x

5 femmes racontent sans gêne leurs meilleurs orgasmes…

Si l’on aime penser que chaque personne est unique, on aime également croire que chacune d’entre elle possède une manière bien spécifique de se faire plaisir, surtout sexuellement ! D’ailleurs, s’il existe plusieurs façons de faire l’amour avec son partenaire, il existe également plusieurs manières d’atteindre l’orgasme, pas vrai mesdames ?

Si seulement 33% de femmes en France déclaraient, en 2014, atteindre l’orgasme régulièrement lors de leurs rapports 79% d’entre elles disaient avoir du mal à jouir comme elles le souhaitaient. 

Mais peut-être faites-vous partie des 21% petites veinardes qui, en 2017, déclaraient atteindre l’orgasme au moins une fois par mois (sur une base d’au moins deux relations sexuelles par mois)… ?

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les femmes dont vous êtes sur le point de lire le témoignage ont été sujettes à des orgasmes fréquents et puissants :

  1. Un vibromasseur à la rescousse : 

« J’avais pour habitude de me servir assez souvent de mon vibromasseur que mon chéri m’avait récemment acheté, mais seule ! Seulement, la dernière fois que je l’ai utilisé, c’était en présence de mon partenaire justement. Nous étions en train de faire l’amour et je me suis dit à ce moment-là que ce serait bien de pouvoir pimenter un peu tout ça en utilisant mon petit jouet. Alors que j’étais sur le point d’avoir un orgasme vaginal, j’ai placé mon vibromasseur au niveau de mon clitoris et j’ai rapidement commencé à sentir ses effets. J’ai pu atteindre un orgasme à la fois vaginal et clitoridien en un rien de temps. C’était magique !  », Léa, 28 ans. 

  1. « Des doigts de fée » :

« J’étais à un concert avec des amis, et j’ai rencontré un gars là-bas. On s’est plu, et il m’a rapidement proposé de poursuivre la soirée chez lui. On est allé chez lui et on s’est directement retrouvé sur son canapé. Il m’a déshabillé et a commencé à me caresser l’entrejambe avec ses doigts. Bientôt, j’atteignais l’orgasme. Mais cerise sur le gâteau, j’ai également éjaculé. J’ai éjaculé tellement fort que j’en fus moi-même surprise. C’était la première fois que j’expérimentais l’éjaculation sans pénétration. Un pur moment de plaisir ! », Stéphanie, 24 ans.

  1.  Un rapport long et intense :

« J’avais pour habitude de prendre mon pied au lit avec mes partenaires, même si cela ne durait pas trop longtemps… jusqu’à ce que je tombe sur LE partenaire idéal ! Je l’avais rencontré grâce à une application. On est très rapidement passé aux choses sérieuses lui et moi. Après avoir diné ensemble chez moi à la maison, mon homme d’un soir a su avec exactitude comment s’y prendre avec moi et, en un rien de temps, nous étions déjà sur mon lit en train de faire des galipettes. Contrairement à mes autres expériences sexuelles, celle-ci a duré longtemps et était intense ! J’ai été prise de spasmes dans tout le corps durant tout l’acte et j’ai commencé à trembler de façon inhabituelle, mais tout à fait agréable au moment de l’orgasme », Julie, 30 ans. 

  1. Un petit copain taquin :

« J’étais avec mon copain, et nous étions en train de passer en revue les capacités de certains jouets sexuels repérés sur Internet. Quelques jours plus tard, j’ai appris qu’il m’avait commandé un vibromasseur en forme d’œuf, que l’on pouvait télécommander par distance. Le jour où le colis est arrivé chez nous, mon copain a rapidement voulu tester ledit œuf. Muni de sa petite télécommande, mon copain veillait à éteindre l’appareil à chaque que j’étais sur le point d’atteindre l’orgasme. Sans doute une manière pour lui de me titiller et de faire durer le plaisir encore plus… et ça a marché ! Au bout de la quatrième fois, j’ai fini par atteindre un orgasme tellement fort qu’il n’a plus osé toucher la télécommande. J’ai même fini par éjaculer ! » Lola, 29 ans. 

  1. Sur la machine à laver : 

« C’était à une fête chez des amis et on s’ennuyait à mourir avec mon petit-ami. Du coup, on a profité du fait qu’il y avait beaucoup de monde pour se faufiler ni vu ni connu dans leur buanderie. On a commencé par se faire quelques petites gâteries et on a rapidement remarqué que leur machine à laver était en marche. On venait d’avoir la même idée avec mon copain et en même pas deux secondes, je me retrouvais assise sur la machine à laver. Je peux vous dire qu’entre les vas-et-viens de mon copain et le tambour de la machine qui n’arrêtait pas de tourner, j’ai pu atteindre l’orgasme en un temps record ! ». Rachel, 27 ans. 

Contenus sponsorisés
Loading...