8 aliments que vous ne devez pas manger si vous avez des douleurs articulaires

8 aliments que vous ne devez pas manger si vous avez des douleurs articulaires


aliments que vous ne devez surtout pas manger si vous avez des douleurs articulaires

Au cours de notre vie et à chaque étape (enfance, adolescence, âge adulte), nous sommes confrontés à diverses maladies et douleurs. Parmi ces dernières, on retrouve les douleurs articulaires qui s’illustrent généralement par une inflammation des articulations. Plusieurs causes et facteurs de risque en sont à l’origine.

En effet, cette inflammation peut être causée par un dérèglement du système immunitaire, la formation de cristaux d’acide urique ou de calcium mais aussi par notre alimentation, principal facteur de risque de ce type de douleurs. D’ailleurs, voici 8 aliments que vous ne devez pas manger si vous voulez en finir avec les douleurs articulaires inflammatoires : 

  1. Le sucre

La consommation de sucre, principalement les sucres ajoutés présents dans les plats industriels, de manière excessive est néfaste pour la santé. En effet, au-delà des risques d’obésité et de diabète de type 2, le sucre est également incriminé dans le développement de maladies comme l’arthrite. L’excès de sucre endommage les cellules du corps, notamment les protéines qui ont un rôle essentiel dans la structure et le fonctionnement de toute cellule vivante. Ainsi, pour se défendre face à cette agression, l’organisme répond par des inflammations dans le corps et dans les articulations. C’est ce phénomène provoqué par la consommation de sucres ajoutés qui est alors à l’origine des douleurs articulaires. 

  1. Les glucides raffinés

Les glucides raffinés sont présents dans de nombreux produits dont : la farine blanche, le pain blanc, les pâtes blanches, le riz blanc ou encore les pâtisseries. À l’inverse des sucres lents, les glucides raffinés ou sucres rapides provoquent une montée brutale du taux de sucre sanguin. Face à cela, et selon le même phénomène cellulaire induit par l’excès de sucre, l’organisme se défend par le biais d’inflammations, notamment aux niveau des articulations. 

  1. La viande rouge

Bien que la viande rouge soit une excellente source de fer, sa consommation n’est pas anodine. En effet, lorsqu’elle est consommée de manière excessive, la viande rouge est à l’origine de réactions inflammatoires dans l’organisme au vu de sa teneur en acides gras dont l’acide arachidonique, qui va se transformer en prostaglandine, une hormone ayant des effets biologiques variables. En excès, cette dernière est pro-inflammatoire et elle entraîne des douleurs, surtout au niveau des articulations. 

  1. Les produits laitiers

Les produits laitiers à base de lait de vache sont souvent mis en cause dans le processus d’inflammation. Effectivement, ces derniers contiennent des acides gras trans, du lactose, de la caséine et des hormones aux effets pro-inflammatoires, surtout lorsqu’ils sont consommés en excès.  Ainsi, une consommation excessive et régulière de produits laitiers, notamment le lait et les fromages types fromages à tartiner industriels, peuvent être en cause dans l’apparition de douleurs articulaires chroniques et d’une prise de poids. 

  1. Les produits industriels

Les produits industriels (sauces, conserves, plats préparés) contiennent de nombreux additifs alimentaires tels que les exhausteurs de goûts et les conservateurs. Parmi leurs ingrédients, on retrouve en grande quantité : le sucre, le sel, le glutamate de sodium ainsi que le gras. Par conséquent, et au vu des effets pro-inflammatoires de ces ingrédients, leur consommation excessive peut causer des douleurs articulaires chroniques. 

  1. L’alcool

L’alcool, au vu de sa teneur en éthanol, est responsable d’une élévation du taux d’acide urique dans le sang. L’acide urique est une forme de déchet normalement éliminé par l’urine. Toutefois, il peut s’accumuler sous forme de cristaux dans le sang et être à l’origine de douleurs articulaires et maladies inflammatoires comme la goutte. 

  1. Le sel 

De manière générale et pour tout type d’aliment, la dose est celle à incriminer dans le développement de certaines maladies. Ainsi, bien que le sel joue un rôle important dans l’équilibre hydrique global de l’organisme, en excès, il fait tout l’inverse. En ce qui concerne les douleurs articulaires, une étude réalisée par le Service de rhumatologie du Centre Hospitalier Universitaire Pasteur de Nice (France), a mis en avant le lien entre sel, maladies articulaires inflammatoires et auto-immunité. Les données ont montré que le sel augmentait les réactions inflammatoires de l’organisme, notamment par la libération de cytokines pro-inflammatoires, c’est-à-dire des médiateurs chimiques synthétisés par les cellules et aux réactions synergiques ou antagonistes dans la mesure où les cytokines sont impliquées dans l’inflammation, les réactions immunitaires ainsi que la production de cellules sanguines. 

  1. Le glutamate monosodique (GMS)

Aussi nommé glutamate de sodium, monosodium gutamate (MSG) et figurant sous le nom E621, le glutamate monosodique est un exhausteur de goût, que l’on trouve généralement dans les produits industriels. Cet additif permet de relever le goût des aliments tout en excitant les papilles. Cependant, la consommation excessive de glutamate est à l’origine de nombreux troubles de la santé dont les douleurs articulaires et musculaires chroniques. En effet, selon une étude réalisée par le Centre des neurosciences du comportement de l’American University (Washington, États-Unis) et la Meru University College of Science and Technology (Meru, Kenya), l’exposition au glutamate monosodique augmenterait les douleurs chroniques d’autant plus, lorsque la personne ne s’hydrate pas correctement.