8 signes qui montrent que votre foie est endommagé

Organe nécessaire à la digestion, le foie est la plus grande glande du corps humain. Exerçant plusieurs rôles, ce dernier produit la bile, contrôle le métabolisme et participe à éliminer les toxines qui peuvent nuire à notre santé, entre autres implications. Chaque minute, ce n’est pas moins d’un litre de sang qui traverse cette glande, c’est le viscère le plus vascularisé de l’organisme. Responsable de plusieurs fonctions métaboliques et régulatrices, les maladies qui affectent cet organe de filtrage peuvent avoir des conséquences délétères. Il est donc important de reconnaître les premiers signes et symptômes d’un foie en mauvaise santé.

A cause du stress, d’une alimentation riche en graisses et d’une mauvaise hygiène de vie, nos organes finissent par en pâtir. C’est le cas pour le foie qui peut souffrir de nombreuses affections liées à certaines habitudes néfastes. Pour éviter des conséquences parfois irrémédiables, il est nécessaire de prêter attention à certains symptômes que nous envoie notre corps pour nous prévenir d’un éventuel dysfonctionnement. Ces signes avant-coureurs donnent des signaux d’alerte quant à certains problèmes de santé qui, contrés à temps, nous évitent des issues qui peuvent, dans les cas les plus graves, s’avérer fatales.

Les signes d’un foie en mauvaise santé

Lorsque notre organe de synthèse ne fonctionne pas correctement en raison d’une quelconque maladie du foie, cela peut avoir des conséquences potentiellement graves sur notre santé. Pour mieux appréhender ces affections, la détection précoce est requise.

Si la maladie du foie n’est rien de plus qu’un terme générique qui désigne un certain nombre de conditions, les maladies hépatiques entraînent généralement les mêmes symptômes. Le Pr Patrick Marcellin, hépatologue, a identifié 8 signes d’alerte, notamment :

1) Une jaunisse

Des yeux qui jaunissent sont un des symptômes les plus courants d’une maladie du foie. Ce symptôme peut être la résultante de deux facteurs : une production trop importante de bilirubine libre ou un excès de bilirubine conjuguée. Cette substance jaune, lorsqu’elle n’est pas éliminée par le foie, provoque un jaunissement des yeux et de la peau.

2) Une sensation de pesanteur

Une douleur au niveau de la partie supérieure du ventre peut être le signe d’une colique hépatique, également appelée lithiase biliaire. Il est important de consulter un médecin qui pourra vérifier la présence de calculs biliaires.

3) Des nausées et des vomissements

Si les nausées et vomissements peuvent avoir plusieurs explications, ils peuvent également être d’origine biliaire.

4) Une perte d’appétit

Là encore plusieurs affections peuvent entraîner une perte soudaine d’appétit. Mais une perte de poids inexpliquée et une perte d’appétit sont aussi des symptômes courants d’une maladie du foie. Si vous souffrez de ce symptôme, il est nécessaire de consulter un médecin afin de découvrir l’origine de votre mal.

5) Des selles noires

Les selles noires ou du sang dans le vomi sont des signes de maladie hépatique. Lorsque le foie est endommagé, il devient plus dur. Le sang qui vient de l’intestin jusqu’au foie se trouve alors bloqué. Cette condition représente une urgence médicale et nécessite une consultation immédiate chez le médecin, souligne le Pr Marcellin.

6) Une fatigue constante

Si vous ressentez une fatigue chronique sans raison apparente, cela peut être le signe d’une maladie du foie. Si ce symptôme persiste, il est important de consulter un professionnel de santé afin d’en découvrir la cause.

7) Des démangeaisons

Une maladie du foie peut entraîner des démangeaisons. Selon le Dr K. V. Narayanan Menon, directeur médical de la transplantation de foie à la Cleveland Clinic, cela peut potentiellement être « lié aux sels biliaires ». Lorsque le foie est malade, la bile peut parfois s’accumuler et provoquer des démangeaisons.

8) Des trous de mémoire

Lorsque le foie est surchargé de toxines, ces dernières peuvent atteindre le cerveau, entraînant une confusion mentale, des trous de mémoire ou encore un manque de concentration. “Dans les cas les plus grave, cela peut aller jusqu’au coma” indique le Pr Marcellin.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close