A Lyon, un sans-abri mange pour 1500 euros dans un restaurant luxueux et part sans payer

Souvent, Les inégalités sociales et économiques créent un fossé inéluctable entre les citoyens. Lorsqu’un sans-abri se retrouve nez à nez avec un individu fortuné qui peut se permettre de fréquenter des endroits luxueux, un sentiment profond d’injustice peut le saisir. À Lyon, une histoire sordide s’est produite. Selon 20 Minutes, un homme a mangé pour 1500 euros dans un restaurant de luxe et s’est sauvé sans régler l’addition. 

Pendant que certains trompent leur ennui en s’adonnant à des activités dispendieuses et en se prodiguant des biens onéreux, d’autres ne pensent qu’à une chose : se procurer un nid douillet où pouvoir dormir.

Malheureusement, des milliers d’individus se retrouvent sans domicile fixe et s’exposent à des mésaventures. Dernièrement, un homme d’une trentaine d’années a été interpellé près du Grand Hôtel-Dieu de Lyon pour avoir “oublié” de payer un restaurant. Cette histoire a été relayée par le journal 20 Minutes.

Un sans-abri mange pour 1500 euros

Souvent, lorsqu’ils ne bénéficient pas de la générosité des associations, les sans-abri se contentent de se nourrir des restes de nourriture. Mais à Lyon, un homme d’une trentaine d’années sans domicile fixe s’est rendu dans un hôtel de luxe où il a consommé de grands crus et mangé plusieurs plats. Au moment de régler l’addition qui s’élevait à 1500 euros, l’homme a soudainement disparu. Vers 23h30, l’homme a été interpellé par la police près du Grand Hôtel-Dieu de la ville.

Il aurait “oublié” son code de carte bleue

D’après la sûreté du Rhône, l’homme aurait quitté les lieux en laissant une ardoise de 1500 euros. Après avoir été rattrapé par une unité d’intervention et de police secours près du quai Jules Courmont, le suspect a prétexté avoir oublié le code de sa carte bleue.

D’un air confiant, l’homme a assuré qu’il comptait payer son repas mais que sa mémoire lui a fait défaut. Malheureusement, le suspect, qui compte sept antécédents judiciaires, n’a pas convaincu les autorités de la ville. En effet, tout porte à croire qu’il s’agit là d’une “filouterie d’aliments”, comme le surnomme la police lyonnaise.

Qui sont les sans-abri ?

Du jour au lendemain, certaines personnes peuvent se retrouver sans-abri. En France, la situation est particulièrement complexe et rend la société plus vulnérable. Le fait qu’une personne ne puisse pas avoir un toit au-dessus de sa tête et dorme dans la rue la nuit, parfois avec des enfants en bas-âge, relève d’une atteinte grave à sa dignité. Selon l’AMAbeaucoup de personnes sans-abri font face à un manque de support affectif et matériel.

Leur propre famille les rejette ou manifeste de l’indifférence face à leur situation. Heureusement, certaines personnes tentent de les aider en leur proposant un logement pendant une période. En plus, il arrive parfois que les personnes sans-abris aient fait des études et se soient retrouvées sans emploi ou au chômage. D’après le site officiel de la Commission Européenne, les personnes sans-abris répondent à divers profils :

  • Des chômeurs de longue date ou des individus en situation de précarité
  • Des migrants
  • Des personnes âgées
  • Des individus ayant des maladies chroniques
  • Des personnes qui ont fait face à une rupture familiale ou amoureuse
  • Des individus dont les ressources ne sont pas suffisantes pour trouver un logement
  • Des individus qui sortent de prison, d’un centre de soin ou d’un établissement public, et qui n’ont pas trouvé de support familial ou financier

Lire aussi Avoir des cheveux blancs n’est pas irréversible !

Contenus sponsorisés