7 mauvaises habitudes pour votre hygiène intime

Pensez à tout ce que votre vagin fait pour vous. Cette partie du corps super sensible vous propose des tonnes de plaisir pendant les rapports sexuels, se nettoie en produisant un rejet quotidien et est prête à s’étendre d’une taille aussi grande qu’une pastèque le jour où vous mettrez un enfant au monde. En ayant tout cela à l’esprit, ne serait-il pas temps que vous preniez soin de cette partie intime de votre corps. Si vous avez déjà fait l’une des choses énumérées dans la liste suivante, montrez un peu d’amour à votre vagin en les évitant ou en remédiant à tous dommages subis grâce aux conseils de notre expert.

1-S’asseoir sur un siège de vélo sans rembourrage

Avez-vous déjà eu les lèvres engourdies ou endolories au cours d’une session de vélo ? Cela est dû à la manière dont vous êtes assise sur le siège de votre vélo. Celle-ci compresse les nerfs et les vaisseaux sanguins dans votre entrejambe, ce qui, au fil du temps, peut réduire les sensations génitales. Une étude de l’Université de Yale datant de 2012 a examiné de plus près la manière dont les femmes s’assoient lorsqu’elles font du vélo stationnaire. D’après cette étude, les femmes qui montent sur un vélo stationnaire dont le guidon est plus bas que le siège sont dans des positions d’inconfort. Veillez donc à vérifier votre positionnement sur le vélo ou suivez ces stratégies.

2- Ne pas enlever vos vêtements de sport après un entraînement

Lorsque vous vous prélassez dans votre pantalon de yoga en sueur, les bactéries se reproduisent à une vitesse phénoménale en raison de la transpiration que votre région intime produit (votre zone vaginale est emballée par des glandes sudoripares). Si les bactéries entrent dans votre canal vaginal, elles peuvent perturber l’équilibre des microbes qui y vivent normalement et ainsi provoquer une infection à levures, explique Mary Jane Minkin, MD, professeure agréée de la clinique de gynécologie et d’obstétrique à la Yale School of Medicine. Dès que vous le pouvez, changez vos vêtements imbibés de sueur et prenez une douche rapidement afin d’éliminer la sueur qui pourrait causer le développement d’une infection.

3- Mettre de la crème fouettée ou du sirop au chocolat

Si votre fantasme est de couvrir votre corps nu de crème glacée et de garnitures à sundae, assurez-vous de porter un collant ou un sous-vêtement afin de garder les produits sirupeux loin de votre entrejambe. Si le sucre parvient à entrer dans votre vagin, il pourrait y modifier les niveaux de pH, ce qui pourrait conduire à une levure ou à un autre type d’infection, précise Minkin.

4- Savonner avec trop de savon

« Même un savon doux peut être irritant pour vos lèvres », mentionne Minkin. « Moins vous utilisez de savon, mieux c’est », ajoute-t-elle. Son conseil : Une fois par jour, ou après une séance de sport, lavez-vous avec un savon sans colorant ni parfum qui pourrait vous démanger ou vous brûler. Si vous faites partie des millions de femmes qui reçoivent des sels de bain en cadeau à Noël, gardez-les enveloppés. « Je remarque toujours une légère augmentation de patientes qui se plaignent d’une irritation vaginale après Noël parce qu’elles ont utilisé ces sels pour prendre leur bain, puis elles se sont rendues compte à quel point le parfum de ces produits chimiques peut être dur pour leur région intime.

5- Insérez des fruits ou des légumes

Evitez toutes expérimentations avec des fruits ou des légumes frais, car ces produits organiques contiennent des bactéries qui pourraient bouleverser l’intérieur de votre vagin et entraîner une infection, fait savoir Minkin.

6- Avoir un tatouage sur votre vagin ou à proximité de celui-ci

Peu importe la partie du corps, avoir un tatouage peut déclencher des rougeurs et de l’inflammation. Votre zone vaginale a la peau la plus sensible de votre corps donc si vous la tatouez, c’est comme si vous demandiez à avoir une éruption cutanée, des irritations et des démangeaisons, indique Minkin. Le colorant d’un tatouage temporaire peut aussi engendrer le même effet, souligne Minkin. Contentez-vous donc d’avoir un tatouage sur la cheville ou le bras, par exemple.

7-Une lubrification à l’huile

Les lubrifiants à base d’huile sont épais et ne se lavent pas très facilement, de sorte qu’ils peuvent se coincer dans votre canal vaginal et éventuellement y piéger les bactéries, ce qui pourrait engendrer une infection, mentionne Minkin. Utilisez plutôt un lubrifiant à base de silicone ou à base d’eau. Ils se lavent facilement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close