x

Des moyens pour prévenir le cancer du côlon

Faisant partie des cinq types de cancer les plus répandus et les plus courants dans le monde, le cancer colorectal ou communément appelé cancer du côlon est une tumeur maligne se développant dans le côlon et le rectum. Généralement, le cancer du côlon se développe très lentement et les symptômes peuvent ne pas apparaître pendant des années. Certaines habitudes, comme le rappellent nos confrères du Point, peuvent participer à réduire considérablement le risque de contracter un cancer du côlon.

La France est l’un des pays où le risque de cancer du côlon est très élevé. En 2012,
42 152 cas de cancer ont été enregistrés (23 226 hommes et 18 926 femmes), notamment chez les personnes âgées de plus de 50 ans, selon l’Institut National du Cancer. Ce cancer représente en France, 15% de l’ensemble des cancers, avec 40% de cas affectant le rectum et 60% touchant le côlon. Si le cancer du côlon est détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10, d’où l’intérêt de connaître les causes et les mesures de prévention.

Qu’est-ce que le cancer du côlon et quels sont ses symptômes ?

Le cancer colorectal se développe à partir des cellules se trouvant sur la paroi interne du côlon et dans la majorité des cas, il se forme dans la muqueuse de l’intérieur du côlon à partir de polypes. Ce sont généralement des tumeurs bénignes qui évoluent lentement et finissent par devenir cancéreuses, si elles ne sont pas extraites.  Ce cancer touche le côlon et le rectum mais il peut se propager et atteindre d’autres tissus du corps. Il touche essentiellement les personnes de plus de 50 ans, ainsi que celles ayant des antécédents familiaux ou personnels. L’alcool, le tabac, l’obésité, une alimentation riche en graisses animales et faible en fruits et légumes et un mode de vie malsain, sont les principaux facteurs et causes du cancer du côlon.

Les symptômes du cancer du côlon :

Comme presque tous les autres types de cancer, les symptômes du cancer du côlon ne sont pas spécifiques et ne peuvent apparaître qu’à un stade avancé. Mais voici des signes alarmants qu’il faut prendre en considération :

  • Les douleurs abdominales
  • Les troubles du transit intestinal
  • La perte de poids inexpliquée
  • La fatigue
  • Le sang dans les selles

Quelles sont les mesures de prévention ?

1 – Consommer plus de fruits et de légumes

Les fruits et les légumes sont très riches en antioxydants et en fibres qui sont capables de protéger contre le cancer, en favorisant le transit intestinal. Privilégiez les légumes crucifères, notamment du brocoli, qui en les consommant régulièrement réduisent le risque du cancer colorectal.

D’ailleurs, comme l’indique cette étude, une consommation régulière de fruits et légumes entraine une réduction allant jusqu’à 50% du risque de cancer du côlon.

2 – Manger des aliments riches en vitamine D

Manger des aliments riches en vitamine D ainsi que l’exposition au soleil est très bénéfique pour votre santé. Cette vitamine permet de protéger vos os et limiter les risques de développer le cancer colorectal et le cancer du sein. D’après une étude, une carence en vitamine D est  liée à l’apparition et à l’apparition du cancer du côlon.

3 – Éviter les viandes rouges :

D’après l’Institut national de la recherche agronomique de Toulouse, la consommation de viandes rouges pourrait augmenter les risques du cancer colorectal.

4 – Ne mangez pas de viande transformée ni de charcuterie :

Évitez toutes les viandes fumées ou salées. Elles sont les plus dangereuses pour la santé. Ces viandes contiennent des produits chimiques et des conservateurs qui peuvent provoquer une augmentation des lésions précancéreuses au niveau du côlon.

5 – Éviter le tabac et la consommation excessive de l’alcool

Le tabagisme est l’un des facteurs de risque déclenchant le cancer notamment celui du côlon. Les personnes qui prennent 3,5 consommations d’alcool par jour ont 1,5 plus de risque de développer un cancer colorectal. Cet effet est plus arqué chez les hommes que chez les femmes.

6 – Faire une activité physique assez souvent que vous pouvez

Vous pouvez faire de la marche ou toute autre activité physique qui vous convient. Les activités physiques peuvent réduire vos risques de cancer.

7 – Éviter les aliments frits autant que possible:

Ils contiennent de grandes quantités d’acrylamide qui, à haute température, peuvent causer le cancer de l’estomac et le cancer du côlon.

8 – Dormir dans une pièce sombre :

Cela favorise la production de la mélatonine ou l’hormone du sommeil. Cette hormone, puissant antioxydant, joue un rôle important dans la lutte contre le cancer.

Contenus sponsorisés
Loading...