8 endroits où votre corps stocke le stress et ce que cela dit sur vos émotions

8 endroits où votre corps stocke le stress et ce que cela dit sur vos émotions


Nous vivons dans une société où prendre du temps pour se retrouver, exprimer ses émotions, ou admettre son mal-être est apparenté à de la faiblesse. Dans une ère où tout va plus vite que la musique, où le temps est un paramètre qui vaut de l’or, nul n’a le droit de « s’apitoyer sur son sort ». Alors, vous refoulez vos sentiments, et vous continuez à avancer en vous persuadant qu’avec le temps, toutes les blessures finissent par être pansées. A tort, car pour guérir, vous n’avez d’autre choix que d’attaquer le mal par sa racine. Mettre vos sentiments de côté ne fera que vous enfermer dans un état de stress et d’inconfort sans fin. Ecoutez seulement votre corps, il est peut-être déjà en train de vous le dire mais vous n’y prêtez simplement pas attention !

Sean Grover, psychothérapeute et travailleur social agréé, a consacré sa carrière à étudier les sources des émotions refoulées. Ainsi, dans ses recherches, Grover a découvert que les émotions ressenties par l’être humain avaient tendance à se manifester physiquement dans différentes parties du corps. 

Ce phénomène est appelé la « somatisation », autrement dit, la tendance à éprouver une détresse psychologique sous la forme de symptômes physiques. Ces symptômes psychosomatiques étant causés et aggravés par des facteurs mentaux tels que le stress. 

 Ce que vos douleurs physiques révèlent de votre santé mentale 

  1. Le bas du dos : Vous êtes en colère 

Le bas du dos est la zone où le corps stocke la colère refoulée. Si vous avez mal au dos, et que vous n’arrivez pas à l’expliquer, cela peut simplement être le résultat d’une émotion précédemment enfouie. Alors, pour vous soulager, il faudra apprendre à surmonter les frustrations auxquelles vous êtes amené à faire face et à résoudre les conflits dès qu’ils surviennent. 

  1. L’estomac : Vous avez peur 

Vous l’avez certainement déjà ressenti, lorsque vous avez peur, vous avez l’impression que votre ventre se noue. C’est en fait votre estomac et vos intestins qui se contractent. Or, plus vous réprimez vos peurs, plus vous risquez d’éprouver des douleurs à cet endroit. Il est donc préférable de prendre conscience de votre détresse et d’en parler autour de vous. Selon Grover, plus vous exprimez votre peur avec des mots, moins elle aura d’emprise sur votre corps.

  1. Cœur et poitrine : Vous êtes blessé 

Eh oui, il semblerait que le sentiment du cœur brisé existe réellement. Quelques fois, certaines douleurs cardiaques et thoraciques n’ont pas de source évidente, vous avez mal, mais votre médecin vous assure que tout va bien. Alors, au lieu de faire le tour des cardiologues pour un nième avis, dîtes-vous que cet inconfort peut-être psychosomatique. Relâcher la pression peut des fois faire plus de bien que ce que vous n’imaginez ! 

  1. Mal de tête : Vous perdez le contrôle

Vous devez apprendre que dans la vie, il est impossible de tout contrôler. Certaines choses finiront certainement par vos échapper et cela vous fera sentir encore plus mal émotionnellement. Lâcher prise et accepter les aléas de la vie  pourraient soulager ce symptôme déplaisant.

  1. Tension du cou et des épaules : Vous êtes surmené 

Les douleurs au cou et aux épaules sont l’un des symptômes du stress les plus répandus. Pour les atténuer, acceptez l’idée que vous ne pouvez pas tout gérer. Organisez-vous et apprenez à dire non lorsque vous ne pouvez pas faire quelque chose. N’ayez pas peur de déléguer et de demander de l’aide à d’autres personnes quand vous ne pouvez pas y arriver seul. 

  1. Fatigue : Vous avez du ressentiment 

Lorsque vous cédez à l’amertume et à la colère, c’est votre santé qui en pâtit. Cette animosité exerce une pression sur tout votre corps, vous empêche de vivre le moment présent et finit par vous épuiser. Essayez donc d’accorder votre pardon et d’aller de l’avant. Votre corps vous en remerciera ! 

  1. Engourdissement : Vous êtes traumatisé 

Les gens ont tendance à refouler leurs émotions lorsqu’un événement est trop accablant. Or, lorsque nous ne traitons pas correctement nos souvenirs, notre corps devient paralysé face à la douleur et au danger. La meilleure façon de surmonter les traumatismes est de les reconnaître afin de pouvoir les traiter de manière proactive. 

  1. Insomnie : Vous n’acceptez pas le changement 

Un événement qui chamboule votre vie, qu’il soit bon ou mauvais, peut avoir des conséquences dramatiques sur vos habitudes de sommeil. Apprenez à faire face au changement, acceptez ce que la vie vous réserve et essayez de l’affronter avec courage et rationalité, mais ne réprimez surtout pas votre aversion pour celui-ci. Exprimez ce que vous ressentez, prenez le temps d’écrire ce qui ne va pas ou parlez-en autour de vous.