x

7 signes révélateurs d’une carence en Oméga-3 (et les aliments riches en oméga 3)

Pour rester en bonne santé et bien vieillir, les choix alimentaires que nous faisons au quotidien se doivent d’être réfléchis. En effet, ce que nous ingérons peut apporter à l’organisme tout ce qu’il requiert pour fonctionner de manière optimale et se protéger contre les radicaux libres et les agents pathogènes qu’il rencontre. Ainsi, les spécialistes en alimentation prônent une nourriture équilibrée et variée, permettant d’apporter tous les nutriments nécessaires au corps. Pourtant, certains considèrent que les oméga 3, des acides gras importants pour l’organisme, manquent souvent dans nos assiettes. Pour vérifier si vous en consommez assez, voici les signes qui indiquent une carence, révélés par Doctissimo

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels à l’organisme et ce dernier ne peut les fabriquer à lui seul. Ainsi, l’alimentation joue un rôle clé pour apporter au corps ces lipides dont il a besoin. Comme le rappelle l’Anses, les acides gras oméga 3 participent au bon fonctionnement du cerveau, mais aussi du coeur et de ses vaisseaux.

toast hering

hearstapps.com

Les signes d’une carence en oméga 3

L’acide alpha linolénique, (ALA) qui fait partie des oméga 3 ne peut être fabriqué par l’organisme et lui est pourtant indispensable. De ce fait, consommer des aliments qui en contiennent s’avère essentiel pour remplir les besoins du corps. Lorsque ces derniers sont satisfaits, l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) peuvent être synthétisés. Voici les signes d’une carence en oméga 3 :

1. Une prise de poids

Ces dernières années, de plus en plus de personnes rencontrent des problèmes de poids. Parallèlement, il a été observé que les gens consomment plus d’aliments riches en oméga 6 que ceux qui contiennent des oméga 3, bien que l’obésité ne se limite pas qu’à ces seuls facteurs. Pourtant, les chercheurs ont découvert que des apports suffisants en oméga 3 combinés à de l’exercice physique pouvaient contribuer à une perte de poids.

2. Des problèmes de vision

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) représente la première cause de déficience visuelle dans les pays industrialisés, indique l’OMS. Elle implique des lésions de la rétine maculaire et altère la vision centrale. Lorsqu’une personne manque d’oméga 3, son acuité visuelle peut être fragilisée. En réalité, l’acide docosahexaénoïque (DHA) est un acide gras oméga 3 qui protège les cellules rétiniennes. De ce fait, des chercheurs attestent du rôle des oméga 3 pour prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

3. Un excès de lipides sanguins

L’excès du cholestérol et des triglycérides est considéré comme l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Néanmoins, il est nécessaire de faire la différence entre le bon cholestérol (HDL) et le mauvais (LDL) puisque c’est ce dernier qui expose aux pathologies cardiovasculaires. Dans ce sens, les scientifiques indiquent que les acides gras oméga 3 peuvent stimuler la production du bon cholestérol et réduire le taux de triglycérides dans le corps.

4. Une sécheresse cutanée

Si vous remarquez que votre peau est anormalement sèche, cela peut également être la conséquence d’une carence en acides gras essentiels nécessaires à une bonne hydratation , et cela implique autant les oméga 3 que les oméga 6. En effet, tous deux sont indispensables à l’organisme, le tout est de savoir maintenir un équilibre sain dans ses apports.

5. Une fatigue exacerbée

Si vous êtes constamment sujet à la fatigue, il est possible que vous ayez une carence en oméga 3. Pour pallier ce manque d’énergie, veillez à ce que vos apports en ces acides gras essentiels soient suffisants. En effet, une étude montre que des apports élevés en nutriments anti-inflammatoires comme les Oméga 3 réduisent la fréquence et l’intensité de la fatigue chez des personnes malades.

6. Des troubles de l’humeur associés ou non à une dépression

D’après les chercheurs de l’Inserm, une carence en oméga 3 peut donner lieu à des troubles de l’humeur susceptibles de mener à une dépression. Grâce à une étude in-vitro, les chercheurs ont découvert qu’un déficit en oméga 3 perturbait la la transmission nerveuse et en particulier dans le système cannabinoïde. Ce mécanisme pourrait engendrer des troubles de l’humeur et des symptômes dépressifs.

7. Des troubles du sommeil

Une étude réalisée par l’Université d’Oxford montre qu’une carence en oméga 3 peut entraîner des troubles du sommeil. “Diverses substances fabriquées dans le corps à partir d’acides gras oméga 3 et oméga 6 sont connues depuis longtemps pour jouer un rôle clé dans sa régulation”, a indiqué l’auteur de l’étude, Paul Montgomery. Une faible consommation d’aliments riches en oméga 3 peut alors causer des difficultés d’endormissement ainsi que des réveils intempestifs pendant la nuit.

Pour éviter la carence, voici une liste d’aliments riches en Oméga 3 :

– Maquereau
– Noix
– Saumon
– Soja
– Huîtres
– Oeufs
– Hareng
– Choux de Bruxelles
– Sardines
– Graines de lin
– Épinards
– Graines de chia

Contenus sponsorisés
Loading...