5 méthodes très efficaces pour repérer un menteur

5 méthodes très efficaces pour repérer un menteur


5 méthodes très efficaces pour repérer un menteur

Aussi triste que cela puisse être de le reconnaître, le mensonge existe absolument partout. Même si nous pouvons nous pardonner d’avoir menti à quelqu’un, subir un mensonge n’est pas très agréable. Et c’est exactement pour cette raison que l’honnêteté est une qualité très recherchée socialement parlant, car elle instaure un climat de confiance et de transparence ce qui permet la pérennité des relations.

A quel point le mensonge est-il présent dans nos vies ?

En 2002, les psychologues Felder, Forrest et Happ ont mené une étude portant sur 242 personnes. L’expérience devait se passer comme suit : on a fait croire aux sujets qu’ils allaient participer à une expérience qui a pour but d’étudier leurs réactions lorsqu’ils rencontrent une personne pour la première fois.

Les volontaires ont par la suite été répartis en deux groupes bien distincts, chacune des personnes des deux groupes devait se présenter à l’autre en entretenant une conversation d’une durée maximale de 10 minutes. Les chercheurs ont également suggéré à certains participants de faire en sorte d’être agréables, tandis qu’ils ont invité d’autres à mettre en avant leurs talents, ceux qui restaient n’avaient cependant aucune consigne particulière.

 Cela dit, il n’y avait pas que l’objectif de l’expérience que ces individus ignoraient, ils ne savaient pas non plus qu’ils étaient filmés. Chose qui ne leur a été révélée qu’après la fin des 10 minutes, les chercheurs leur ont bien entendu demandé l’autorisation d’utiliser les enregistrements vidéo pour mener à bien leur étude.

Le verdict est assez surprenant 

Après avoir obtenu l’accord des participants, les chercheurs ont diffusé les vidéos pour l’ensemble de ces derniers afin qu’ils puissent repérer leurs différents mensonges, ou autres « inexactitudes » qu’ils auraient dites pendant les 10 minutes de conversation.

L’observation des différents enregistrements a mené à un verdict plutôt déroutant : les personnes qui avaient la consigne de se montrer agréables ou de mettre en avant leurs compétences ont dit plus de mensonges que ceux qui n’avait pas eu de consigne particulière. 60% des participants ont menti entre deux et trois fois en moyenne pendant la durée de la discussion. Des résultats que les chercheurs ont trouvés très surprenants, mais pas seulement, puisque les sujets eux-mêmes ne s’attendaient pas à se voir mentir autant.

Pour quelques-uns des participants, les mensonges étaient plutôt « mineurs », puisque, à titre d’exemple, ils faisaient semblant d’être d’accord avec leur interlocuteur. Néanmoins, pour d’autres, les mensonges ont atteint un stade assez avancé, il y en avait même un qui avait prétendu être à la tête d’un groupe de rock très célèbre !

Les 3 psychologues en ont déduit que le mensonge est plus présent dans notre vie quotidienne que ce que l’on s’imagine et qu’il est d’autant plus employé lors des nouvelles rencontres. Cela permettrait apparemment de véhiculer une image de soi très positive tout en mettant en valeur des aspects de notre personnalité par le biais de faits qui sont tout, sauf vrais.

Existe-il des moyens efficaces d’identifier un menteur ?

  1. Le menteur évite de faire référence à lui-même : Quand un menteur déforme la vérité, il a tendance à éviter de parler de lui-même. Il parle ou écrit à la troisième personne. Une façon pour lui d’instaurer une distance entre lui et le fait à propos duquel il a menti.
  1. Le menteur affiche une attitude négative : Le menteur est quelqu’un de généralement négatif parce qu’il se sent inconsciemment coupable de son propre mensonge. Il affichera d’ailleurs une certaine nervosité en proférant ce dernier.
  1. Les explications d’un menteur sont les plus simples possibles : Le menteur explique d’habitude les choses avec des termes simples parce que son cerveau refuse de penser à un mensonge compliqué. Le jugement ou l’évaluation étant des choses complexes qui peuvent être assez difficiles à calculer.
  1. Un menteur utilise un vocabulaire confus : Malgré ses explications simples, le menteur utilise une structure de phrases compliquée et saugrenue, insérant des mots en trop et des détails insignifiants mais plausibles qui l’aident à gonfler sa tromperie.

Les yeux ne mentent pas : Observez attentivement les yeux de votre interlocuteur. Le mensonge rend nerveux, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque et une dilatation des pupilles qui se rétractent aussi rapidement.