6 choses qui arrivent à votre corps quand vous arrêtez d’avoir des relations sexuelles, et c’est pire pour les femmes que pour les hommes

relation sexuelle, corps, femme, homme, pire chose, santé mentale, effet physique psychique, libido, lubrification, dysfonction érectile

1. Votre libido peut diminuer

Selon Sari Cooper, une sexologue certifiée, les personnes qui s’abstiennent d’avoir des rapports sexuels commencent à se sentir plus paresseuses, avec moins de vitalité et moins de désir sexuel.

Cooper a déclaré que certains de ses clients décrivaient leur situation comme «loin des yeux, loin du cœur», c’est-à-dire qu’ils n’avaient pas de désir sexuel pendant les périodes où leur partenaire était loin d’eux.

Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Pendant une période d’abstinence, certaines personnes commencent à désirer avoir encore plus de relations sexuelles.

2. Vos parois vaginales peuvent se réduire

C’est principalement un problème chez les femmes qui passent par la ménopause. Si ces femmes réduisent radicalement la quantité de rapports  sexuels qu’elles ont en prenant de l’âge, les parois du vagin vont se réduire et avoir besoin de plus de temps d’excitation pour se relâcher. Si les préliminaires ne sont pas suffisants, la pénétration risque d’être douloureuse.

En conséquence, la North American Menopause Society recommande des rapports sexuels réguliers avec pénétration pour améliorer la santé vaginale pendant la ménopause.

3. Vous risquez de subir une perte de lubrification

Un autre effet secondaire qui concerne principalement les femmes en ménopause, c’est que le vagin a du mal à se lubrifier lorsque ces femmes ont des rapports sexuels très espacés.

La perte de lubrification et l’amincissement des parois vaginales sont dus au manque de l’hormone de l’œstrogène.

Selon la docteur Lauren Streicher, spécialiste en santé sexuelle, une jeune femme âgée de 20 ou 30 ans, aura un taux élevé d’œstrogènes dans le corps, ce qui assure que ses tissus restent en bonne santé, élastiques et lubrifiés quand elle n’a pas de relations sexuelles, alors qu’une femme qui a 60 ans a un taux bas d’œstrogènes.

4. Vous avez moins de risque d’avoir une infection urinaire ou une MST

Sans surprise, non seulement vous réduisez considérablement vos risques d’être infecté par une maladie sexuellement transmissible, mais aussi les infections urinaires.

En raison de la propagation des bactéries qui peuvent se produire pendant les rapports sexuels, cela augmente le risque d’infections récurrentes de la vessie.

Selon la revue American Family Physician, 80% des infections urinaires chez les femmes préménopausées surviennent dans les 24 heures suivant une relation sexuelle. D’ailleurs, la fréquence des rapports sexuels est le facteur prédictif le plus important d’infections urinaires récurrentes.

5. Les hommes sont plus susceptibles d’avoir une dysfonction érectile

L’érection est essentielle pour préserver la fonction sexuelle masculine. Une étude de 2008 publiée dans l’American Journal of Medicine a révélé que les hommes qui déclaraient avoir des relations sexuelles une fois par semaine étaient deux fois moins susceptibles de développer une dysfonction érectile que les hommes qui ont des rapports sexuels moins fréquents.

L’étude a suivi pendant cinq ans plus de 900 hommes entre 50 et 70 ans, et les résultats ont montré que l’activité sexuelle régulière préservait la santé des parties génitales de la même manière que l’activité physique préserve la santé du corps.

6. Vous pouvez devenir plus stressé

Pour certaines personnes, se défouler avec leur partenaire dans la chambre à coucher est une façon de déstresser. Ce qui veut dire que dans le cas contraire, ne pas avoir de relations sexuelles peut entraîner une augmentation de votre niveau de stress.

Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, selon Lauren Streicher, pour certaines femmes, le sexe peut être stressant pour diverses raisons : il peut être douloureux ou désagréable si le partenaire s’y prend mal.

Le manque de sexe peut-il avoir un effet sur votre santé mentale ?

Le manque d’activité sexuelle peut pousser certaines personnes à être sérieusement déprimées.

Selon Sari Cooper, quand les gens ont des relations sexuelles, ils ont généralement un contact de peau à peau, et ce type de contact est la première manière dont nous, les humains, sommes réconfortés en tant que bébés avec nos mères. Le lien sexuel offre aux partenaires beaucoup de caresses et de contacts cutanés qui peuvent aider à réguler l’humeur de chacun, grâce à la libération de l’hormone du bien-être, l’ocytocine.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close