6 astuces des cardiologues si vous avez du mal à perdre du poids

Pour se prémunir contre les maladies cardiovasculaires tout en favorisant la perte de poids, il est essentiel d’instaurer des habitudes alimentaires saines. L’alimentation est un facteur clé pour prévenir des facteurs aggravants tels que le cholestérol, l’hypertension ou les troubles artériels. La Fédération Française de cardiologie recommande 6 dispositions alimentaires pour promouvoir une bonne santé au quotidien. On vous en dit plus sur notre point médecine.

Pour préserver sa santé au quotidien, il est essentiel d’instaurer des habitudes alimentaires adaptées à ses besoins. Ces conseils vous permettront également de vous soulager si vous êtes atteint de surpoids. En suivant scrupuleusement ces 5 recommandations, vous préserverez la santé de votre système cardiovasculaire tout en éliminant les risques de surcharge pondérale. 

Un minimum de 5 fruits et légumes par jour

Pour pouvoir profiter de tous les nutriments indispensables au fonctionnement de son organisme, il est essentiel de consommer des fruits et légumes en quantité. Cette habitude alimentaire vous permettra de faire le plein d’antioxydants. Ces molécules ralentissent le vieillissement cellulaire et la prolifération de radicaux libres, souvent responsables de l’apparition de maladies. 

Privilégiez les céréales et les légumineuses

Riches en fibres, les céréales et les légumineuses agissent en provoquant rapidement la sensation de satiété, indispensable pour résister aux fringales du quotidien. De plus, celles-ci agissent en régulant l’insuline dans le sang, la flore gastro-intestinale et en diminuant le cholestérol. Une raison convaincante d’accompagner ses plats de lentilles ou de petits pois.

Diminuer ses apports en sel

Pour se prémunir contre les maladies cardio-vasculaires, il est essentiel de limiter ses apports en sel. Ce minéral, souvent présent en grandes quantités dans les plats préparés, n’est pas sans danger pour la santé. Manger trop salé peut conduire à une augmentation de la pression artérielle, un mécanisme qui peut mettre à mal la santé cardiovasculaire. Avoir la main légère sur le sel est donc une habitude judicieuse pour prendre soin de son corps.

Privilégiez les aliments à indice glycémique faible

En se renseignant sur l’indice glycémique des aliments que vous consommez, vous participez activement à votre perte de poids et au fonctionnement de votre organisme. Si l’indice glycémique d’un aliment est supérieur à 70, il est considéré comme élevé et aura pour effet d’assouvir brièvement la faim. Un aliment à l’indice glycémique faible (inférieur à 55) assouvit la faim de manière plus lente mais plus durable. Pommes, tomates, pâtes complètes, autant d’aliments à l’indice glycémique faible que vous pouvez privilégier dans votre alimentation. 

Privilégiez le bon gras

Le gras n’est pas forcément synonyme de prise de poids ou de danger pour sa santé cardiovasculaire. Consommé judicieusement, il peut même être bénéfique pour l’organisme. Il s’agit simplement de savoir distinguer les bonnes matières grasses des mauvaises. Privilégiez les aliments riches en acides gras monoinsaturés et polyinsaturés tels que le saumon, les huiles végétales, les graines de lin ou encore l’avocat. Ceux-ci ont un effet protecteur sur le système cardiovasculaire ainsi que sur le métabolisme. Les graisses saturées, à l’inverse, peuvent créer un terrain propice aux maladies cardiovasculaires car elles augmentent le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans l’organisme.

Pratiquez une activité sportive

Qu’il s’agisse d’une activité pratiquée seul ou en groupe, le sport est sans conteste la meilleure habitude à adopter pour préserver sa santé. Selon cette étude, les personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique ont moins de chance de subir un arrêt cardiaque; des conclusions confirmées par le Dr Guillo, cardiologue à Rennes qui recommande l’activité sportive pour améliorer la qualité de vie. Cela permet également de brûler les calories accumulées dans la journée et de favoriser l’état de bien-être.  L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise 150 minutes d’activité physique par semaine.

Contenus sponsorisés

Loading...

Plus d'articles

Close
Close