x

7 façons de stimuler votre nerf vague pour soulager l’inflammation, la dépression, les migraines et plus

Le nerf vagal s’il bénéficie d’une stimulation, a un fort potentiel thérapeutique. Pour cause, cette méthode est utilisée dans le soulagement des cas d’épilepsie, de la dépression et des inflammations. C’est ce même nerf qui est responsable de malaises vagaux qui se manifestent par une perte de connaissance plus ou moins brève qui peut être due par une fatigue conséquente ou une douleur soudaine à titre d’exemple. Seulement, cet acteur de communication veille au bon fonctionnement de notre système nerveux. En d’autres termes, son action est décisive quant à nos fonctions d’adaptation. Zoom sur cet agent important de la communication entre le cerveau et les différents organes de notre corps ainsi que les bienfaits de sa stimulation.

Il faudrait stimuler le nerf vague pour arriver à rétablir un juste équilibre. Ce nerf crânien aussi appelé nerf pneumogastrique, « il régule aussi bien le rythme cardiaque, la digestion ou même certaines sécrétions hormonales » d’après le Dr Rania Ouddane. Des techniques naturelles existent afin de réguler ce système nerveux.

1- La respiration abdominale

respiration abdominale

squarespace

Cette technique est destinée à améliorer le tonus vagal par le biais du souffle. Le nerf vague sera plus à même d’être activé en contrôlant le souffle grâce à la respiration abdominale. Lente et profonde, cette respiration sert à réduire la fréquence cardiaque.

Pourvu que nos respirations soient complètes, les ralentir à raison de six fois la minute pendant cinq minutes, améliore efficacement la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC). Idéalement, la respiration devrait être pratiquée quotidiennement et par voie nasale pour améliorer le tonus vagal.

2- Exposition périodique au froid

Parmi les méthode d’exposition, figure le plongeon dans un bassin d’eau glacé ou la cryothérapie. Ces méthodes agissent sur le système nerveux parasympathique, affilié à la détente, il favorise une respiration profonde et étendue. Il participe aussi au bon déroulement du sommeil en l’activant sur le long terme.

D’après le Dr Navaz Habib « la cryothérapie nous oblige en particulier à réguler notre respiration, ce qui stimule positivement le nerf vague et induit une réaction anti-inflammatoire sur tout le corps ». Raison pour laquelle il propose d’appliquer cette méthode en finissant sa douche par un dernier jet d’eau froide sur la tête et la nuque et ce pendant une minute. Si cela peut s’avérer difficile au début, 30 secondes devraient suffire avant de vous habituer aux 60 secondes conseillées. En parallèle, il faudrait effectuer une respiration abdominale profonde.

3- Chanter, Fredonner

Bien que ça puisse paraître irréel, user de vos cordes vocales est susceptible d’activer les muscles à l’arrière de votre gorge. Ces derniers sont liés au nerf vagal. La variabilité de la fréquence cardiaque est ainsi augmentée comme le démontre cette étude.

4- Pratiquer du Yoga et du Tai Chi

pratique du yoga

squarespace

En terme de stimulation du nerf vague ces deux activités sont idéales en raison de leur contribution à l’augmentation de l’activité de votre système nerveux parasympathique. Du côté du yoga, les chercheurs pensent que sa pratique aide à la stimulation des afférences vagales. Quant à la pratique du Tai Chi, une étude démontre qu’elle permet l’amélioration de la modulation vagale.

5- Consommer des acides gras Omega 3

consommer acide gras omega 3

squarespace

Ils se trouvent essentiellement dans les poissons et sont capitales pour le bon fonctionnement de votre cerveau ainsi que votre système nerveux. Pour preuve, une consommation suffisante de poisson est associée à une croissance de l’activité vagale ainsi qu’une prépondérance parasympathique comme le démontre cette recherche.

6- Consommer des aliments à forte teneur en zinc

consommer aliments forte teneur zinc

squarespace

Le zinc est utile grâce à sa participation à la régulation de la santé mentale, en particulier l’anxiété chronique. Ce minéral essentiel augmenterait la stimulation du nerf vagal d’après une étude menée sur des rats souffrant de carence en zinc.

7- Socialiser et rire

socialiser

squarespace

Se permettre de rire et de socialiser c’est réduire les risques d’exposition au stress. En outre, l’entretien de liens sociaux positifs améliorent le tonus vagal tout en favorisant des émotions bénéfiques. L’humeur en est alors optimisée.

Contenus sponsorisés
Loading...