x

À 17 ans, elle a 7 enfants de 3 pères différents

L’idée qu’une adolescente de 17 ans ait pu mettre sept vies au monde a de quoi bouleverser les esprits. Et pourtant, ce n’est qu’une partie du problème de Pamela Villaruel qui avait déjà accouché de 3 bébés, à 13 ans seulement. Un âge précoce où l’éducation sexuelle est plus que jamais de mise.

À seulement 13 ans, Pamela était déjà tombée enceinte d’un homme bien plus âgé qu’elle. Mais cette histoire s’est malheureusement répétée pour l’adolescente, puisque quatre ans plus tard, elle a eu sept enfants. Des bébés qui de surcroit, sont nés de pères différents. Un scénario qui rappelle une fois de plus, l’importance de l’éducation sexuelle. Cette dernière est essentielle pour prendre conscience des risques et des conséquences de cet acte. Malheureusement, pour de nombreuses personnes, cette éducation est manquante. A l’instar de ce couple qui ne savait qu’il fallait avoir des relations sexuelles pour avoir un enfant.

Le papa du premier bébé de Pamela a refusé d’assumer sa paternité

Alors que Pamela attendait son enfant à un âge aussi précoce, le père avait jugé bon de ne pas s’en occuper. Par la force des choses, cette responsabilité était revenue aux parents de la fille qui eux, ont décidé de prendre le petit-fils sous leur aile comme le relaie le Sunday Times. Une situation d ‘autant plus compliquée, que l’éducation de leur propre fille était encore si loin d’être finie.

Une situation dont Pamela n’a pas su tirer de leçons

Cependant, cet événement n’a pas empêché Pamela d’avoir une relation sexuelle avec un autre homme. À nouveau, la préadolescente est tombée enceinte. Mais cette fois, à la surprise des médecins, il ne s’agissait pas d’un seul bébé mais de triplés.

Les triplés de Pamela Source : Kami

Élever les bébés d’une fille qui n’avait pas fini d’être éduquée était déjà un problème de taille pour la famille de Pamela.

Désormais, la problématique a été exacerbée de trois enfants supplémentaires et d’un deuxième père irresponsable. Les parents de la fille ont été de toute évidence, désarmés face à ce renouvellement de situation et malheureusement, ils n’étaient toujours pas au bout de leurs surprises.

L’histoire de Pamela se répète

L’adolescente reconnaît avoir décidé de céder aux paroles d’un autre individu qui lui a promis de ne pas être comme les autres hommes. Encore une fois, elle est tombée enceinte et encore une fois, le troisième père a échappé à son tour à la paternité. Les parents de Pamela ont alors envisagé une opération pour qu’elle ne puisse plus tomber enceinte. La suite des événements est à ce jour, inconnue.

Plusieurs histoires attestent d’un flagrant manque d’éducation sexuelle. Parmi elles, celle d’une fille de 13 ans qui serait tombée enceinte d’un garçon de 10 ans par « amour ».

Pamela en compagnie de ses enfants Source : Kami  

Prévenir les grossesses précoces grâce à la contraception d’urgence ?

Les pères qui ont décidé de fuir toute responsabilité privent leurs enfants de bénéficier d’un développement correct. La mère, elle, est à son tour dépourvue d’un soutien essentiel. Et comme le montre le cas de Pamela, il s’agit d’une jeune femme dans la fleur de l’âge.

De surcroît, il peut être très difficile d’assumer autant de responsabilités à un si jeune âge. Viennent alors les méthodes de contraception d’urgence pour prévenir ce problème.

L’OMS recommande d’utiliser les méthodes contraceptives dans les 5 jours suivant le rapport sexuel et en préférant s’y prendre le plus tôt possible pour favoriser leur efficacité.

Comment agissent-elles ?

La prise de pilules contraceptives d’urgence est généralement décidée afin de prévenir une grossesse indésirable. En témoigne le cas d’une maman qui a voulu se débarrasser de son bébé juste après sa naissance. L’administration de cette méthode de contraception est destinée à toute femme ou fille en âge de procréer.

Qu’est ce qui peut donner envie à une adolescente d’être maman ?

Le Dr Catherine Saliner, pédiatre, explique au Journal des Femmes que « derrière une grossesse inattendue, ou du moins suite à un rapport non protégé, se cache peut-être inconsciemment un désir de grossesse ».

Certaines adolescentes cultivent l’envie d’avoir un enfant mais plusieurs sont celles qui désirent cela par manque flagrant d’informations, notamment de la part de leurs parents. La spécialiste ajoute qu’une mauvaise utilisation des moyens de contraception fait également partie des facteurs. Ceux-ci incluent également une méconnaissance du fonctionnement de leur corps ou encore, un désir de précipiter les étapes.

Un manque d’éducation sexuel peut mener à une grosses précoce

Plusieurs jeunes connaissent une activité sexuelle sans pour autant avoir bénéficié d’une éducation appropriée.

Alors que certains échappent à des scénarios dramatiques, d’autres, par manque d’informations, sont d’autant plus exposés à des maladies sexuellement transmissibles et au risque de grossesse non planifiée.

Contenus sponsorisés
Loading...