6 Causes de la rétention d'eau et ses remèdes

6 Causes de la rétention d’eau et ses remèdes


6 Causes de la rétention d'eau et ses remèdes

Vous n’arrivez pas à retirer une bague que vous avez pourtant mise le matin, vos chevilles sont gonflées ? Et si c’était la rétention d’eau ?

La rétention d’eau est une accumulation d’eau au sein d’un tissu de l’organisme entraînant son gonflement. Les principaux symptômes sont le gonflement des pieds, des mains, des chevilles et des jambes qui sont causés par le phénomène de la gravité. Ainsi les pieds et les chevilles seront plus enflés en fin de journée que le matin. En langage médical, on l’appelle « œdème ».

Une vie sédentaire, une prise de médicament de longue durée ou encore la grossesse, peuvent engendrer les symptômes de la rétention d’eau. Bien que cette dernière ne mette pas la vie en danger, il faudrait noter qu’elle peut également cacher une infection rénale ou une insuffisance cardiaque. Heureusement, Il existe des moyens naturels pour éviter la rétention d’eau et réduire le gonflement. 

Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

  1. Déshydratation

La déshydratation entraine le corps dans un mode de survie et par conséquent de rétention d’eau. Pour éviter ceci, il faut veiller à une consommation régulière d’eau et de jus riches en potassium. 

  1. Consommation excessive d’aliments transformés

Les aliments transformés sont riches en sodium et en sucre et causent de ce fait, une rétention d’eau. Il s’avère également qu’ils contiennent des additifs alimentaires artificiels qui agissent comme des toxines, sollicitant ainsi le foie et les reins. Eviter ce type d’aliments est donc fortement conseillé. 

  1. Carence en potassium

Le potassium est un minéral essentiel qui permet de maintenir l’équilibre normal de l’eau dans le corps. On le trouve dans la plupart des fruits, mais la pastèque et le melon en sont les plus riches. N’oubliez pas non plus le miel qui contient 52 mg de potassium dans 100g.

  1. Consommation excessive de sodium

Le sel a la propriété de retenir l’eau dans l’organisme. Ainsi, une alimentation riche en sel avec une consommation réduite d’eau incitera votre corps à utiliser ses réserves, ce qui conduit à retenir l’eau qui fait dilater les cellules jusqu’à 20 fois. 

  1. Carence en vitamine B6

La vitamine B6 joue un rôle primordial dans le contrôle de l’eau dans le corps. On peut l’obtenir en consommant des aliments comme les fruits secs, le poulet, la dinde, le thon, les pommes de terre avec leur peau, les pistaches, le bœuf maigre, les bananes, et les graines de tournesol.

  1. Carence en magnésium

Une déficience en magnésium qui est un minéral essentiel, peut entrainer une rétention d’eau. Les aliments riches en magnésium comprennent les épinards, les avocats, les légumes verts, les fruits secs, le chocolat noir, les noix, les grains entiers et les pois.

Les remèdes naturels à base d’herbes pour réduire la rétention d’eau

Le pissenlit

Cette plante médicinale est efficace et agit comme un diurétique. Ses feuilles stimulent la circulation lymphatique permettant l’élimination des déchets et l’excès hydrique emprisonné dans les tissus. Vous pouvez préparer cette préparation en versant 10 g de feuilles séchées ou 1 à 4 g de racine de pissenlit dans 150 ml d’eau bouillante puis laissez infuser 15 minutes. Filtrez l’infusion et buvez une tasse avant chaque repas pendant 1 mois. 

Le persil 

Le persil est une plante qui, en plus de ses propriétés diurétiques et dépuratives, possède des propriétés antioxydantes et anti-infectieuses. Faites bouillir 2 cuillères à café de persil séché dans l’eau et laissez infuser 10 minutes. Consommez cette infusion 3 fois par jour. Cependant, du fait de sa richesse en vitamine K, l’usage du persil est déconseillé chez les personnes suivant un traitement anticoagulant.

L’hibiscus

L’Hibiscus, fleur aux vertus apaisante et désaltérante mais également diurétique, peut se préparer en infusion. Pour la préparer,  Vous pouvez prendre une cuillère de fleurs d’hibiscus à faire infuser dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. A consommer avec modération à cause de son effet légèrement laxatif. 

La soie de maïs

La soie de maïs ou barbe de maïs, est riche en potassium et en vitamine du groupe B. Elle est un excellent diurétique. Mettez une poignée de soie de maïs dans une casserole d’eau et laisser bouillir pendant 5 minutes. Laisser infuser la préparation pendant 10 minutes avant consommation.

L’ortie

L’ortie est une herbe astringente qui agit en cas de rétention d’eau. Mettez une cuillère à café de racine d’ortie bouillie dans une tasse d’eau et laissez infuser 10 minutes avant de la consommer plusieurs fois par jour. Cependant, il serait conseillé d’éviter cette plante en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale et ne pas la combiner à des médicaments diurétiques et anti-hypertensifs.

L’ail

L’ail renferme des fructosanes qui lui permettent d’exercer un effet diurétique. Cependant,  La consommation d’ail est déconseillée aux personnes atteintes de porphyrie – une maladie du sang qui rend photosensible- dont elle peut augmenter les effets ; et aux personnes ayant subi une intervention chirurgicale, à cause de son effet anticoagulant qui risque de causer des hémorragies. A éviter également chez la femme allaitante du fait de l’altération du goût du lait maternel. 

Le fenouil

Riche en phytoestrogènes, le fenouil est utilisé pour les coliques, les gaz, le côlon irritable ou encore en tant que diurétique permettant ainsi d’éliminer l’excès d’eau. Mettez 1 cuillère à café de graines de fenouil à bouillir dans une tasse d’eau, puis laissez refroidir 10 minutes. A boire trois fois par jour.

Il serait bon de noter qu’une alimentation équilibrée combinée à une activité physique, des massages drainants et une consommation suffisante d’eau, aideront à réduire la rétention d’eau.


Loading...