7 Comportements courants chez les adultes qui ont subi un traumatisme pendant l’enfance

7 Comportements courants chez les adultes qui ont subi un traumatisme pendant l’enfance


Comportements courants chez les adultes

Les personnes qui ont subi des abus pendant leur enfance, qu'ils soient physiques ou psychologiques, ont tendance à avoir des problèmes de confiance et une réaction exagérée à toute situation. Nous vous présentons dans cet article, les comportements décelés chez les adultes ayant vécu un traumatisme dans leur jeune âge.

Pendant l’enfance, nous apprenons à connaître le monde et à identifier l’environnement qui nous entoure. Nous apprenons également à interagir avec les gens et à communiquer avec notre famille et nos amis. C’est pourquoi des expériences désagréables ou traumatisantes peuvent laisser des marques indélébiles sur la personne que nous deviendront une fois adultes.

Voici les comportements décelés chez les gens ayant vécu un traumatisme à un jeune âge

L’isolement

Les personnes qui ne reçoivent pas assez d’attention pendant leur enfance ont tendance à manquer d’affection, à avoir des problèmes relationnels et à éprouver des dysfonctions sexuelles.

L’anxiété et la peur des autres

Ces personnes manifestent pareillement une peur d’établir des relations avec d’autres personnes, ainsi qu’une certaine anxiété sociale.

La peur de l’engagement

Si l’enfant éprouve un sentiment de perte dans son jeune âge, il risque de développer un mécanisme de défense, qui se traduit par une peur d’établir un autre lien émotionnel profond.

La peur du rejet

Les enfants qui ont été victimes de sévices à l’école ou qui ont été rejetés par leurs parents ou leurs camarades de classe, tendent à éviter les grands cercles sociaux par crainte d’être à nouveau rejetés. Ils préfèrent passer plus de temps seuls et rester ainsi dans leur zone de confort.

Le mépris envers les autres

Les enfants qui ont été maltraités pendant leur enfance, développent généralement des comportements sociopathiques.  Ils croient que tous les gens sont leurs ennemis et les traitent comme tels.

 La dépendance

Quand les parents surprotègent leurs enfants, et ne leurs apprennent pas à être indépendants, ces derniers se sentent frustrés quand ils rencontrent des obstacles. Ils ont même tendance à chercher d’autres figures qui peuvent venir à leur secours ou les protéger.

Le syndrome de l’esclave heureux

Les enfants qui ont été obligés de travailler excessivement, tolèrent souvent d’être exploités en tant qu’adultes. Même quand leurs droits sont bafoués, ils pensent que leur valeur réside dans le travail acharné qu’ils effectuent.

Voici comment vous pouvez guérir les expériences traumatiques de l’enfance 

Changez vos cercles sociaux 

Dans la mesure du possible, nous devons essayer de nous éloigner des gens qui, dans le passé, nous ont fait du mal et qui, dans le présent, n’ont pas l’intention de nous aider. De cette manière, les situations qui nous rappellent des événements traumatisants apparaîtront moins fréquemment.

Menez une vie sociale active

Briser l’isolement est le moyen adéquat de rompre avec la rumination d’idées noires, et la propension à céder aux pensées récurrentes qui finissent par devenir des obsessions. Il faut donc avoir une vie sociale active, vivre dans le présent et s’éloigner des souvenirs. 

Prenez bien soin de vous

Prenez votre propre bien-être au sérieux : Cela implique de bien manger, de faire de l’exercice physique, et de bien dormir, entre autres. En d’autres termes, vous devez faire des efforts pour vous démontrer le potentiel qui existe en vous.

Réinterprétez le passé

Peu importe combien vous essayez, vous n’atteindrez jamais une perception objective des choses. Cela est particulièrement vrai lorsque, en plus de considérer les faits, vous prenez en compte les émotions auxquelles ils sont associés. Cela s’explique par le fait que, notre mémoire fonctionne de telle sorte que les souvenirs changent constamment