8 douleurs qui sont des messages envoyés par votre corps

8 douleurs qui sont des messages envoyés par votre corps


8 douleurs qui sont des messages envoyés par votre corps

Face à un mode de vie malsain, à savoir une mauvaise alimentation, un manque d’hydratation, de la sédentarité, des insomnies et du stress, notre corps peut avoir des difficultés à fonctionner correctement. Ainsi, dès qu’un problème survient, il nous envoie des messages que nous ne comprenons pas toujours et/ou que nous prenons à la légère.

Pourtant, il est important d’apprendre à écouter son corps et à décoder les messages qu’ils nous envoient, notamment pour éviter de souffrir d’une maladie plus ou moins grave. D’ailleurs, voici 8 douleurs et symptômes à prendre en compte et qui démontre que notre corps essaye de nous prévenir d’un dysfonctionnement :

1.    Les maux de tête

Souffrir de maux de tête peut être occasionné par de nombreuses choses. Ils peuvent être dû à des problèmes oculaires, des douleurs aux cervicales, des migraines chroniques, au stress mais aussi à des maladies plus graves comme la méningite, un traumatisme crânien ou encore une rupture d’anévrisme. Si après la prise d’un analgésique, la douleur persiste et qu’elle s’accompagne de vomissements, de douleurs dans le bras, de pertes de mémoire ou qu’elle survient après un traumatisme ou durant la grossesse, mieux vaut consulter rapidement un professionnel de la santé.

2.    Les démangeaisons

Il est possible de souffrir de démangeaisons (prurit) lorsque notre peau est sèche, qu’elle s’étire pendant la grossesse, que l’on vient de se faire piquer par un insecte ou face à des troubles cutanés comme de l’eczéma ou l’urticaire. Cependant, le prurit peut également être causé par des réactions allergiques, des pathologies hépatique, des troubles de la thyroïde ou encore la sclérose en plaque. Pour bénéficier d’un traitement adéquat, il convient donc de consulter un professionnel de la santé. Par ailleurs, si le prurit persiste, s’étend à tout le corps et devient plus intense, demandez promptement un avis médical.

3.    Les douleurs musculaires

Selon leur localisation, les douleurs musculaires peuvent être causée par une simple grippe, un effort intense, un traumatisme ou une mauvaise position. À noter toutefois que d’autres affections plus graves comme une hépatite, une polyarthrite rhumatoïde, une péritonite ou le tétanos peuvent être responsables de cette myalgie. Si les douleurs (raideurs, fourmillements, problèmes psychomoteurs) sont accompagnées de vomissements, de maux de tête et/ou de fièvre, rendez-vous chez votre médecin traitant, afin d’obtenir un diagnostic et un traitement adapté.

4.    Les douleurs digestives

Ballonnements, constipation, diarrhée, vomissements, brûlures de l’estomac, douleurs abdominales… Les douleurs digestives peuvent être liées et provoquées par des virus, des bactéries, des allergies et intolérances alimentaires, des maladies urinaires, gynécologiques, cardiaques ou encore pulmonaires. Tout dépend de leur intensité, de leur durée, de leur localisation et si elles persistent aux antispasmodiques. En cas de fièvre et/ou de doutes, mieux vaut donc consulter.

5.    La fatigue

Nous la connaissons tous : la fatigue. Elle affecte notre capacité de concentration, notre humeur, notre motivation et nous garde au lit. Bien que des baisses d’énergies soient normales, il convient de s’inquiéter de la fatigue dès qu’elle devient chronique et qu’elle n’est pas soulagée par du repos. La fatigue doit être proportionnelle à l’effort, auquel cas elle peut indiquer des troubles du sommeil, des carences, des infections virales, des troubles hépatiques, de la dépression, un surmenage, des modifications hormonales voire un cancer. Tout dépend alors des symptômes qui l’accompagne.

6.    Les sautes d’humeur

Les sautes d’humeur, quand elles sont permanentes et ne changent pas malgré des efforts de relaxation, peuvent être d’origine physique ou psychique. Les variations de l’humeur peuvent être dû à des troubles du sommeil, des problèmes hormonaux, des douleurs chroniques, de l’anxiété, la prise excessive de substance excitante (notamment la caféine), une dépression, une cyclothymie, une bipolarité, un trouble du déficit de l’attention, une commotion cérébrale ou encore de la schizophrénie. Il convient d’identifier les causes de ces sautes d’humeur (contexte, situation professionnelle, personnelle, symptômes accompagnants) pour trouver un moyen de lutter contre ce phénomène.

7.    Les vertiges

Il est possible de souffrir de vertiges en cas d’otite, de traumatisme, d’affections neurologiques, de troubles de la circulation sanguine, de problèmes cardiaques ou encore suite à une intoxication. Les vertiges se distinguent des malaises et étourdissement qui eux, peuvent être provoqué par le stress, l’anxiété, les crises de panique, l’hypoglycémie, l’hypotension, la déshydratation ou encore suite à un choc émotionnel. Lorsqu’on a un vertige, tout l’environnement tourne et une perte d’équilibre survient (généralement accompagné d’une perte de connaissance), tandis que pour un malaise, il y a une perte de tonus musculaire et la perte de connaissance (qui dure quelques secondes) n’est pas obligatoire.

8.    Les douleurs articulaires

De multiples causes sont à l’origine de douleurs articulaires telles qu’une blessure, un traumatisme, de l’arthrose, de l’arthrite, une tendinite, la goutte ou dans de rares cas, à cause d’une infection. Cependant, si les douleurs s’accompagnent de fièvre et/ou qu’elles sont chroniques, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.


Loading...