7 bienfaits du Ramadan pour la santé

Les pratiquants musulmans pratiquent le ramadan et observent une période de jeûne d’un mois. Au même titre que le pèlerinage, la Zakat ou la prière, il fait partie des piliers de l’islam et est dédié à la spiritualité, à la générosité et aux bonnes actions. Ces 30 jours permettent-ils d’observer les bienfaits du jeûne ?

Également appelé Ramadhan, ce mois invite les musulmans du monde entier à pratiquer un jeûne religieux, à l’instar du Carême chez les catholiques. Le jeûneur devra faire preuve de valeurs humaines telles que la charité mais aussi observer scrupuleusement la pratique du jeûne. Cette dernière n’est pas sans avantages pour la santé.

En quoi consiste ce pilier islamique ?

La période du ramadan pour les jeûneurs implique le respect de ce pilier en arrêtant de manger, de boire, de fumer et en observant l’abstinence du lever du jour au coucher du soleil. Sont dispensées de cette pratique : les personnes malades, diabétiques, une femme enceinte, allaitante ou en période de menstruations. Les voyageurs peuvent également rompre le jeûne lors du mois de ramadan. Le début de cette période est établi sur la base d’un calcul astronomique et n’est pas seulement un mois durant lequel on se soumet à une privation d’assouvir un besoin physiologique. C’est l’occasion pour les Musulmans de France et d’ailleurs d’éviter de commettre les interdits de l’islam et de demander la miséricorde de Dieu. Le repas du soir s’appelle l’iftar et est un moment de partage privilégié pour perpétuer les traditions en famille. C’est la rupture du jeûne de la religion musulmane et a lieu au coucher du soleil. Cette période privilégiée pour les pratiquants est axée sur les prières, l’introspection, la purification de l’âme mais aussi le développement de ses qualités humaines.  Elle aboutit sur l’Aïd el Fitr, une des fêtes musulmanes les plus importantes. Pour célébrer ce moment, les croyants se congratulent avec un grand enthousiasme : « Aid Moubarak » ! Ce jour-là, les familles se rejoignent autour de belles tablées où trônent des jus de fruits, des gâteaux, des pâtisseries et d’autres mets délicieux. Ceux qui n’auront pas pu respecter le jeun de quelques jours pourront rattraper les jours manqués et nourrir des nécessiteux. En jeûnant, les musulmans n’accomplissent pas seulement l’un des cinq piliers de l’islam, ils peuvent aussi assister à de nombreux bienfaits, s’ils savent mettre ce mois à profit pour une détox en profondeur. Il existe sept raisons pour lesquelles cela peut être un jeûne thérapeutique.

ramadan1
Le Ramadan est un jeûne de l’aube au coucher du soleil qui fait partie des 5 piliers de l’islam. Source : France 24

1. Les dattes sont un aliment santé de ce neuvième mois musulman

Si jeûner est bon car il permet de lutter contre le surpoids et si le iftar est équilibré, nous devons également les bienfaits de ce culte musulman à la datte. Ce fruit incontournable avec lequel on rompt le jeûne au moment du coucher du soleil est une véritable source de vitalité. Cités par Passeport Santé, les bienfaits de cet aliment sont multiples. La datte est riche en glucides, pauvre en graisses et constitue une source nutritive hors pair. Et pour cause, elle donne de l’énergie tout en étant riche en fibres, des éléments qui favorisent une bonne digestion et enclenchent la sensation de satiété. Ce fruit du désert contient également des oligoéléments, des vitamines, des protéines qui en font un excellent anti fatigue pour faire le plein après avoir ressenti une grande sensation de faim. Cette expérience menée in-vivo prouve que la datte renforce le système immunitaire. Après le premier repas, il est important de s’hydrater en buvant au moins 1,5 litre d’eau.

2. Faire le ramadan stimule l’activité du cerveau

Cette preuve de piété est pour les croyants, une démarche spirituelle pour se purifier conformément au dogme coranique. S’il s’agit là d’une dimension religieuse, le jeûne a des bienfaits sur le cerveau et cela est scientifiquement prouvé. Cette étude prouve que le jeûne améliore les facultés cognitives et réduit la neurodégénérescence. Les conclusions de cette expérience scientifique menée in-vivo et relayées par Healthline démontrent qu’un jeûne intermittent protège le cerveau et augmente les cellules nerveuses pour améliorer la fonction cognitive. Une preuve que cette restriction peut être profitable pour l’un des organes les plus essentiels du corps !

