5 raisons pour lesquelles vous avez toujours envie de faire pipi

Si vous avez souvent l’habitude de faire de nombreux allers-retours aux toilettes, vous pouvez utiliser l’intarissable prétexte « C’est normal, j’ai une toute petite vessie » Mais cette propension à uriner souvent n’est pas tout le temps justifiée par une petite anatomie urinaire. Ce geste répétitif et impérieux peut parfois être symptomatique d’une anomalie ou d’un trouble lié à la santé.  Il existe plusieurs raisons qui vous forcent à pousser de nombreuses fois la porte du petit coin. Voici 5 facteurs qui vous donnent envie d’uriner plus que de raison.

Notre frénésie à aller souvent aux toilettes peut être expliquée par une consommation importante d’eau ou encore par une petite vessie. Si ce signe peut vous paraitre anodin, il pourrait en être tout autre puisque le caractère impérieux et fréquent de la miction peut signifier des troubles liés à la santé. Découvrez 5 raisons qui vous forcent à uriner très souvent.

Vous buvez trop d’eau

Quand le corps absorbe trop de liquides, ce dernier élimine les excès par les voies urinaires. Lorsque la consommation d’eau est importante, l’urine est généralement claire. Ce signe est anodin mais pourrait vous amener à vous inquiéter de la fréquence de votre miction. Si tel est votre cas, nul besoin de céder à la panique.

Vous avez une infection urinaire

Uriner fréquemment peut être le signe que vous avez contracté une infection urinaire. Cette inflammation est généralement due à une bactérie qui a pénétré le long de l’urètre et contaminé la vessie pour proliférer dans l’urine. Souvent, l’urine peut avoir une odeur soufrée et la miction peut être douloureuse. Une sensation de lourdeur peut être observée dans le bassin. Il est important d’être alerte face à ces symptômes car l’infection urinaire non diagnostiquée peut conduire à la septicémie. D’autres bactéries telles que Escherichia Coli peuvent pénétrer l’appareil digestif et représenter un danger pour la santé.

Incontinence urinaire

Un dysfonctionnement musculaire ou une anomalie neurologique, peuvent favoriser le phénomène d’incontinence qui est souvent invalidant. Cette dernière se caractérise par une impériosité de la miction et une incapacité à retenir son urine. Elle résulte majoritairement d’une insuffisance musculaire au niveau du périnée ou d’une lésion du sphincter. Les traumatismes obstétricaux peuvent également être un facteur de vulnérabilités pour les femmes qui sont plus exposées à ce risque.

Grossesse

Une envie d’uriner fréquente peut également être le signe qui prouve que vous attendez un heureux évènement. Et pour cause, pendant cette période, l’utérus appuie sur la vessie et augmente la fréquence des envies impérieuses. Parfois, ce phénomène peut s’accompagner de fuites. Ce symptôme peut être accompagné de douleurs dans le bas-ventre, dans les reins et de brûlures lors de la miction. En présence de ce signe, il sera utile de faire un test de grossesse.

Votre plancher pelvien est relâché

Lorsque les muscles pelviens se détendent, il est difficile de retenir son envie d’uriner. Ce phénomène peut apparaître après la grossesse ou lors du relâchement qui survient avec l’âge. Il existe de nombreux exercices comme ceux de Kegel pour renforcer les muscles de cette zone. Le « stop-pipi » consiste à interrompre la miction plusieurs fois pour contracter cette cavité naturellement. Une rééducation du périnée pourra être envisagée avec l’encadrement d’un kinésithérapeute.

Comment prévenir la récidive des infections urinaires ?

Les infections urinaires sont un facteur qui peuvent enclencher des mictions impérieuses et fréquentes. Pour contrer ce phénomène naturellement, il existe un remède efficace quand ce dernier est combiné à une hydratationsuffisante.

La canneberge : Cette petite baie rouge pourrait bien être votre alliée pour prévenir ce trouble grâce à son acide quinique et son proanthocyanidine qui luttent contre l’adhésion des bactéries sur les parois urinaires. Selon cette étude, ce petit fruit acidulé est particulièrement efficace pour prévenir les infections des voies urinaires contre ce trouble invalidant.

En France, deux millions de femmes, environ, sont victimes d’infections urinaires récidivantes et le plus souvent, le traitement antibiotique est le plus utilisé pour lutter contre ce désagrément. Mais un remède naturel des cystites à base de jus de canneberge pourrait s’avérer une alternative intéressante pour une meilleure prévention contre ces récidives contraignantes.

Lire aussi 4 raisons d’uriner sous la douche

Contenus sponsorisés