7 choses dont personne ne vous parle concernant les relations amoureuses après 30 ans

De nombreuses femmes trentenaires célibataires ont du mal à entamer une relation amoureuse malgré le fait qu’elles soient belles, intelligentes et cultivées. On aurait tendance à croire que malgré toute ces qualités il est facile de rencontrer l’âme sœur et de vivre le grand amour pourtant ce n’est pas si simple.

Sommaire

Ce phénomène est notamment dû au fait qu’à 30 ans et plus, les femmes sont plus exigeantes et moins instinctives qu’à 20 ans. Elles ont pris le temps d’apprendre à se connaître, de découvrir leurs véritables envies, de se construire et savent désormais ce qu’elles veulent et ce qu’elles ne veulent pas. La vision du couple est plus précise et moins idéaliste, et le niveau d’exigence aussi.

Les habitudes s’installent

Après une certaine période de célibat et de vie solitaire, les habitudes s’installent et il est difficile de les partager avec quelqu’un du jour au lendemain comme le veut la vie de couple. Même si au fond de vous, vous souhaitez vivre une relation sérieuse et solide, le simple fait de partager votre salle de bain ou vos grignotages nocturnes dans le lit devant un film a tendance à vous rendre sceptique.

Le passé peut être encombrant

Une femme trentenaire est une femme adulte qui doit se préparer psychologiquement au fait de rencontrer une personne ayant un passif assez lourd du type divorce, enfant(s) d’une première union ou décès d’un proche. Le plus souvent, ce genre d’événement favorise la maturité et pousse la personne à l’introspection ce qui en fait un partenaire potentiel avec la tête sur les épaules et qui n’a pas peur de l’engagement.

Les enfants peuvent compliquer le fait de faire des rencontres

Le fait de devoir organiser une sortie ou un rendez-vous galant en fonction des activités des enfants peut être assez compliqué. C’est le cas de nombreuses personnes qui ont un ou plusieurs enfant(s) nés d’un premier mariage ou d’une ancienne relation et qui ont du mal à jongler entre leur vie amoureuse et le planning de leurs enfants. Le fait de souhaiter faire des rencontres dans ce genre de contexte n’est pas chose facile mais c’est assez courant pour deux personnes avec un passif.

Le fait de draguer des hommes dans les bars n’est plus d’actualité

A l’âge de 30 ans, les exigences sont heureusement plus grandes et le choix d’un homme se fait de manière plus pointue et plus « adulte ». Les bars ne sont donc pas les meilleurs endroits pour rencontrer un homme avec qui il est possible d’entamer une relation durable. L’idée n’est pas de bannir les sorties de votre emploi du temps bien au contraire, il faudrait seulement choisir des lieux plus propices à une rencontre sérieuse tels qu’un vernissage ou une soirée chez des amis.

Les petits soucis de santé sont de véritables soucis

De nos jours, de plus en plus de personnes veulent prendre soin d’elles et de leur bien-être en adoptant les gestes nécessaires à une bonne santé, surtout en « prenant de l’âge ». Une relation amoureuse entre deux trentenaires est souvent ponctuée de légers troubles liés à l’organisme tels que des allergies et intolérances alimentaires ou des problèmes digestifs. De plus, la tendance est aujourd’hui aux cures détox, c’est la raison pour laquelle il est fréquent que deux personnes ayant une relation amoureuse partagent des petits bobos du quotidien.

Les hommes plus jeunes sont accros mais ce n’est pas toujours réciproque

Même si une femme qui a la trentaine n’a pas encore atteint l’âge pour être qualifiée de cougar, il s’avère qu’elle a tendance à attirer des hommes plus jeunes qu’elle. Il est de notoriété publique que les jeunes hommes ont un faible pour les femmes plus âgées et plus mûres qu’eux. Certes cela est flatteur, mais l’idée est d’envisager une relation sur le long terme avec un homme ayant de l’expérience et du vécu.

Le fait de tomber enceinte après 30 ans n’est pas toujours facile

Les femmes de plus de 30 ans qui n’ont pas d’enfants ne sont pas obsédées par l’idée de tomber enceinte et d’avoir un ou plusieurs enfants. Certes elles sont régulées par une horloge biologique interne, mais les progrès de la médecine leurs permettent aujourd’hui de prendre leur temps afin de faire le bon choix sans se précipiter.

Lire aussi C’est prouvé : se moquer de votre partenaire renforce votre relation amoureuse

Contenus sponsorisés