8 choses fascinantes que vous ne saviez pas sur le clitoris

Souvent méconnu et oublié, le clitoris est une partie du corps destinée à procurer du plaisir à la femme, d’où la raison de s’y attarder afin d’avoir un maximum de connaissances sur le sujet. Et ce qu’il faut savoir, est qu’il y a des choses agréables à connaitre sur cette partie du corps comme le relaye COSMOPOLITAN, permettant de lui faire retrouver son lustre.

Le nom « clitoris » trouve son origine dans le mot grec « kleitoris » qui signifie petite colline et qui peut être associé à « kleis » qui veut dire « clé ».

Le clitoris est l’une des zones les plus sensibles du corps de la femme et les plus passionnantes, même s’il n’a pas fait l’objet de beaucoup d’études, notamment au sujet de son fonctionnement. Voici donc les huit choses étonnantes à propos du clitoris qu’il ne faut plus ignorer.

1.        Seule une petite partie du clitoris est visible

La partie visible du clitoris ne représente que le ¼ de cet organe. Une étude a permis de déterminer en IRM pelvienne, la taille et la localisation du clitoris au moment de l’excitation sexuelle. Il s’est avéré que les personnes excitées et qui ont une fonction orgasmique normale avaient un gland clitoridien plus grand que celles qui n’ont pas d’excitation sexuelle.

2.        Le clitoris est très sensible

Doté de 8000 terminaisons nerveuses, constituant le double de celles du pénis, le clitoris est considéré comme très sensible aux diverses stimulations. Mais le plus magique est que les sensations provenant du clitoris sont susceptibles de se répandre à travers la région pelvienne pouvant impacter 15 000 autres terminaisons nerveuses.

3.        Le clitoris est à l’instar du pénis

Même si le clitoris n’est pas semblable au pénis en apparence, il est important de souligner que leur anatomie est identique. En effet, le clitoris contient, tout comme le pénis, un gland, un prépuce et un capuchon clitoridien et prend du volume durant l’excitation sexuelle. Selon MedicalNewsToday, il s’agit d’une homologie biologique qui se réfère au fait que les fœtus au moment de leur conception ont les mêmes tissus génitaux qui se transforment en pénis ou en lèvres après environ 12 semaines.

4.        Il se développe tout au long de la vie

Au début de l’adolescence, la taille du clitoris continue sa croissance jusqu’à ce qu’elle soit 1,8 fois supérieure à la fin de la puberté. Mais son développent ne s’arrête pas là et continue même après la puberté et même après laménopause. Il ne vieillit jamais car un clitoris à 30 ans et le même à 70 ans.

5.        Le clitoris n’est pas un bouton

Le clitoris ne fonctionne pas au quart de tour comme un bouton pour déclencher le plaisir. Il a besoin de temps et de dextérité pour être stimulé et libérer un orgasme.

6.        Il est indispensable pour l’orgasme

Pour 50 à 70% des femmes, une stimulation clitoridienne est indispensable pour atteindre l’orgasme vaginal. En effet, pendant les préliminaires, les caresses du clitoris permettent d’accroitre l’excitation qui sera une prémisse à l’orgasme.

7.        Sa seule fonction est le plaisir

C’est un organe dont la seule fonction consiste à procurer plaisir et bien-être. Comme l’a bien dit le médecin sexologue Nicolas Venette « le clitoris est le trône de la volupté et des plaisirs de la femme ». Alors qu’il était considéré auparavant comme nécessaire à la procréation, cette idée a considérablement reculé pour ne lui conférer que le rôle du plaisir. Une étude publiée sur NCBI a déterminé que le clitoris est essentiel au fonctionnement orgasmique d’une grande majorité de femmes.

8.        Les clitoris ne se ressemblent pas

Chaque clitoris est différent. Grand, petit, apparent ou caché, le clitoris est dissemblable aussi pas sa taille que par sa sensibilité. Tandis que certaines femmes réagissent rapidement à ses stimulations, d’autres au contraire mettent plus de temps à ressentir le plaisir qu’il procure.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close