne par nuit. S’il s’agit d’un temps nécessaire de sommeil, c’est aussi le temps où la saleté, la sueur et la transpiration s’accumulent dans le lit. De ce fait, en plus de la nécessité d’un nettoyage régulier de vos draps, il est également important de connaître la fréquence à laquelle il faudrait les changer.

En plus de la nécessité d’une bonne hygiène de vie, l’hygiène de votre lit est bien plus importante que vous ne le pensez. Des draps de lit sales peuvent occasionner des allergies et bien d’autres désagréments qui peuvent être évités. Pour protéger votre santé et profiter d’une bonne qualité de sommeil, il est important de garder ses draps propres et de savoir à quelle fréquence il faut les laver.

Un lit propre pour une nuit paisible

Un lit propre pour une nuit paisible – Source : spm

A quelle fréquence faut-il remplacer vos draps ?

Comme nous passons 8 heures de sommeil en moyenne par nuit, nos draps peuvent vite devenir des nids de bactéries. Salive, poussière, transpiration ou encore acariens, sont autant d’éléments qui devraient nous pousser à les laver régulièrement. Mais quand faut-il les changer ?

D’après le Dr Stéphane Gayet, hygiéniste et infectiologue au CHU de Strasbourg, il est préférable de laver les draps une fois par semaine ou au maximum toutes les deux semaines. Il est à noter que la propreté de vos draps dépend également de vos habitudes quotidiennes dans la chambre à coucher qui peuvent les salir un peu plus vite. Parmi elles : dormir à deux, câliner un animal de compagnie, manger dans le lit, regarder la télévision, etc.

Il est d’autant plus important de les laver une fois par semaine si vous faites partie de ceux qui dorment complètement nus ou que vous vous douchez le matin plutôt que le soir.

Par ailleurs, d’après un article de CNews, le lavage des draps doit être effectué à la bonne température. Pour laver au mieux la literie et la débarrasser des acariens, de la peau morte, de la transpiration ou des arachnides microscopiques, il faut se tourner vers un lavage en machine à 60°C. Une température idéale contre bactéries et parasites. Bien sûr, il vous appartiendra de ne pas négliger les taies d’oreiller.

Quelles conséquences d’une literie sale ?

  1. Les acariens : Leur proliférationn’est pas due au hasard. Ces créatures se nourrissent des peaux mortes et des restes d’ongles et de cheveux humains. S’ils ne sont pas nécessairement dangereux, certains d’entre nous peuvent y être allergiques. Par ailleurs, si vous êtes asthmatique, que vous souffrez de rhinites, d’eczéma ou d’allergies, leur présence pourrait aggraver votre condition.
Acariens

Acariens – Source : spm

 Un sommeil de moins bonne qualité : Vous risquez de gâcher de bonnes nuits de sommeil si vous éprouvez des gênes telles que l’éternuement,               la congestion nasale ou les démangeaisons.

En outre, les microbes dans les draps ne sont pas les seuls éléments qui devraient vous alarmer. Comme indiqué par Philip Tierno, microbiologiste et chercheur à l’université de New-York, un drap sale peut parfois renfermer matières fécales, huiles corporelles, terre ou encore du pollen. Voici plus en détail ce qu’il se passe lorsque vous ne lavez pas vos draps.

Les habitudes à adopter pour un lit impeccable

Adoptez les bonnes habitudes pour un lit toujours propre

Adoptez les bonnes habitudes pour un lit toujours propre – Source : spm

Pour une literie propre, nous partageons avec vous des recommandations d’hygiène qui vous permettront de profiter d’un meilleur sommeil, d’éloigner certains risques de santé et de créer une hygiène optimale :

  • Avant le coucher, lavez-vous les mains et le visage ou mieux, prenez une douche ;
  • Changez les draps chaque semaine ;
  • Lavez les oreillers chaque trimestre et les protège-matelas chaque mois ;
  • Aérez votre chambre chaque matin pendant 15 minutes. Il faut que l’air puisse se renouveler ;
  • Prévenez la prolifération de bactéries en évitant de trop faire chauffer la pièce en hiver ;
  • Retournez régulièrement les matelas. Un rythme de 2 à 3 fois par an devrait suffire ;
  • Évitez de grignoter au lit. Cela ne fera que favoriser la survenue de fourmis, de blattes, de cafards et d’autres insectes attirés par la nourriture ;
  • Préférez coucher votre tête sur un oreiller hypoallergénique ;
  • Si vous avez un animal de compagnie particulièrement câlin et qui vous rejoint souvent au lit pour dormir, envisagez une couverture à mettre sur le lit. Cela évitera aux draps et aux couettes d’être salis par les poils. Sachez par ailleurs que vous pouvez nettoyer votre housse de couette sans la passer à la machine à laver.

Lire aussi À quelle fréquence devez-vous laver vos draps ?

Contenus sponsorisés