x

5 étapes à suivre pour commencer à s’aimer et commencer à aimer les autres aussi

Offrir aux autres ce qu’il nous manque en nous relève de l’impossible. S’aimer et s’estimer sont des étapes primordiales pour construire une relation saine et un pilier de confiance avec autrui. L’amour de soi implique donc d’être attentif à son bien-être, se respecter et s’accepter avec ses qualités et défauts. Psychologies.com, nous explique comment l’amour de soi est indispensable pour aller vers les autres.

« L’humain qui ne s’estime pas lui-même ne peut pas estimer autre chose ou quelqu’un d’autre ». Cette maxime d’Ayn Rand renvoie à la nécessité de cesser de se juger et de se critiquer. Il convient également d’arrêter d’exiger de nous-mêmes d’être différents de ce que nous sommes réellement afin de pouvoir s’aimer et s’ouvrir aux autres.

Comment alors arriver à cet indispensable amour de soi ?

L’amour de soi passe par un ensemble d’attitudes qui s’avèrent indispensables pour sa propre reconstruction. Le vécu intérieur et le ressenti personnel doivent être modifiés pour avoir une vision positive et une meilleure estime de soi. Voici donc les étapes par lesquelles il faut passer pour y arriver.

Apprendre à s’aimer soi-même

S’aimer soi-même est un long voyage qui se présentera de plusieurs manières. La psychologie moderne atteste qu’un minimum d’amour pour soi est indispensable pour aimer la vie et y trouver du plaisir. Se réveiller le matin tout en étant persuadé que l’on est bête et laid ne fera que nous engouffrer dans l’amertume et du coup la journée à passer ne sera que pire souffrance. Il convient donc de prendre du temps pour soi et de cultiver son propre bien-être, question d’être en forme mentalement, psychiquement et physiquement et s’accorder le meilleur pour se sentir plus confiant et plus performant.

Admettre ses propres valeurs

Se valoriser sainement demeure une étape cruciale pour se connaitre soi-même. Beaucoup de personnes vivent à travers le regard des autres et oublient de découvrir leurs véritables qualités qui font d’elles ce qu’elles sont réellement. Cette étape de valorisation est indispensable pour avoir un regard sur soi plus positif et de s’accepter totalement. Cela évitera la recherche de ses propres qualités personnelles à travers la reconnaissance de l’entourage environnant.

S’adapter aux autres

L’amour de soi suppose s’adapter aux autres et ne pas s’aimer d’une façon égoïste. Car le fait de s’aimer va de pair avec l’aptitude à s’acclimater aux besoins des autres sans pour autant s’y résigner.

S’aimer en tant qu’individu distinct

Selon le psychanalyste Jacques Lacan, « le moi » commence à s’élaborer vers l’âge de 18 mois au moment du stade miroir. Et c’est l’adulte qui induit cette prise de conscience chez l’enfant puisque le moi prend naissance à travers la relation avec les premières personnes qu’il rencontre et qui ne sont autres que la mère et le père. Toutefois, il arrive des fois le matin que le miroir nous renvoie une image flatteuse de nous-même mais qu’en fin de journée, avec les soucis rencontrés dans la journée avec des collègues, un patron ou encore des inconnus, cette image de nous soit altérée et que des autocritiques négatives prennent le relai.

S’armer d’illusions positives

Deux chercheurs de l’Université américaine de Waterloo, Michael Ross et Anne E, ont établi une étude relative à la manière dont un individu pourrait se voir au présent en comparaison à ce qu’il a été auparavant. Ces derniers déclarent se trouver eux-mêmes beaucoup plus intéressants aujourd’hui. Ils s’estiment « plus intelligents, plus tolérants et plus généreux ». Ces illusions positives leur permettent de vivre mieux et de s’aimer davantage. Il est donc primordial de s’assurer que nous nous perfectionnons et que nous évoluons vers le mieux. D’ailleurs, les psychiatres Robert Ornstein et David Sobel dans leur recherche en matière d’image de soi, ont affirmé que « le bonheur est le privilège de ceux qui savent cultiver les illusions positives et sont capables de s’estimer plus intelligents et plus compétents qu’ils ne le sont ».

Contenus sponsorisés
Loading...