6 choses que seules les personnes ayant une faible estime de soi publient sur Facebook

L’apparition des réseaux sociaux est un phénomène qui a particulièrement marqué le 21ème siècle. Cette nouvelle tendance avait bien entendu du bon, car elle a permis à beaucoup de gens qui se sont perdus de vue de se retrouver assez facilement, de renouer des liens, mais aussi de faire de nouvelles connaissances. Hélas, vous vous doutez bien qu’il y a un revers de la médaille et il a un rapport direct avec notre estime de soi 

Ces nouveaux moyens de communiquer ont sans doute révolutionné internet et ont changé à jamais notre utilisation de cet outil, mais plus le temps passe, plus l’usage de ces réseaux sociaux évolue. En effet, notre manière de les consommer s’est beaucoup étoffée avec le temps et a laissé transparaître bon nombre de problèmes présents dans notre société.

Une étude menée par une université canadienne a d’ailleurs révélé que les jeunes femmes soumises à des clichés perfectionnés sur les réseaux sociaux voyaient leur perception identitaire impactée. Ainsi, plus leur engagement sur ces plateformes était important, plus leur confiance en soi finissait par diminuer.

Voici donc les 6 choses que les personnes avec une faible estime de soi peuvent être amenées à partager sur Facebook :

selfie salle de sport

Les selfies à la salle de sport – Source : True activist

1. Des photos à la salle de sport

Si certains prennent du plaisir à afficher leurs corps d’apollon et de déesses sur les réseaux sociaux, cela peut en réalité cacher un manque de confiance en soi. Par ailleurs et outre l’ostentation se dégageant de cette routine, cela aura un impact négatif sur la personne qui le fait car son attention sera sans arrêt focalisée sur l’avis des gens au lieu de l’être sur sa propre progression.

Sans parler bien sûr des commentaires désobligeants auxquels l’on s’expose. En Angleterre, une femme handicapée avait littéralement été traitée de “moche” sur les réseaux sociaux, mais elle n’avait pas manqué de répondre à ses détracteurs de manière très judicieuse.

localisation

Partager sa localisation – Source : Wikihow Tech

2. Sa position géographique

Cela fait partie des choses qui non seulement peuvent vous mettre en danger, mais qui plus est, dressent le portrait d’une personne souffrant d’un manque d’estime de soi. En effet, révéler ses activités de temps à autre lorsqu’il s’agit d’un événement important est une chose mais en faire un réflexe à chacun de vos mouvements, pourrait signifier que vous rechercher l’approbation et la reconnaissance d’autrui pour vos activités de la vie quotidienne.

foodstragramming

Des photos de ses repas – Source : Benicia Magazine

3. Des clichés de sa nourriture

La nourriture est une chose qui met tout le monde d’accord. Source de plaisir, elle pousse au partage de ces moments que l’on associe au bien-être. Pour autant, votre audience est-elle forcément réceptive à ces clichés ? Ce n’est pas si sûr…

situation

Partager sa situation amoureuse – Source : Morandini Santé

4.  Sa situation sentimentale

Documenter sa vie sentimentale sur Facebook peut refléter une envie de partager des instants privilégiés avec son amoureux(se). Mais en excès, cela peut également traduire une tristesse voire un appel à se faire remarquer. Cela survient d’ailleurs aussi lorsqu’une personne se dispute avec son partenaire via des changements de statut sur le réseau social, ce qui confirme davantage ce triste constat.
En outre, cela génère un cercle vicieux car au lieu de se concentrer sur son couple, on en revient à exposer son intimité et par conséquent, à la soumettre au jugement des regards indiscrets. Il existe d’ailleurs 14 choses sur son couple à ne pas publier sur Facebook.

photos shopping

Publier des photos de son shopping – Source: Randal Retail Group

5. Ses séances de shopping

Consacrer de temps en temps une journée aux achats n’a rien de mal et se faire plaisir peut même apporter une sensation d’apaisement et de bonheur. Mais lorsqu’une personne éprouve le besoin de le partager constamment avec les autres, l’intention qui se cache derrière cet acte devient problématique. Car outre la soif de reconnaissance, un comportement pareil peut indiquer que la personne pense surtout avoir de la valeur en exhibant ses biens matériels devant le monde entier.

selfies

L’addiction aux selfies – Source : Sober College

6. Des selfies par centaines !

A l’heure qu’il est, il ne fait plus aucun doute que l’addiction aux selfies est symptomatique de bon nombre de problèmes liés à l’estime de soi et à l’insécurité. Un constat mis en avant par les chercheurs qui l’assimilent à un véritable trouble du comportement, comme le souligne le 20 Minutes. En effet, de nombreuses personnes ne pensent pouvoir exister qu’à travers les mentions « j’aime » et les commentaires des autres.

Dans ce sens, il est toujours important de prêter attention à ce que vous affichez sur les réseaux sociaux. Si ces derniers peuvent apporter de multiples avantages au quotidien lorsqu’on les soumet à une utilisation réfléchie, ils peuvent s’avérer délétères pour le bien-être en cas de mésusage.

Lire aussi 6 choses que seules les personnes ayant une faible estime de soi publient sur Facebook

Contenus sponsorisés