6 solutions pour éjaculer moins vite

L’éjaculation précoce est souvent perçue comme un manque de virilité et génère un sentiment de gêne et de honte chez les hommes qui en souffrent. Pourtant, ils sont entre 20 et 30 % à éjaculer trop vite lors des rapports sexuels. Heureusement, ce trouble sexuel fréquent a des solutions et nous vous partageons 6 d’entre elles.

Ces habitudes ou astuces à mettre en place permettent globalement d’éjaculer moins vite. Toutefois, si vous recherchez un médicament pour précoce sans ordonnance, sachez que cela est déconseillé. Les médicaments conçus pour le traitement de l’éjaculation prématurée sont soumis à prescription médicale. S’en procurer sur internet, sans ordonnance, est illégal et dangereux pour votre santé car leur composition n’est pas connue. Pour tout problème d’éjaculation rapide persistant, nous vous conseillons de consulter un médecin sexologue.

Pour l’heure, place à nos conseils pour éjaculer moins vite et mieux vivre sa sexualité.

1. Faire du sport

Le stress et l’anxiété sont l’une des principales causes d’éjaculation précoce. En cela, la pratique d’une activité physique régulière permet d’évacuer le trop plein d’émotions et de décompresser. Le yoga, par exemple, est une discipline particulièrement recommandée. Avec ses phases presque méditatives, le yoga permet de reposer l’esprit, loin de toutes les préoccupations du quotidien, tout en se renforçant musculairement.

Une bonne hygiène de vie (sport, alimentation saine, sommeil réparateur, pas de tabac ni d’alcool) permet souvent de faire des miracles. Elle conditionne votre bonne forme générale, laquelle a une répercussion directe sur votre sexualité.

Enfin, plus précisément, nous vous recommandons de muscler votre périnée, via les exercices de Kegel par exemple. Eh oui, les hommes aussi en sont pourvus ! La maîtrise de votre périnée est l’un des enjeux pour parvenir à la maîtrise de l’éjaculation.

Couple au lit

Couple au lit – source : spm

2. Utiliser des préservatifs retardants

L’éjaculation prématurée est souvent liée à la sensibilité du gland. En cela, les préservatifs retardants permettent d’éjaculer moins vite. Ils diminuent la sensibilité du gland et, donc, l’intensité de la stimulation. L’excitation met alors un peu plus de temps à monter, ce qui retarde l’éjaculation.

Les préservatifs retardants sont généralement conçus de deux manières différentes. La première consiste à avoir une épaisseur supplémentaire au niveau du gland pour que les frottements se ressentent moins intensément. La seconde consiste à déposer une noisette de Benzocaine, un anesthésique local, dans le réservoir du préservatif afin de désensibiliser le gland. Pour autant, le gland n’est pas engourdi et le plaisir est toujours présent.

3. Utiliser la technique du stop and go

L’utilisation de la technique du stop and go s’avère efficace pour retarder ponctuellement l’éjaculation. Son principe est le suivant : l’homme cesse tout mouvement de va-et-vient juste avant la survenue de l’éjaculation. Cela permet au niveau d’excitation de redescendre, puis il reprend le rapport. Toutefois, cela peut-être frustrant pour votre partenaire qui voit également son excitation et son plaisir redescendre aléatoirement.

4. Utiliser la technique du squeeze

Là encore, il s’agit d’une technique qui permet, de temps en temps, de faire durer plus longtemps les relations sexuelles. Celle-ci consiste à comprimer le gland lorsque l’éjaculation est imminente de sorte à la bloquer. Cette technique, bien qu’elle soit efficace sur la plupart des hommes, présente néanmoins un inconvénient : elle coupe toute la spontanéité et la fluidité du rapport. Celui-ci doit s’arrêter brusquement pour que vous puissiez comprimer votre gland.

De plus, les techniques du stop and go et du squeeze ne permettent pas de traiter réellement la cause de l’éjaculation précoce. Tout l’aspect psychologique est mis de côté.

Thérapie de couple

Thérapie de couple – source : spm

5. Suivre une thérapie

Lorsque la cause de l’éjaculation précoce est psychologique, une thérapie avec un sexologue ou un psychologue permet souvent de régler le problème. Le trop plein de stress et d’anxiété peut être soulagé et traité de cette manière. Le professionnel de santé peut également vous proposer d’autres disciplines telles que la relaxation, la sophrologie ou encore l’hypnose afin de parvenir à lâcher prise, notamment lors des rapports sexuels.

La thérapie comportementale permet de rééduquer son mental afin de mieux gérer l’excitation et, par conséquent, l’éjaculation.

6. Adapter ses habitudes sexuelles

Si vous êtes précoce, il est important de prendre ce paramètre en compte lors de vos relations sexuelles. Plusieurs habitudes et astuces peuvent être mises en place afin de favoriser une éjaculation plus tardive.

  • Prendre son temps lors de la première pénétration : la vagin de votre partenaire est un environnement chaud et humide. Le pénis doit s’y habituer tout en douceur. Ainsi, une première pénétration douce et lente permet de ne pas faire monter l’excitation trop vite.
  • Utiliser du lubrifiant : veiller à ce que le vagin et le pénis soient bien lubrifiés tout au long du rapport sexuel permet de réduire les sensations de frottements et, là encore, de freiner la montée de l’excitation.
  • Choisir ses positions : certaines positions sont davantage adaptées aux hommes précoces. Par exemple, l’andromaque, la cuillère ou encore la déesse permettent de pénétrer votre partenaire en douceur. Vous avez également l’espace et le confort pour bien respirer afin de mieux gérer l’excitation.

Lire aussi Kit de blanchiment des dents : cela en vaut-il la peine ?

Contenus sponsorisés