À 15 ans, il invente une méthode révolutionnaire pour diagnostiquer le cancer

Ce lycéen américain de 19 ans nous prouve qu’il n’est pas obligatoire d’être médecin pour savoir dépister un cancer à temps. Son talent vous éblouira et vous sauvera peut-être la vie.

C’est l’histoire d’un jeune américain dont le génie a épaté les plus grands scientifiques du monde. Jack Andraka était un lycéen de 15 ans lorsqu’il a inventé une méthode très peu onéreuse et très rapide pour détecter le cancer du pancréas. Il a reçu à cette occasion le grand prix Intel Science Fair en 2012 et remporté d’autres prix dont le Gordon.E Moore et des concours de mathématiques nationaux et internationaux.

Le cancer du pancréas

Le pancréas est un organe du corps humain constitué de trois parties : la tête, le corps et la queue du pancréas. Cet organe a pour rôle de produire le suc pancréatique sécrété par les cellules exocrines qui aide à la décomposition des aliments dans l’estomac, et des hormones (insuline et glucagon) qui régulent le taux de glucose dans le sang. Il est donc indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Le cancer du pancréas est la quatrième cause de décès en Europe et est responsable de 300 000 décès par an dans le monde. C’est l’un des cancers les plus agressifs et les plus difficiles à traiter, d’où l’importance de le dépister à temps. Il s’agit d’un développement rapide des cellules du pancréas qui forment une tumeur maligne, laquelle gênera le fonctionnement de l’organe en comprimant ses canaux et les vaisseaux sanguins l’avoisinant.

Les causes du cancer du pancréas

De nombreux facteurs peuvent représenter des risques de développement du cancer du pancréas. En tête de liste, le tabagisme, l’obésité et le facteur génétique.

Les signes et symptômes du cancer du pancréas

Certains symptômes peuvent alarmer la personne atteinte de ce cancer, bien qu’au début de la maladie, elle ne se manifeste que très peu, voire pas du tout. Le malade ne s’en rend compte qu’après plusieurs années, lorsque la tumeur a déjà atteint les organes avoisinants.

Généralement, cette maladie se déclare par un jaunissement du corps et du blanc des yeux. Cette jaunisse est souvent accompagnée de prurit (des démangeaisons). Il y a d’autres symptômes tels qu’une urine qui devient plus brune et des selles qui deviennent plus claires, des douleurs fréquentes au ventre et au dos, une sensation de lourdeur gastrique, une fatigue chronique, une perte d’appétit, une perte de poids brutale, etc.

Le dépistage du cancer du pancréas

Le dépistage de ce type de cancer se fait selon une batterie d’examens effectués par le médecin traitant. Dans de ce cas, il faut consulter des gastroentérologues ou des cancérologues qui sont plus aptes à traiter la maladie. 

Le malade doit subir une échographie pour s’assurer de la présence d’une masse, puis un scanner afin de déterminer sa taille et son influence sur les autres organes, et pour savoir s’il s’agit bien d’une masse tumorale qui peut provoquer des complications potentielles. 

Vient ensuite l’étape où il faut faire une biopsie pour confirmer le diagnostic. Des étapes longues, très souvent coûteuses, et il est généralement trop tard lorsqu’on la détecte. Mais il y a aussi une autre façon de dépister ce cancer… et elle est loin d’être ordinaire.

L’invention de Jack Andraka

La motivation de Jack naît lorsque son oncle décède d’un cancer du pancréas. Il se met alors à se renseigner sur cette maladie car la biologie le passionne. Il apprend que très souvent, cette maladie est détectée à un stade avancé et qu’il est déjà trop tard pour sauver le patient. Naît alors chez Jack cette soif de trouver le moyen le plus rapide pour détecter la maladie.

Il mène alors des recherches plus approfondies pour enfin aboutir à une découverte extraordinaire : une nouvelle méthode de dépistage du cancer du pancréas. Celle-ci s’avère 168 fois plus rapide que les méthodes traditionnelles, car elle serait capable de détecter le cancer en moins de 5 minutes. Elle est aussi moins chère et plus efficace en raison de son extrême sensibilité. Ce test est aussi efficace pour le cancer des poumons et des ovaires. Sa découverte ? Une protéine appelée la mesothéline qui pouvait jouer ce rôle de dépistage.

Cette protéine naturellement présente dans le corps humain est produite en quantité en cas de cancer. Après plusieurs recherches, il réussit à inventer une sorte de bandelette capable de détecter cette protéine, avec un taux de réussite proche des 90%.

Cette recherche pourrait révolutionner le monde de la médecine. Le jeune homme affirme que son souhait était de vulgariser ce test et de le rendre accessible à tout le monde en pharmacie afin de dépister le plus tôt possible le cancer du pancréas et de pouvoir le traiter à temps.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close