6 choses que les gens disent avant de mourir

C’est la destinée de tous et personne n’y échappe. Croyants, non croyants, pieux ou irrévérencieux, c’est la certitude ultime et la promesse commune qui relie chacun de nos destins. Nous le savons, mais la vie nous apprend à faire l’autruche, jusqu’au moment où nos yeux s’ouvrent enfin sur la fatalité de les fermer à jamais…ironie du sort ! Mais à quoi pensent les gens au moment de mourir ?

Vous êtes-vous déjà posé la question ? Que peuvent bien dire les gens au dénouement de ce théâtre à grande échelle qu’est la vie ? En fait, cela dépend de la vie menée, des expériences, des réalisations, des remords et des regrets. Le dernier souffle s’accompagne généralement d’une pensée qui régit une part importante de leur existence et les derniers mots expriment généralement ce sentiment. Dans cet article, nous vous ferons découvrir les pensées les plus communes qui traversent les esprits avant de rejoindre l’au-delà et les mots qui les témoignent. 

De quoi parlent les gens avant de s’éteindre ?  

  1. De regret 

Au cours d’une vie, nous avons le temps d’accumuler les regrets. Nous n’y pensons que rarement parce qu’entrainés dans un tourbillon qui donne l’illusion d’être sans fin. Cependant, lorsque l’heure arrive, nous réalisons à quel point nous aurions aimé faire les choses différemment. Arrive le temps des véritables regrets, ceux de toute une existence et surtout, ceux des conséquences que nous laissons derrières nous. Une personne qui meurt avec des regrets emploie généralement des termes de souhaits : « J’aurais aimé pouvoir faire plus », « J’aurais aimé agir plus tôt », « Je regrette de ne pas l’avoir fait lorsque j’avais encore le temps »….

  1. D’affaires inachevées  

De notre vivant, nous avons beaucoup de projets, de l’ambition, et nous espérons accomplir beaucoup de choses. C’est ce qui donne un sens à notre vie et qui nous fait nous lever tous les matins. Alors, nous travaillons, nous nous battons, et nous essayons de concrétiser nos rêves dans l’espoir de voir des images fictives devenir réalité. Néanmoins, si la mort survient avant que cela n’arrive, elles restent dans nos pensées jusqu’au dernier moment. 

  1. Du manque d’une personne chère 

Il est différent de ressentir le manque d’une personne de son vivant et celui d’y penser à l’agonie. Lorsque nous réalisons que nous partons à jamais, le manque de nos proches se fait ressentir plus intensément. Le sentiment de solitude s’empare de la personne et l’obsession du manque prend le relais. « Mon mari/ ma femme me manque tellement », « J’aurais aimé que mes enfants soient avec moi »… sont quelques-uns des derniers mots émanant de personnes qui se sentent extrêmement seules sur leur lit de mort.

  1. De fatigue 

Des fois, la mort survient suite à une longue maladie qui aura provoqué bien des dégâts. Ces personnes se sentent donc fatiguées, corps, esprits et âme. Dans ces cas-là, c’est la fatigue qui l’emporte sur tout autre sentiment, et nous pouvons les entendre prononcer des phrases comme : « J’espère que tout sera bientôt fini »…

  1. D’hallucination 

Certaines personnes souffrent d’hallucinations avant leur mort, ou du moins ce que nous, vivants (cartésiens), considérons comme des hallucinations. Ils voient des choses, des entités, parfois apaisantes et d’autres fois effrayantes. Certains parlent de lumière blanche, d’anges, d’autres décrivent des entités démoniaques ou un tunnel sombre par exemple. 

  1. De bonheur 

Rares sont ceux qui s’en vont totalement détendus, assouvis et satisfaits. Ces personnes sont simplement heureuses de partir après avoir mené une longue vie, enrichissante et productive. Elles sont fin prêtes à entreprendre le voyage ultime, fières de leurs accomplissements, en paix et en toute quiétude.

Lire aussi Pourquoi beaucoup de gens voient leur état s’améliorer juste avant de mourir ?

Contenus sponsorisés