9 traitements contre les spasmes musculaires à essayer

Lorsque vos muscles se contractent involontairement et répétitivement, nous pouvons parler de spasmes ou de crampes. Cette douleur peut être éliminée en prenant soin de soi. Découvrez comment remédier aux spasmes musculaires avec ces 9 traitements. Des conseils judicieux vous permettront aussi de les prévenir.

Les spasmes peuvent atteindre une partie du muscle ou un groupe musculaire et sont dus à plusieurs facteurs dont un entraînement intensif ou encore une carence. Ces maux ne sont pas pour autant inéluctables et il existe des moyens de soigner leurs symptômes. 

Soigner les spasmes musculaires chez soi

Si les contractions musculaires répétées se produisent souvent, il est indispensable de voir un médecin. En parallèle à ce suivi, des traitements chez soi peuvent aider à prévenir et à soulager les symptômes en combattant les causes de ces spasmes parfois douloureux. Les 9 conseils suivants ont été revus par le coach sportif Daniel Dubnis.

1. Le massage 

Pour dénouer les nœuds, rien de mieux que le massage. Vous pouvez vous rendre chez un praticien ou le faire seul. Cette étude montre que ce soin est particulièrement utile pour les douleurs des épaules. Commencez par frotter avec une huile délicatement sur le muscle atteint par les spasmes. Si ces derniers concernent le dos, ce geste est efficace. Il faudra pincer les zones douloureuses du dos pour dénouer les endroits tendus.

rouleau mousse
Le rouleau en mousse pour soulager le dos – Source : sportetsante

2. Les étirements

Les étirements permettent de détendre le muscle qui se contracte intempestivement. Parfois, cela est dû à un entraînement intensif sans échauffement ni hydratation ou récupération. Ces négligences peuvent causer ces douleurs. Ces mouvements concernent les mollets, le dos, le cou et les cuisses. 

Pour le mollet :

Il faut être en position allongée et tirer les orteils vers la tête. Vous pouvez pour mieux exercer cet étirement vous aider d’une sangle de résistance autour de vos pieds. Cela est également utile pour les ischio-jambiers.Pour les cuisses :Si vous souhaitez soulager vos cuisses, vous pouvez pratiquer régulièrement ce mouvement. En position debout, pliez votre jambe derrière la fesse et alternez. Les étirements ne sont pas uniquement pratiqués pour soulager les douleurs, ils vous permettent de gagner en souplesse et en bien-être. 

Pour le dos :

Lorsque vous souffrez de douleurs musculaires au niveau du dos, une marche lente et régulière peut contribuer à diminuer la tension. Vous allonger sur une balle de tennis sur la zone douloureuse peut aussi vous aider. A savoir qu’une respiration lente permet de mieux soulager l’inconfort

Il est également possible d’opter pour un rouleau en mousse perpendiculaire qui servira à remplacer la balle, à condition de croiser les bras sur votre poitrine. Des ballons sont aussi dédiés à soulager les muscles du dos en vous asseyant dessus avec le dos face au mur pour garder l’équilibre. En outre, s’allonger quelques minutes permet de détendre la colonne qui soutient vos muscles douloureux. 

Pour les cervicales : 

Si vous souffrez plutôt au niveau des cervicales, cet étirement est tout indiqué. Il suffit de tenir vos épaules en les faisant rouler vers le haut, l’arrière et le bas. Répétez ce mouvement 10 fois et le soulagement devrait être immédiat. Si tout votre corps vous fait mal, tentez de réaliser ces gestes au quotidien et ce, surtout après un effort léger à intense. Une hydratation suffisante à raison d’1,5 litre par jour pourrait vous aider à prévenir les crampes de tous les groupes musculaires. 

Pour des étirements faciles, procurez-vous des équipements que vous pouvez trouver facilement dans un magasin de sport. Les rouleaux en mousse ou les bandes de résistance sont idéales pour décontracter les muscles douloureux. Le ballon d’exercice est tout indiqué pour soulager le dos et ce, même si cela est dû à de simples tensions. 

hydratation 1
Boire de l’eau est essentiel – Source : Simon Spine

3. Une hydratation suffisante

Cette étude démontre que la déshydratation chez les sportifs est un facteur important dans l’apparition de crampes musculaires. Pour soulager un spasme, il est donc important de boire de l’eau en grande quantité et ce, d’autant plus s’il fait chaud et que vous êtes actif. Vos besoins en eau diffèrent selon le climat, votre mode de vie mais également vos besoins. Selon la nutritionniste Hélène Baribeau, les deux sexes confondus devraient chacun boire 1,5 à 2 litres d’eau s’ils ne pratiquent pas d’exercice. Ceux qui consomment peu de fruits et légumes ont besoin de 2 litres par jour. Pour ce qui est des sportifs pratiquant des exercices intensifs, elle conseille 1 litre d’eau en plus pour chaque heure d’entraînement. Toutefois, il ne s’agit pas toujours d’eau en bouteille, votre hydratation dépend aussi de la teneur en eau des aliments que vous consommez. 

