6 plantes qui soignent l’orgelet naturellement

Quand on sait à quel point les orgelets sont courants, il est étonnant de constater que les publications consacrées aux plantes ne s'en préoccupent guère. J'ai vérifié mes 20 livres de botanique préférés, pas un seul d'entre eux n'en fait mention ! Je suppose donc que je vais créer un précédent dans ce domaine. Il est d'ailleurs grand temps que quelqu'un se préoccupe de ce trouble, car il existe un certain nombre de plantes très bénéfiques pour soigner l'orgelet.

Sommaire

Un orgelet est une infection bactérienne (généralement causée par des staphylocoques) située sur le follicule pileux d’un cil. Cette infection provoque la formation d’une pustule remplie de pus, soit à l’intérieur de la paupière, soit à l’extérieur. Cette pustule grossit pendant une semaine et finit ensuite par diminuer. Pendant le processus de cicatrisation, il peut aussi arriver qu’elle éclate spontanément.

Il convient d’éviter de presser un orgelet comme s’il s’agissait d’un bouton d’acné, car l’infection pourrait alors s’étendre. Certaines personnes ne connaissent pas ce trouble. Chez les autres en revanche, il a tendance à récidiver.

Les médecins recommandent souvent de maintenir un tissu chaud et humide contre l’œil affecté pour résorber la pustule. En outre, ils prescrivent volontiers des antibiotiques pour lutter contre les bactéries à l’origine de l’orgelet.

Les plantes au secours des orgelets

Les herboristes ont recours à diverses plantes antibiotiques, conjointement avec d’autres espèces végétales destinées à renforcer le système immunitaire et à le rendre mieux à même de lutter contre l’infection.

Échinacée 

Échinacée – Source : spm

Échinacée (Echinacea, diverses espèces).

Parmi toutes les plantes immunostimulantes, l’échinacée est l’une de celles que je préfère. Elle était souvent utilisée pour traiter les infections avant l’introduction des antibiotiques. A juste titre : la recherche a clairement démontré ses propriétés immunostimulantes.

En outre, cette plante exerce une activité bactéricide. Selon un phyto-pharmacologie, 6 milligrammes du principe actif de l’échinacée (les échinacosides) suffiraient à fournir l’équivalent antibiotique d’une unité de pénicilline. (Une dose normalisée de pénicilline représente environ 180 unités.)

Il est préférable de prendre cette plante par voie orale soit sous forme de tisane, soit en gélules, plutôt que de l’utiliser par voie externe sous forme de compresses. (L’échinacée peut causer une sensation de picotements sur la langue ou rendre les papilles momentanément insensibles, mais elle est sans aucun danger.)

le houx

Le houx – Source : spm

Hydrastis (Hydrastis canadensis).

Tout comme l’échinacée, l’hydrastis est à la fois immunostimulant et antibiotique. Dans le cadre d’une étude, on a pu démontrer que la berbérine, l’un des principes actifs de cette plante, était plus efficace pour lutter contre les infections dues à des staphylocoques (comme l’orgelet) que le chloramphénicol (Cébédexacol), pourtant un puissant antibiotique pharmaceutique.

En outre, la berbérine n’est qu’une substance complexe parmi un grand nombre d’autres que l’on l’hydrastis et ses cousins du règne dan végétal, l’épine-vinette, la coptide, le mahonia à feuilles de houx et la xanthorrize. Vous pouvez prendre l’hydrastis par voie orale, sous forme de tisane ou de gélules. Elle peut également apporter soulagement quand un on l’utilise en compresse.

pomme de terre-1

Pomme de terre – Source : spm

Pomme de terre (Solanum orgelet, tuberosum).

Pour soigner un orgelet, remplissez un morceau de tissu propre de chair râpée d’une pomme de terre  et placez cette compresse à même l’orgelet. Renouvelez une ou deux fois le contenu de la compresse à l’aide de chair râpée fraîche. Au bout d’une heure ou deux, l’enflure aura diminué et l’orgelet se sera considérablement amélioré. Le soir venu, il aura presque disparu.

 

thym-1

Thym – Source : spm

Thym (Thymus vulgaris).

Si j’avais un orgelet, je prendrais de l’échinacée et de l’hydrastis, mais j’ajouterais probablement de la tisane de thym concentrée que j’appliquerais sur la pustule à l’aide d’un coton tige ou d’une compresse.

Le thym contient une abondance de thymol, un antiseptique puissant. En outre, cette plante possède plus d’une douzaine d’autres substances antiseptiques complexes.

ail-1

Ail  – Source : spm

Ail (Allium sativum).

Les naturopathes semblent recommander l’ail pratiquement n’importe quelle infection. Je suis tout à fait d’accord avec eux, car il s’agit d’un antibiotique puissant. Je suggère de manger une douzaine de gousses d’ail haché menu.

camomille1

Camomille – Source : spm

Camomille (Matricaria recutita).

Sachant à quel point les fleurs de cette plante ressemblent à des yeux, il n’est pas étonnant que les anciens herboristes suggéraient des bains oculaires à la camomille contre les orgelets. Ils passaient alors volontiers leurs traitements sur la ressemblance physique d’une plante avec telle ou telle partie du corps.

Mais ne voilà-t-il pas, ô surprise, que les scientifiques modernes se sont aperçus que la camomille contribuait vraiment à guérir les orgelets ! Je vous suggère donc d’utiliser de la tisane de camomille pour confectionner des compresses chaudes.

Fruits et légumes.

Les naturopathes conseillent de manger davantage de fruits et de légumes pour combattre n’importe quelle infection. Ces aliments contiennent en effet beaucoup de vitamines, en particulier de la bêta-carotène (précurseur de la vitamine A), ainsi que les vitamines C et E. Songez également à prendre un complément alimentaire de multivitamines, si vous ne le faites pas déjà. Une étude portant sur des sujets du troisième âge a permis de démontrer que la prise quotidienne d’un complément multivitaminé permettait d’améliorer considérablement la fonction immunitaire.

Lire aussi Les plantes adaptogènes, c’est quoi ?

Contenus sponsorisés