A force d’être intimidé par ses camarades de classe, le jeune adolescent a été hospitalisé

Moqueries, coups et dévalorisation, l’intimidation sévit souvent en milieu scolaire et peut nuire à l’estime de soi d’un enfant. Face à cette situation, des familles peuvent être désemparées. Ce fut le cas pour les parents du jeune adolescent qui a développé un trouble de l’alimentation suite à l’intimidation subie au sein de son école.

Âgé d’à peine 13 ans, le jeune Liam a été victime de harcèlement quotidien par ses camarades de classe à l’école. Dans un message poignant publié sur Facebook, sa mère, Deirdre O’Brien a voulu partager l’histoire de son fils pour démontrer  l’impact du harcèlement sur les enfants, comme relayé par abcNEWS.

Harcelé par ses camarades de classe, le jeune garçon a été hospitalisé

liam

Liam a été harcelé à l’école au quotidien. Source : relieved

Les parents du jeune Liam ont commencé à déceler des changements dans le comportement de leur fils. Ce dernier refusait de plus en plus de rencontrer ses amis et se retirait le plus souvent dans sa chambre ou préférait tout simplement la compagnie de ses parents.

liam1

Liam et sa mère Deirdre. Source : relieved

Certaines allusions du jeune adolescent avaient attiré l’attention de son père, Keith O’Brien. Un jour, il a annoncé qu’il ne voulait plus retourner à l’école et qu’il détestait cet établissement.

liam2

Liam a même perdu l’appétit. Source : relieved

Ayant pris conscience que quelque chose tourmentait leur fils, les parents ont contacté l’école qui leur avait assuré que tout allait bien. Mais alors qu’un jour, il rentrait de l’école, Liam s’est présenté avec une ecchymose au visage qu’il a expliqué par une petite chute dans les escaliers.

liam3

Liam et sa famille. Source : abcnews

Deux jours après, il s’est effondré en pleurs en manifestant son refus de retourner à l’école. Il a fini par avouer à sa mère le harcèlement qu’il subissait au quotidien à l’école de la part de ses camarades durant toute l’année.

liam4

Liam est tombé en dépression. Source : relieved

Ses parents avaient remarqué aussi qu’il avait perdu l’appétit alors qu’avant, il mangeait très bien, allant même jusqu’à prendre deux petits déjeuners le matin. Inquiets, ils ont amené Liam chez le médecin qui lui a diagnostiqué un trouble de l’alimentation et une dépression, engendrés par le harcèlement à l’école, ce qui lui a valu une admission à l’hôpital, dans lequel il est resté 8 jours.

liam5

Liam souffrait d’un harcèlement en continu. Source : relieved

Le message de sa mère est devenu virale sur Facebook

Après avoir récolté les aveux de son fils qui lui ont brisé le cœur, Deirdre a décidé de publier un message sur Facebook. « Il ne pouvait finalement plus se retenir ». « On lui a dit qu’il était bizarre, il était gros, ses taches de rousseur étaient bizarres, ses sourcils étaient bizarres ».  Sa mère a ajouté que les harceleurs utilisaient un langage blessant et l’intimidaient physiquement au quotidien.

Suite à la publication Facebook de la mère, beaucoup de personnes ont manifesté leur soutien au jeune Liam à travers le Hashtag #WeStandWithLiam.

Lorsque l’intimidation a des conséquences sur l’estime de soi d’un enfant

Selon Silvia André, psychologue clinicienne et auteure, toute personne peut subir des taquineries à l’école ou à la maison qui lui permettent d’ailleurs d’ apprendre à mieux s’affirmer. Toutefois, elle précise qu’il y a une différence entre la taquinerie et la moquerie. Selon la spécialiste, c’est la fréquence et l’intensité des remarques qui font la différenceCe harcèlement ne se manifeste pas uniquement en milieu scolaire mais peut aussi être fréquent au sein de la famille entre frères et sœurs même s’il demeure invisible, ou encore au sein d’une communauté religieuse, virtuelle ou d’activités extrascolaires ; la compétition étant un facteur qui accentue l’intimidation.

L’enfant en grandissant, s’il ne bénéficie pas de protection, pourrait garder cette cicatrice en son for intérieur et par conséquent avoir une estime de soi déficiente. Dans ce contexte, la psychologue explique que l’enfant ne croit plus en ses capacités et se dévalorise sur les plans, aussi bien physique que mental. Il ne se sent pas assez compétent et développe de ce fait des relations compliquées avec autrui.

Lire aussi « Je préfère qu’elle vienne me voir en prison plutôt que de la voir sur sa tombe » Cet homme tue son gendre pour avoir maltraité sa fille

Contenus sponsorisés