5 signes que vos parties intimes sont infectées

Beaucoup de femmes sont passées par là. Un sentiment d’inconfort, de la douleur, des démangeaisons, ou une odeur bizarre dans les parties intimes. Cela peut être dû à une infection causée par des bactéries, des levures ou des virus. Cette infection se manifeste par plusieurs symptômes que toutes les femmes doivent connaitre afin de traiter le problème le plus vite possible !

La plupart des infections vaginales à levures sont causées par la bactérie Candida albicans. Elles sont très fréquentes et affectent jusqu’à 75% des femmes à un moment de leur vie.

Il est possible pour une femme de transmettre une infection à levures à un partenaire sexuel masculin, même si l’infection à levures n’est pas considérée comme une véritable maladie sexuellement transmissible (MST) parce qu’elle peut survenir chez les femmes qui ne sont pas sexuellement actives.

Qu’est-ce qu’une infection vaginale à levures ?

Une infection vaginale à levures est une infection fongique du vagin ou de la vulve causée par une levure qui est un type de champignon. L’infection vaginale à levures est parfois appelée vaginite à levures, vaginite à Candida ou vulvovaginite à Candida. Le nom scientifique de la levure qui cause la vaginite est Candida. Plus de 90% des infections vaginales à levures sont causées par les espèces connues sous le nom de Candida albicans. D’autres espèces de Candida constituent le reste des infections à levures.

Les espèces de Candida peuvent être présentes chez les femmes en bonne santé dans le vagin sans provoquer de symptômes. En fait, on estime que 20% à 50% des femmes ont déjà le Candida dans le vagin, mais pour qu’une infection se produise, l’équilibre normal de la levure et des bactéries doit être perturbé, permettant une croissance excessive de la levure. Il est à noter également que la levure peut se propager par contact sexuel.

Quels sont les signes et les symptômes d’une infection vaginale à levures ?

Il est important de connaitre les symptômes de l’infection vaginale qui peuvent inclure :

  • Une sécrétion vaginale qui est anormale (quantité, couleur ou odeur) Une démangeaison intense de la région vaginale ou génitale
  • Rougeur, Irritation et brûlure des organes génitaux
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Douleur ou brûlure pendant la miction

Si vous détectez ces symptômes, contactez le plus rapidement possible votre médecin afin de traiter au plus vite cette infection vaginale.

Quelles sont les causes d’une infection vaginale à levures ?

Les infections vaginales à levures se produisent lorsqu’une nouvelle levure est introduite dans la région vaginale, ou lorsqu’il y a une augmentation de la quantité de bactéries déjà présentes dans le vagin par rapport à la quantité de bactéries normales. Par exemple, lorsque les bactéries protectrices normales sont éradiquées par des antibiotiques pris pour traiter une infection des voies urinaires, respiratoires ou autres, ou par des médicaments immunosuppresseurs, la levure peut se multiplier, envahir les tissus et provoquer une irritation de la muqueuse du vagin, et conduire à une vaginite.

Des infections vaginales à levures peuvent également survenir à la suite d’une lésion interne du vagin, par exemple après une chimiothérapie. De plus, les femmes dont le système immunitaire est affaibli, par exemple, celles qui prennent des médicaments apparentés à la cortisone comme la prednisone, développent des infections vaginales à levures plus fréquemment que les femmes ayant une immunité normale.

D’autres états de santé peuvent prédisposer les femmes à développer des infections vaginales à levures comme le diabète, la grossesse, et la prise de contraceptifs oraux.

L’utilisation des douches vaginales ou de sprays d’hygiène vaginale parfumés peut également augmenter le risque de développer une infection vaginale à levures.

Cependant, il est possible pour les hommes de développer des symptômes d’irritation cutanée du pénis à partir d’une infection à levures après un rapport sexuel avec une partenaire infectée, bien que ce ne soit pas toujours le cas.

Qu’est-ce qui peut réduire le risque de contracter une infection vaginale à levures ?

Prendre des mesures pour réduire l’humidité dans la région génitale peut réduire les risques de développer une infection à levures. Le port de sous-vêtements en coton, et de pantalons amples, sont autant de mesures qui peuvent aider à contrôler l’humidité et réduire les risques d’infection.

Garder la zone vaginale sèche et éviter les produits chimiques irritants peuvent aider à prévenir les infections à levures chez les femmes. Consommer des aliments avec des probiotiques peut également aider. Ne pas oublier que le vagin est un organe qui est autonettoyant, donc ne jamais utiliser de produits pour son hygiène ni faire de douches vaginales.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close