7 questions que vous avez toujours voulu poser sur les clubs libertins

Orgies, libertinages, gang bang, autant de pratiques sexuelles qui sortent du commun et qui gardent un côté mystérieux pour les non-initiés. Nous nous sommes renseignés pour vous afin d’entrer dans les entrailles de ces soirées un peu spéciales…

Quand le sexe se mêle à la fête, le cocktail peut vite être détonnant. Et nul besoin d’être en 2018, cela existait déjà il y a fort longtemps. On estime que la notion d’amour est arrivée avec l’Homo Sapiens. Les actes sexuels précédents n’étaient que reproductifs. Mais lorsque l’on parle de soirée sexuelle, peut-on dire que cela est de l’amour ? Que connaissons-nous de ces parties de jeux tournées vers le sexe ? Nous nous sommes penchés sur le sujet et l’on vous décrypte cela.

Comment y participer ?

L’idée de faire une demande de participation à une soirée de jeu peut faire naître des craintes : Et si vous n’avez pas le droit d’y participer ? Afin d’assurer la sécurité et le plaisir lors des parties de jeu, les événements sont réglementés et nécessitent un processus de candidature. « Ce que nous refusons, ce sont les personnes qui demandent à avoir le plus de relations sexuelles possibles, avec le plus grand nombre de personnes possibles », déclare Daniel Saynt, propriétaire d’un club privé à Brooklyn. Le but de ces soirées est d’explorer la sexualité avec d’autres personnes curieuses et non d’être un leurre.

Si vous êtes rejeté, ne paniquez pas, essayez auprès d’un autre organisateur. Chaque fête a son identité et sa « clientèle » propre.

Que porter dans ce type de soirée ?

Certains encouragent les membres à se présenter en noir, d’autres en fonction du thème de la soirée (Moulin Rouge ou ère de la Prohibition). Saynt préconise la superposition. Parce que les choses se pimentent au fil de la soirée. Le but est de porter plusieurs couches que vous pourrez enlever graduellement tout au long de la soirée. «Ayez une sorte de nuisette que vous pouvez enfiler après la fin de l’expérience de jeu, vous pourrez vous détendre avant de mettre vos vêtements de gala », dit Saynt.

Peut-on seulement regarder ?

Un des stéréotypes de ces parties est qu’il s’agit d’une orgie géante qui dure toute la nuit. Bien que cela se produise parfois, vous n’avez même pas besoin d’avoir de relations sexuelles pour assister à ces soirées. Les règles peuvent être différentes en fonction de l’organisation mais beaucoup viennent se délecter de l’atmosphère érotique. Il y a des voyeurs, qui aiment regarder les autres mais pas que. «Il y a beaucoup de gens viennent pour apprécier la scène », dit Saynt. En outre, les parties de jeu attirent également des exhibitionnistes. Chacun y trouve donc son compte. Les parties de jeu sont avant tout des lieux sûrs pour des catégories de personnes non conformistes.

Cela dit, le consentement est le mot clé ici. Si vous regardez un couple, faites attention à leur langage corporel. S’ils ont l’air paniqué, éloignez-vous. Le meilleur moyen est encore de leur demander. Ne soyez pas la personne effrayante se masturbant dans un coin.

Puis-je avoir des relations sexuelles le premier soir ?

Evidemment. Le plus simple est encore de venir accompagné à une fête avec une personne que l’on connait bien. Car lorsque vous êtes nouveau, il peut être difficile d’aborder les gens. De plus, venir avec quelqu’un que l’on connait permet d’avoir des relations sexuelles plus facilement sans le stress que peut créer une atmosphère érotique voyeuriste.

Que faut-il savoir sur le consentement ?

Ne touchez personne sans avoir recueilli son consentement. Si vous entamez une conversation et que cela se passe bien, demandez : « J’aimerais jouer avec toi ce soir, tu veux m’accompagner à l’étage ? ».

Si un groupe s’abstient de vous laisser regarder, ne présumez pas qu’ils veulent vous voir participer. Le consentement est essentiel en toute circonstance.

Les organisateurs s’assureront de votre respect envers cela avant de vous accepter. Certains proposent même des ateliers. « Il vous est demandé de signer un formulaire de consentement lors de votre inscription. » précise Saynt. En leur absence, considérez que l’endroit n’est pas fréquentable et n’y prenez pas part.

Dois-je amener de quoi me protéger ?

Oui! Apportez toujours des préservatifs lorsque le sexe est au menu et en toute circonstance. Bien que la plupart des clubs disposent de préservatifs, de lubrifiants et même de jouets sexuels répartis de manière stratégique dans la pièce, les stocks peuvent venir à manquer ou de ne pas proposer votre marque préférée. Prenez tout ce que vous jugerez utile.

Puis-je boire et être saoul ?

Non, à moins de vouloir se faire exclure. L’alcool est servi mais certains événements ont des tuteurs qui surveillent à la fois les violations de consentement et la surconsommation pour lutter contre l’ivresse. Le but : assurer votre sécurité et celle des autres.

Lire aussi Comment caresser le clitoris pour atteindre l’orgasme ?

Contenus sponsorisés