6 signaux que votre corps émet lorsque l’immunité est faible et que faire

Lorsque le système immunitaire s’affaiblit, le corps devient plus vulnérable aux agents pathogènes et donc aux maladies. Lorsque la réponse immune est plus lente, un agent infectieux peut causer plus de symptômes. C’est pour cette raison qu’il faut être attentif à ces 6 signaux.

L’immunité est essentielle pour protéger l organisme contre les maladies et infections. En leur présence, notre corps peut fabriquer des anticorps pour déclencher une réaction immunitaire. Pour préserver cette dernière, il est important d’écouter les messages que notre organisme envoie pour signifier son affaiblissement.

Qu’est-ce qu’un déficit immunitaire ?

Défini par Monique Quillard, médecin généraliste, le déficit immunitaire implique un affaiblissement des défenses du corps contre une infection virale ou une autre pathologie. Quand c’est le cas, les mécanismes de défenses contre les bactéries, les champignons, les tumeurs cancéreuses ou les virus sont moins réactifs. Parfois, l’affaiblissement des cellules de l’ immunité est héréditaire mais peut également être lié à d’autres maladies telles que le syndrome d’immunodéficience acquise, la phase tardive de l’infection par le VIH.

bacterie

Bactérie Source : Shutterstock

Qu’est-ce que le déficit immunitaire primitif ?

Caractérisé par la présence de certaines cellules du système immunitaires dysfonctionnelles, le déficit immunitaire primitif se traduit par une plus grande fragilité face à l’attaque de nombreux agents infectieux. En conséquence, le corps ne peut déclencher une réponse immunitaire assez puissante contre ces derniers qui peuvent être viraux, fongiques, bactériens ou encore liés à la présence de parasites. Cet expert donne une astuce pour renforcer l’immunité.

sida

Sida Source : The Conversation

Quand peut-on parler de déficit immunitaire secondaire ?

Ce type de déficit immunitaire est inhérent à une maladie qui entraîne une forte fragilité des cellules immunes. « Ce trouble peut être consécutif au VIH, au diabète de type 2, à une chimiothérapie ou à la prise de médicaments immunosuppresseurs (dans le cadre d’une greffe d’organes par exemple) » indique l’experte. Des pathologies qui rendent les réponses immunitaires moins performantes.

anticorps

Anticorps Source : Today

Une pathologie plus rare

S’il existe un déficit immunitaire primaire et secondaire, il existe une forme plus rare d’affaiblissement de l’immunité. Son nom ? Le déficit immunitaire combiné sévère (DICS). Cette forme se caractérise par un défaut de fonction des cellules du système immunitaire et peuvent concerner le lymphocyte T, B et NK, des boucliers contre les maladies liées à la présence de microbes dans l’organisme. L’experte explique que pour 50% des patients atteints par cette affection, c’est un dysfonctionnement de la chaîne commune gamma des récepteurs des lymphocytes T. Ce type de déficit immunitaire est causé par une ou plusieurs anomalies génétiques.

vaccin 6

Vaccin Source : Unicef

Quelle est la forme la plus courante de déficit immunitaire ?

Alors que les catégories d’affaiblissement du système immunitaire sont plus rares, le déficit immunitaire dit « commun variable » est plus fréquent. La raison de son apparition : des niveaux d’anticorps faibles. Ce facteur rend le corps plus vulnérable aux infections. Avec un diagnostic généralement posé entre 20 ou 30 ans, les origines du déficit immunitaire commun variables sont pour l’heure non définies et les signes qui traduisent cette pathologie se manifestent généralement tardivement pour les patients. Cette dernière peut être caractérisée par des infections à répétition aux oreilles, au nez, aux poumons et aux bronches. Pour soigner les pathologies bénignes, il existe une boisson efficace et naturelle.

defense immunitaire

Défenses immunitaires Source : News 18

Quels sont les symptômes d’un affaiblissement du système immunitaire ?

Pour identifier une forme de déficience immunitaire, il existe plusieurs signes auxquels il est important de réagir. Le plus fondamental à prendre en compte sont :

  • Des infections à répétitions qui peuvent être plus sévères qu’à l’accoutumée
  • Une fatigue chronique
  • Un stress chronique et un manque de sommeil
  • Une difficulté à cicatriser
  • Une diarrhée chronique
  • Un retard de croissance chez l’enfant

Comment réagir face à une fragilisation du système immunitaire ?

Si vous êtes atteint d’un ou plusieurs de ces symptômes, le médecin devra prescrire plusieurs examens afin de déceler l’origine du déficit immunitaire. Ces derniers impliquent le plus souvent un bilan biologique complet, une électrophorèse des protéines plasmatiques, le niveau d’immunoglobulines, un bilan hépatique ou encore le dépistage du VIH. Des bilans nécessaires pour mieux identifier la pathologie et y réagir. Le plus souvent, c’est le médecin généraliste qui demande des analyses supplémentaires et pourra éventuellement orienter vers un hématologue. Pour améliorer les performances du système immunitaire, l’alimentation est importante. 8 aliments le stimulent pour éloigner les maladies.

Lire aussi Sous-vêtements : à quelle fréquence doit-on les changer ?

Contenus sponsorisés