4. Le froid ou le chaud

Ces deux températures à un niveau élevé peuvent décontracter les spasmes musculaires, un processus souvent présent en balnéothérapie. Si vous préférez le froid, posez un sac de glace sur le muscle douloureux jusqu’à 20 minutes. Celui-ci a des propriétés analgésiques, c’est-à-dire qu’elles luttent contre la douleur. Le chaud quant à lui a des vertus décontractantes qui calmeront l’inflammation. Vous pouvez choisir d’appliquer une bouillotte ou simplement de prendre un bain ou une douche chaude. Tous vos muscles seront détendus. Parfois, les spasmes peuvent être liés au stress et ce rituel pourra vous aider à venir à bout de ces somatisations.

bicyclette
L’exercice modéré – Source : Encinitas 101

5. Une activité légère

Pour remédier aux crampes nocturnes qui peuvent fréquemment se manifester, il est conseillé de faire un peu d’exercice avant le coucher. Ceux qui ne sont pas adeptes du sport peuvent courir sur place et augmenter leur durée de marche en préférant l’escalier à l’ascenseur. Le vélo d’appartement ou le trampoline peut être idéal pour ceux qui commencent avec le sport. Quelques minutes suffisent avant de s’endormir car trop d’exercice peut au contraire vous en empêcher. La pratique d’une activité physique peut vous apporter de nombreux bienfaits au quotidien.  

6. Des anti-douleurs naturels

Si la douleur musculaire est trop forte, certains ingrédients s’avèrent efficaces dans la réduction de l’inflammation qui cause cet inconfort. Si vous êtes partisan de la santé au naturel, le thé à la camomille est tout indiqué. Cette étude prouve que l’ingestion de ce liquide est efficace contre ces contractions involontaires et répétées en raison des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires de cette plante. Des anti-douleurs tels que le pissenlit, l’achillée millefeuille ou la passiflore permettent aussi de soulager les symptômes de la douleur musculo-squelettique sous forme d’infusion. Parfois, les crampes peuvent être dues à des carences. Il peut donc être utile de vérifier votre taux de magnésium. 

thecamomille
Thé à la camomille – Source : Healthline

7.  La respiration rapide 

Une étude d’observation menée sur 3 participants aurait constaté que 20 à 30 respirations par minute ont aidé ces derniers à lutter contre ces contractions répétées et involontaires dues à l’exercice. Cette méthode n’est toutefois pas appuyée par des recherches approfondies et reste déconseillée pour ceux qui souffrent d’anxiété car l’hyperventilation pourrait enclencher une attaque de panique. 

8.  Les solutions anti-inflammatoires et analgésiques 

En vente libre dans les pharmacies, certains produits contiennent des composés indiqués spécifiquement pour les douleurs globales. Sous forme de gel ou de crème, ils procurent un soulagement rapide bien que temporaire. Les huiles essentielles de gaulthérie et de Laurier noble peuvent également vous venir en aide en application locale. Selon le naturopathe Thierry Folliard, ces dernières disposent de propriétés antispasmodiques, antalgiques et anti-inflammatoires utiles pour soulager les spasmes ou les douleurs musculaires. En revanche, elles doivent toujours être diluées avant leur utilisation.

huileessentielle
Huile essentielle de gaulthérie – Source : Ist-world

9. Les médicaments sur ordonnance 

Si vos spasmes musculaires sont persistants et très douloureux, il est indispensable de se rendre chez un médecin qui pourra en déterminer la cause exacte, en plus de vous prescrire un traitement. Il s’agit généralement d’un myorelaxant, indique le Dr Christophe Delong, médecin du sport. Dans certains cas, la contraction musculaire peut aussi être prévenue grâce à des injections de toxine botulique. 

Consulter un médecin

S’il est impératif de consulter un médecin si ces maux sont tenaces, c’est parce qu’il pourra les soigner définitivement. Le spécialiste est plus à même d’être au fait de vos antécédents médicaux, de mieux comprendre vos symptômes et d’effectuer des bilans ou des examens. Il pourra ainsi mieux définir la cause pour la traiter à la source. 

Quels sont les autres professionnels qui peuvent m’aider ?

En parallèle à un suivi médical, des praticiens peuvent aider à soulager les symptômes des spasmes musculaires. Un chiropraticien peut déceler un problème qui se trouve au niveau de la colonne vertébrale tandis qu’un ostéopathe travaille sur l’ensemble du corps y compris les muscles, les articulations ou les muscles. Ce professionnel pourra exercer des gestes pour vous détendre une zone douloureuse mais aussi analyser des émotions qui peuvent s’imprégner sur votre corps. Un kinésithérapeute peut également vous soulager à raison de séances régulières pour éliminer vos tensions. Les crampes aux jambes sont fréquentes mais il existe des moyens de les prévenir en prenant certaines habitudes.

Quelles sont les causes des spasmes musculaires ?

S’il est difficile de définir les causes de ce problème, il est aisé de les identifier. Plusieurs facteurs provoquent ce mal comme la fatigue musculaire après l’exercice, la déshydratation, le manque d’électrolytes, les carences, des maladies, des troubles nerveux, une blessure antérieure ou encore une grossesse. Ces marqueurs peuvent être la raison pour laquelle vous ressentez ces douleurs.

Comment prévenir l’apparition des douleurs musculaires ?

Pour prévenir ces spasmes, il est important d’éliminer les causes en amont. L’échauffement avant et après l’exercice, une hydratation suffisante et une activité physique peuvent aider à empêcher leur apparition. Si vous souffrez de contractures musculaires, veillez à identifier les moments qui provoquent ces crises. Cela peut être dû à un mouvement ou à un geste particulier. Il est également important d’analyser plusieurs facteurs tels que la qualité de votre matelas, le fait que vous soyez sédentaire ou non, la qualité de vos chaussures ou votre position de sommeil. Ces paramètres peuvent grandement jouer sur votre état musculaire. Généralement, ces douleurs sont provisoires et bénignes et les traitements viennent souvent à bout de ce type de problème. S’ils sont invalidants et chroniques, il est indispensable de consulter un médecin car ils peuvent s’aggraver. 

Lire aussi 10 exercices pour raffermir les bras flasques et perdre la graisse

Contenus sponsorisés