A quelle fréquence devez-vous remplacer votre matelas, oreillers et couette ?

Durant la nuit, nous effectuons de nombreux mouvements et nous transpirons. Matelas, sommier, couette et oreillers s’usent avec le temps et pour cette raison il est recommandé de les changer. Mais leur espérance de vie varie selon les cas. Tour d’horizon sur la fréquence à laquelle il faut remplacer la literie de notre chambre.

La literie peut devenir un nid à microbes avec l’usure. Peaux mortes, sébum, sueur…Le lit peut être infesté par des acariens et des bactéries qui avec le temps peuvent occasionner des allergies. Dormir dans un lit propre et un linge impeccable demeure nécessaire pour préserver ainsi sa santé et se reposer sereinement.

La fréquence à laquelle il faut changer la literie.

La fréquence à laquelle il faut changer la literie. Source : maliterie

Quand faut-il remplacer sa literie ?

Durant notre sommeil, nous passons en moyenne huit heures dans notre lit. Avec la transpiration et les cellules mortes, les acariens colonisent notre matelas et sommier. A l’œil nu, ces créatures à huit pattes demeurent invisibles mais leur présence peut provoquer des allergies comme le rhume des foins, l’eczéma, l’asthme ou encore la toux. Pour cette raison, il est primordial de changer son matelas une fois que sa durée de vie est dépassée. Il faut savoir qu’un matelas même de qualité a une durée de vie de 10 ans et doit être remplacé en même temps que le sommier. Ces derniers doivent être changés si :

  • On commence à sentir les ressorts du sommier
  • On sent un creux lorsqu’on s’allonge sur le matelas
  • On ressent des douleurs et des courbatures le matin au réveil
  • Le matelas ne retrouve plus sa forme initiale
  • On ne ressent plus le même confort que le premier jour
  • Le matelas révèle des marques d’usure
  • Les ressorts perdent leur tonicité et fermeté

Peut-on prolonger la durée de vie du matelas ?

L’acquisition d’un lit n’est pas pour la vie. D’ailleurs, les fabricants de literie indiquent une date de garantie puisqu’ils connaissent la durée de vie de leur produit. La literie doit être en bon état pour garantir la qualité de notre sommeil. Toutefois, il peut arriver de ne pas avoir le budget pour le remplacer. Pour cette raison, il faut toujours s’assurer d’avoir une bonne longévité de son matelas, en mettant en place un véritable entretien.

  • Aérer la chambre

Ouvrir la fenêtre de la chambre au moins 15 minutes par jour pour renouveler l’air de son intérieur est indispensable pour la santé de la literie et assainir son logement par la même occasion. Aussi, débarrassez votre lit des draps et des oreillers et laissez-le s’aérer avant de le refaire.

  • Dépoussiérer le matelas et le sommier

A l’aide d’un aspirateur, faites un dépoussiérage de votre matelas. En passant l’aspirateur, vous vous débarrassez des acariens, de la poussière qui sont une source allergène.

  • Retourner le matelas

Il est conseillé de retourner le matelas au moins une fois tous les 3 mois afin d’éviter qu’il ne se creuse avec le temps. Inverser de temps à autre les extrémités tête et pieds peut aussi être une bonne alternative.

Indépendamment de la longévité de votre matelas, il est important de repérer les signes extérieurs d’usure qui détectent la fin de son utilisation. De même qu’il est important d’écouter son corps au réveil le matin et de prêter attention à la qualité de votre sommeil. Si vous vous réveillez avec des courbatures et des maux de dos, cela veut dire que votre matelas ne favorise pas un relâchement musculaire. Par ailleurs, il ne faut négliger le matelas d’un enfant. En grandissant ce dernier commence à avoir les pieds qui dépassent le lit, il convient donc d’en acquérir un autre plus adapté à sa morphologie.

L’oreiller a également une durée de vie limitée.

L’oreiller a également une durée de vie limitée. Source : passionsanté

A quelle fréquence remplacer son oreiller ?

L’oreiller n’est pas éternel. A l’instar de la literie, l’oreiller doit faire l’objet d’un renouvellement après une durée de vie maximale de trois ans. Pour une question de perte d’efficacité mais aussi une question d’hygiène, il faut le remplacer pour se prémunir des allergènes.

Comment entretenir son oreiller ?

Pour s’assurer du maintien du bon niveau d’hygiène de votre oreiller, choisissez-le avec un traitement anti-acarien. Avec ce type d’oreiller, vous limiterez les problèmes de respiration et les crises d’asthme. Même si les taies d’oreillers constituent une barrière aux germes et aux bactéries, il est conseillé de laver son oreiller tous les 3 mois à haute température, en veillant à lire les instructions de lavage. En cas de doute, confiez votre oreiller à un nettoyeur professionnel. Une autre solution consiste à utiliser une sous-taie de protection de l’oreiller pour éviter qu’il soit sali avec les crèmes de beauté ou les huiles appliquées sur le visage la nuit. Ainsi, il est possible de prendre soin de soi tout en prenant soin de son oreiller.

Quand changer sa couette ?

Pour qu’elle dure plus longtemps, la couette doit être de bonne qualité. Il est important de la choisir avec une housse en coton qui la rendra plus légère. Le piquage de la couette revêt également une grande importance. En carreaux ou en losange cloisonnés, le piquage évite au garnissage notamment en plume ou en duvet, de se déplacer dans l’enveloppe et de garder la couette uniforme. La couette doit être nettoyée tous les six mois à haute température ou encore une fois par an et doit être étendue régulièrement au soleil et à l’air libre pendant 15 minutes. Par ailleurs, en changeant le linge de lit une fois par semaine, vous assurez une bonne hygiène à la couette. En en prenant soin, vous permettez à votre couette de durer jusqu’à 15 ans avant de la remplacer. Et pour cause, elle ne supporte pas le poids comme le matelas et les oreillers.

Qu’en est-il des draps du lit ?

A quelle fréquence faut-il laver les draps

A quelle fréquence faut-il laver les draps ? Source : carreblanc

La parure de lit peut durer longtemps si elle est de bonne qualité, il faut cependant en prendre soin. A cause de la transpiration et de la présence d’éventuels acariens, il convient de la nettoyer à la plus haute température. D’après Philip Tierno, microbiologiste et chercheur à l’université de New York, « nous dormons dans un véritable jardin botanique de bactéries et champignons. De ce fait, il ne faut pas trop attendre au risque d’engendrer une véritable prolifération des acariens avec toutes les complications qui vont avec comme les problèmes de respiration ou encore les allergies. Il convient donc de laver les draps tous les 7 jours.

Aussi, la chaleur est le moyen le plus efficace de chasser les agents pathogènes qui se nichent dans les draps. Si votre linge de lit ne supporte pas la chaleur de l’eau, laissez-le sécher à l’air libre et sous les rayons du soleil qui constituent un puissant antimicrobien permettant d’éradiquer les acariens. Autre astuce : utilisez le fer à repasser chaud pour désinfecter les draps et tuer les microbes et les bactéries.

N’oubliez pas les humidificateurs et les déshumidificateurs de la chambre

Un bon niveau d’humidité est nécessaire pour assurer une bonne nuit de sommeil. L’humidificateur est utilisé en hiver et le déshumidificateur en été. Cependant, il est important de vérifier le filtre du déshumidificateur et de le nettoyer ou le changer en cas de nécessité. Cet appareil peut durer jusqu’à 6 ans. Quant aux humidificateurs, il convient de remplacer le tampon et le filtre chaque année pour un fonctionnement optimal.

Lire aussi À quelle fréquence devriez-vous laver votre literie ?

Contenus sponsorisés