7 signes précurseurs qui apparaissent 1 mois avant un AVC

Un arrêt vasculaire cérébral ou AVC est un arrêt brusque de l’irrigation sanguine du cerveau. Cet arrêt peut être dû à un caillot sanguin ou à la rupture d’un vaisseau sanguin du cerveau. Lors d’un AVC le cerveau se retrouve subitement privé d’oxygène, les cellules cérébrales se retrouvent alors endommagées très rapidement, parfois ces dégâts sont irréversibles. C’est donc pour cette raison que l’AVC est considéré comme une urgence médicale, et qu’il est impératif de savoir reconnaître les signes avant-coureur de celui-ci afin de le prévenir.

Selon l’Institut national de la santé et la recherche médicale, on compterait en France 140 000 nouveaux cas d’AVC chaque année, soit un AVC toutes les 4 minutes. L’AVC reste la 2ème cause de mortalité en France, la 1ère chez la femme. Les adultes de tout âge sont concernés par celui-ci.

cerveau

Les deux types d’AVC

On distingue deux types d’AVC : les infarctus cérébraux et les hémorragies cérébrales et méningées. Il faut savoir que les infarctus cérébraux consistent 80 % des accidents vasculaires cérébraux. Ils surviennent le plus souvent lorsqu’un caillot sanguin  dans une artère vient empêcher le sang d’irriguer le cerveau. Les hémorragies cérébrales et méningées représentent 20 % des AVC et correspondent quant à eux à la rupture d’une artère cérébrale.

7 signes précurseurs d’un AVC

1. Engourdissement ou faiblesse soudaine du visage, des bras ou des jambes d’un côté du corps

Généralement lors d’un AVC, un hémisphère du cerveau est touché. Ainsi si l’hémisphère gauche est touché, la partie droite du corps peut se retrouver paralysée, et l’opposé pour l’hémisphère droit.

une femme se prenne la main

2. Étourdissements, évanouissements

Si vous notez une soudaine perte de balance et que vous sentez que vous allez vous évanouir, n’hésitez absolument pas à contacter un médecin car cela peut être le signe d’un AVC.

etourdissement

3. Problèmes de vision

Un AVC peut donc affecter un hémisphère du cerveau et pas l’autre. Parfois la zone cérébrale se chargeant de la vision se retrouve touchée, et il en résulte des troubles de la vision qui n’affectent qu’un œil.

examen des yeux

4. Des maux de tête intenses

Si vous éprouvez des maux de tête très douloureux et que vous n’arrivez pas à en expliquer l’origine, cela peut possiblement être un signe d’AVC.

maux de tete

5. Difficultés à parler et à comprendre les autres

Si sans aucunes raisons vous n’arrivez pas à comprendre lorsqu’on vous parle et que vous n’arrivez subitement plus à parler, cela est un signe et une conséquence possible de l’AVC.

manque de concentration

6. Perte d’équilibre

S’il vous arrive soudainement de vous sentir vertigineux et étourdi, que vous n’arrivez même plus à bouger, cela est peut-être un signe d’AVC. Il est donc recommandé d’en parler à votre médecin dans les plus brefs délais.

fatigue

7. Problèmes respiratoires

Des difficultés à respirer peuvent accompagner un AVC.

Si vous expérimentez un seul ou plusieurs de ces signes, contactez votre médecin au plus vite. Il est le seul à pouvoir vous guider.

arret respiratoire

Comment prévenir l’AVC

L’AVC est brusque et engendre des dégâts parfois irréversibles en quelques minutes. Dans ce contexte, la prévention est l’une des meilleures stratégies à adopter afin d’éviter les conséquences d’un AVC. Voici quelques recommandations :

– Fumer est un facteur de risque, il est conseillé de baisser petit à petit sa consommation de tabac jusqu’à l’arrêt complet.

– Pratiquer régulièrement une activité physique. Au moins 30 minutes par jour, 5 fois par semaine.

– Manger sain et équilibré, en intégrant des fruits et des légumes dans sa consommation journalière, réduire le gras et le sel.

– Éviter l’alcool

– L’obésité est un facteur de risque, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin afin de vous lancer dans une perte de poids si elle est nécessaire.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close