3. Ce jeûne prolongé donne l’opportunité de changer ses habitudes alimentaires

Lorsqu’un musulman fait le Ramadan, il tente de se concentrer sur l’esprit plutôt que la matière. Ces valeurs de spiritualité peuvent également être avantageuses pour le corps, si l’on pratique ce pilier en respectant de bonnes règles d’hygiène de vie. Parmi elles, adopter une restriction calorique en privilégiant des aliments sains qui apporteront suffisamment d’énergie si l’on souhaite perdre du poids, par exemple. Ce menu-type vous permettra de perdre 2 kilos en une semaine.  Le mois sacré de ramadan aide également à s’alléger des mauvaises habitudes telles que le tabagisme. Cette étude prouve que ceux qui observent le Ramadan peuvent réduire leur consommation de cigarettes. Le National Health Service britannique recommande de profiter de ce jeûne pendant un mois pour se sevrer du tabac.

ramadan2
La période de Ramadan est indiquée lorsque l’on souhaite arrêter la cigarette. Source : Doctissimo

4. Ce mois de l’année permet d’observer des résultats significatifs sur le cholestérol

Le jeune musulman permet également de profiter d’un bienfait d’un point de vue cardiovasculaire. Cette étude prouve que lorsque ce dernier a été effectué, il montre une diminution significative du risque de maladie coronarienne et d’autres facteurs de risques vasculaires. Parmi eux, le profil lipidique, le poids, l’indice de masse corporelle et le tour de taille chez ceux qui ont des antécédents de maladie cardiovasculaire.  Et pour cause, pendant cette période, il y’a moins de cholestérol dans le sang.

5. Cela aide à réduire l’appétit

Si l’on dit souvent que l’appétit vient en mangeant, cela est d’autant plus vrai qu’il disparaît en jeûnant. Et pour cause, l’estomac rétrécit lors des périodes de privation et l’on mange alors de plus petites portions. Cette étude menée sur des patients obèses montre qu’au bout de trois semaines de jeunes, les sujets ne ressentent presque pas de sentiment de faim lorsque les scientifiques les stimulent avec des images d’aliments.

ramadan3
Si l’on sait pratiquer Ramadan intelligemment, nous pouvons tirer parti de cette période pour perdre du poids. Source :Think Bet Profit

6. Observer le mois de Ramadan détoxifie le corps

Le Ramadan n’est pas uniquement profitable pour perdre du poids. Cette période observée par les musulmans pratiquants aide à purifier le corps en profondeur. Cette étude prouve que le jeûne provoque une résistance différentielle au stress cellulaire mais aussi une autophagie, le processus de nettoyage et de « recyclage des cellules ». Et ce n’est pas le seul avantage que l’on peut tirer en s’abstenant de manger. Cette habitude permet de produire des enzymes de désintoxication mais aussi d’améliorer la composition bactérienne de nos intestins. Les résultats de cette étude montrent qu’il existe plusieurs recherches menées sur les hommes et les animaux qui attestent de l’effet bénéfique du jeûne sur notre microbiote intestinal mais aussi sur l’amélioration de notre horloge circadienne qui devient similaire à l’horloge biologique de notre ancêtre, l’homo sapiens.

7. Jeûner permet d’augmenter sa longévité

Pratiquer le jeûne permet aussi de vivre plus longtemps. Relayées par Healthline, les mécanismes bénéfiques de cette pratique religieuse ou non ont des effets prouvés sur l’allongement de la durée de vie. Les résultats de cette expérience menée in-vivo montrent que les rats qui étaient soumis au jeûne tous les deux jours ont vécu 83% plus longtemps que ceux qui ne jeûnaient pas. Pour autant, ces conclusions n’ont pu être attestées que sur les espèces animales. Des approfondissements sont nécessaires pour prouver cet effet sur l’homme.

Comment jeûner pour profiter des bienfaits de la santé ?

Si le jeûne est pour les pratiquants des religions monothéistes une façon de prouver sa dévotion à Dieu, il peut être pratiqué pour observer des bienfaits conséquents sur sa santé. Le jeûne intermittent est une bonne option pour détoxifier son corps de façon ponctuelle ou pour l’adopter comme un nouveau mode de vie. L’avantage de cette alimentation est qu’elle s’adapte à tous les rythmes de vie et permet d’être au plus près des besoins de son corps car il existe plusieurs méthodes différentes. Certains peuvent manger leur premier repas à midi en commençant leur période de privation à 20 heures pour jeûner 16 heures par jour. Cette hygiène de vie correspond à la méthode du 16 :8. Contrairement au Ramadan, le jeûne intermittent n’impose pas d’abstinence et la consommation de boissons chaudes et froides est encouragée. Ces 22 femmes ont partagé leur transformation impressionnante après l’avoir pratiqué.

Lire aussi Pourquoi faut-il arrêter de porter des soutiens gorge ?

Contenus sponsorisés